Suivre sa trésorerie grâce au rapprochement bancaire

Mis à jour le 11/12/2015

Suivre régulièrement sa trésorerie est une nécessité pour la bonne gouvernance d'une entreprise. Le rapprochement bancaire est à ce titre une technique des plus efficaces pour y parvenir. Le rapprochement bancaire permet aux entreprises de présenter une comptabilité fiable et proche des opérations réalisées dans le cadre de leur activité. S’il s’agit d’une procédure pouvant être lourde et contraignante, son utilité pratique est indéniable, comme nous allons le démontrer dans cet article.


Notes: 3 (1 vote)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
3
Moyenne: 3 (1 vote)

Pourquoi mettre en place un rapprochement bancaire ?

Le rapprochement bancaire sert à contrôler l'exactitude des chiffres présents dans la comptabilité de l'entreprise avec ceux émanant du relevé bancaire.

 

C'est une technique particulièrement utile pour suivre la trésorerie exacte de l'entreprise, connaître les montants effectivement encaissés et débités, ceux ayant été prélevés, et ceux en attente de paiement... Bref, avoir une photographie précise de la trésorerie de l'entreprise. Faire le solde des comptes clients et fournisseurs.

 

La théorie veut que le solde constaté du compte 512 ("compte banque" du Grand Livre) soit égal au solde du relevé bancaire. Pourtant, pour plusieurs raisons, ce n'est rarement voire jamais le cas. 

 

La raison principale est le décalage parfois conséquent entre le timing des écritures de comptabilité et les enregistrements effectifs des mouvements par la banque. Dans le cas d'un achat de fournitures réglées en chèque par exemple, un décalage parfois important intervient entre l'instant où le paiement est enregistré dans la comptabilité de l'entreprise - quasiment immédiatement - et le moment où la somme est effectivement débitée sur le compte bancaire de la société - plusieurs jours selon les établissements -.

 

Par ailleurs, le rapprochement bancaire est une technique des plus pertinentes pour faire la lumière sur d'éventuelles erreurs et oublis, pour comprendre et analyser les écarts constatés entre les relevés bancaires et la comptabilité de l'entreprise.

Des écarts qui peuvent être expliqués de plusieurs manières comme des erreurs de saisie ou encore des omissions : il a peut être été oublié d'enregistrer en comptabilité des frais bancaires divers tels que les agios par exemple.

Le rapprochement bancaire permet de comparer les chiffres

Le rapprochement bancaire est une opération qui consiste à mettre en parallèle les informations issues des relevés bancaires d'une société avec les données enregistrées dans la compatibilité de celle-ci.

 

Plus précisément, le principe est de comparer, de rapprocher, les mouvements d'entrées et de sorties d'argent compilés dans le compte numéro 512 avec les flux d'argent entrant et sortant enregistrés sur le relevé bancaire de la société.

 

Généralement, l'opération s'effectue chaque mois, certaines entreprises préférant le mettre en place à chaque trimestre. 

 

Pour initier un rapprochement bancaire et donc suivre au plus près sa trésorerie, plusieurs éléments doivent être réunis : 

 

  • Le grand livre du compte 512
  • Les relevés bancaires de la période concernée (mois, trimestre...)
  • L'état du dernier rapprochement bancaire (si déjà effectué)
  • L'ensemble des justificatifs des mouvements de trésorerie : talons de chéquiers, bordereaux de remises d'espèces, bordereaux de remises de chèques, tickets de carte de paiement bancaire...)

 

Ces documents en main, l'idée est alors de totaliser les opérations enregistrées en banque avec les opérations enregistrées dans la comptabilité, puis de comparer les deux sommes obtenues. Un tableau est à ce titre bien utile pour y voir clair.

Confiez-nous votre comptabilité pour 80€ / mois  Une offre 100% en ligne & sans engagement. Nos équipes s’occupent de tout pour  vous !   Je me lance
Votre compta  pour 80€ / mois EN SAVOIR PLUS