Sommaire

    Le chef d’entreprise ou les associés qui prélèvent à des fins non professionnel, des marchandises, des matières premières ou des produits finis, opèrent des consommations personnelles. Les consommations personnelles sont à retraiter au niveau du résultat et de la TVA.

    Image
    Les consommations personnelles

    Incidence des consommations personnelles sur le résultat de l’entreprise

    Pour qu’une charge soit déductible, elle doit être réalisée dans l’intérêt de l’entreprise. Ainsi, une charge ayant un caractère personnel ne peut pas être déduite.

    Il convient donc de la retraiter comptablement, il faut soit :

    • annuler la charge : la consommation personnelle est contrepassée directement par le compte de charge correspondant 
    • constater un produit : utilisation du compte transfert de charge (791)

    En contrepartie, cette somme sera placée en compte de l’exploitant ou compte courant d’associé, cela afin de constater la créance de l’entreprise vis-à-vis de celui-ci. La charge n’étant pas déductible, il convient de s’intéresser au retraitement de la TVA.

    Incidence des consommations personnelles sur la TVA

    La TVA afférente à cette charge ne sera pas déductible, pour les mêmes raisons. Il faudra donc la réintégrer lors du retraitement comptable de la charge, pour l’inscrire en compte de l’exploitant ou de l’associé. Si cette TVA a déjà fait l’objet d’une déduction sur une déclaration, il faudra la réintégrer sur la ligne « TVA antérieurement déduite à reverser ».

    La réintégration de la charge et de la TVA doit être réalisée lors de consommation personnelle. En cas d’utilisation de service à titre personnel, comme une facture EDF par exemple, une quote-part de frais et charges personnelle devra être réintégrée dans les mêmes conditions.

    Claire VIANT

    Epicurienne, Claire sait aussi profiter des bonnes choses de la vie, un réel avantage lors de la dégustation des nombreux cadeaux clients qui lui sont envoyés pour son accompagnement sans faille !