Qu'est-ce que l'effet de levier en bourse ? Notre guide

L'article en bref

L’effet de levier est très connu dans le milieu boursier. Ce dispositif financier et comptable permet d’investir de l’argent non détenu au moment de l’investissement. C’est pourquoi, l’effet de levier doit être utilisé avec une grande précaution et faire l’objet d’une véritable étude avant tout investissement. Si la variation attendue ne se réalise pas, l’effet de levier se transforme en effet de massue.

Temps de lecture : 1minDate de publication : 18/12/2013Dernière mise à jour : 12/03/2024
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Ecrit par Aurélia HEYAccompagnement des freelances chez L'Expert-Comptable.com
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article certifié par
Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.
Image
L’effet de levier en bourse

Comment utiliser l’effet de levier ?

L’utilisation de l’effet de levier peut paraître simple. Actuellement sur la place boursière de Paris existe le SRD : le Service de Règlement Différé (anciennement nommé le marché à règlement mensuel). La caractéristique essentielle de ce marché financier est que l’investissement peut se faire à crédit. Concrètement, on achète pour 2 000 euros d’actions en ayant seulement 1 000 euros de disponibles. L’investissement est fait à la hausse, c’est-à-dire qu’on pense ou espère que l’action va atteindre 2100 euros dans les prochains mois. De cette manière, lorsque le cours de l’action atteint 2100 euros, l’investisseur revend ses actions. D’où l’effet de levier.

 

Quels sont les pièges à éviter ?

Avant de parler de pièges, il y a tout d’abord les garde-fous règlementaires qui interdisent d’investir plus de cinq fois la somme détenue dans des sicav monétaires, quatre fois dans les obligations ou 2,5 fois dans des actions. Ces dispositions sont présentent car toute opération sur les supports (actions, obligations) vont avoir un impact sur leur cotation. Le principal piège est la précipitation qui consiste à investir sur une action dont le cours s’envole ou est en chute libre pour espérer un effet de levier. Certains marchés comme les « tracker » et les produits dits « optionnels » peuvent également faire l’objet d’effet de levier encore plus important qu’au SRD. Beaucoup d’articles montrent ces supports comme étant des supports aussi lucratifs que dangereux !

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.