Créez votre entreprise GRATUITEMENT: On s’occupe de toutes les formalités pour  vous! JE ME LANCE

Comment devenir Commissaire aux comptes ?

Mis à jour le 05/12/2017

Le Commissaire aux Comptes (CAC) est une personne inscrite sur la liste officielle de l’Ordre des Commissaires aux Comptes puisqu’il a un rôle d’auditeur légal des entreprises. La formation pour devenir commissaire aux comptes est celle du Diplôme d’Expertise-Comptable (DEC) suivi d’un stage de deux ans auprès d’un CAC habilité. Les titulaires d’un Master 2 en comptabilité, contrôle de gestion, finance devront quant à eux effectuer un stage de trois ans auprès d’un CAC habilité. Les titulaires d’un Master 2 issu d’une autre filière que celle des chiffres devront valider le CAFCAC (Certificat d’Aptitude aux Fonctions de Commissaire aux Comptes) en plus du stage de trois années auprès d’un CAC. Dans tous les cas, il faut donc un BAC+8 pour pouvoir s’inscrire sur la liste de l’Ordre des commissaires aux comptes, mais rassurez-vous, les stages étant rémunérés, vous serez indépendant financièrement dès la 5e année post Bac. Le salaire d’un commissaire aux comptes débutant est en moyenne de 2 500 euros bruts mensuels, mais souvent, les commissaires aux comptes montent leur propre cabinet et deviennent professionnels indépendants. Leur rémunération est alors fonction de leurs tarifs et du volume de leur clientèle.


Notes: 4 (16 votes)
Donner une note à cette fiche: 
3.6875
Moyenne: 3.7 (16 votes)
0
Your rating: Aucun(e)

Le Commissaire aux Comptes - CAC : sa mission

Le Commissaire aux Comptes est un professionnel du chiffre extérieur à l’entreprise pour laquelle il intervient, il est également appelé CAC par ses pairs et les personnes qui font régulièrement appel à lui. Il est chargé de valider la conformité de la comptabilité et des comptes annuels avec les normes en vigueur, mais il doit aussi vérifier la sincérité de l’entreprise dans la tenue de sa comptabilité. En fait, le commissaire aux comptes (CAC) réalise une mission d’audit légal des comptes de l’entreprise qui fait appel à lui. Le métier de commissaire aux Comptes (CAC) est réglementé. Seules les personnes inscrites sur la liste tenue par l’Ordre des commissaires aux comptes peuvent se revendiquer comme tel.

Quelle formation pour devenir commissaire aux comptes - CAC ?

Vous souhaitez devenir commissaire aux comptes ? Vous faites bien ! Le métier est passionnant, ceci dit, pour avoir le droit de vous inscrire sur la liste officielle des CAC et vous revendiquer comme tel, vous devrez valider un Bac+8. Rassurez-vous, vous serez indépendant financièrement à partir de la 5e année post-Bac puisque la formation de commissaire aux comptes passe aussi par des stages rémunérés auprès de CAC habilités.

Plusieurs voies mènent au métier de commissaire aux comptes (CAC)

Le Diplôme d’Expertise-Comptable (DEC) suivi d’un stage de deux ans chez un CAC habilité vaut formation pour devenir commissaire aux comptes. Vous pourrez, à l’issue du stage, vous inscrire sur la liste des commissaires aux comptes. Les titulaires d’un Master 2 (Bac+5) peuvent aussi devenir commissaires aux comptes dès lors que leur cursus leur permet de valider au moins 4 des 7 matières du DSCG – filière comptabilité, contrôle de gestion, audit, finances. Un stage de trois ans chez un CAC est exigé après la validation de ce Master 2 pour pouvoir s’inscrire sur la liste officielle des commissaires aux comptes. Enfin, sachez que les détenteurs d’un Master 2 extérieur à une filière comptable ou de gestion peuvent aussi devenir commissaires aux comptes à condition de valider le CPFCAC, de réaliser ensuite un stage de 3 ans auprès d’un commissaire aux comptes habilité puis de valider le CAFCAC.

Le CPFCAC et le CAFCAF : des certificats d’aptitude pour les futurs commissaires aux comptes

Le Certificat Préparatoire aux Fonctions de Commissaire aux Comptes (CPFCAC) est une formation intensive de quelques semaines aux métiers des chiffres, de la finance et de l’audit, proposée par la Compagnie Nationale des Commissaires aux Comptes (CNCC). À l’issue de la formation, l’étudiant doit valider l’examen du CPFCAC pour avoir le droit d’entamer son stage de 3 ans auprès d’un CAC habilité. À l’issue du stage, il passe ensuite le Certificat d’Aptitude aux Fonctions de Commissaire aux Comptes (CAFCAC), examen final qui lui ouvre les portes du métier de commissaire aux comptes. En bref, devenir commissaire aux comptes implique :

  • d’avoir un Master 2
  • de valider un stage allant de 2 à 3 ans selon la filière du Master 2
  • de valider le CPCAC puis le CAFCAC si le Master 2 n’est pas en lien avec les métiers du chiffre

Le salaire d’un commissaire aux comptes

En tant que commissaire aux comptes salarié, le salaire peut démarrer en moyenne à 2 500 euros brut mensuel (niveau débutant). En général, les commissaires aux comptes montent leur propre cabinet et deviennent des professionnels indépendants. Ils fixent eux-mêmes leurs tarifs horaires en fonction de la nature de la mission pour laquelle ils sont sollicités, mais aussi en fonction des prix pratiqués par leurs concurrents. Notez qu’un commissaire aux comptes indépendant gagne en général au minimum 38 000 euros bruts par an.

Les qualités requises pour devenir commissaire aux comptes

La mission d’audit légal d’un CAC suit une méthodologie rigoureuse : la discipline est de mise ! Mais pour devenir commissaire aux comptes, avant toute chose, vous devez aimer les chiffres et l’analyse. Vous passez votre temps à décortiquer la comptabilité des entreprises, à comprendre leur stratégie de financement et leur montage juridique… Vous devez également savoir utiliser des logiciels de comptabilité et d’analyse mathématique. Enfin, sachez que le métier de CAC est réglementé et régi par un Ordre. Le commissaire aux comptes doit respecter le code de déontologie de la profession et sans cesse s’adapter aux nouvelles normes en vigueur. Vous devrez vous former en permanence aux évolutions de votre métier.
Pour conclure, il faut savoir que la profession est effectivement très encadrée et sans cesse surveillée par des organismes légaux. Une faute grave de la part d’un commissaire aux comptes peut entraîner sa radiation de l’Ordre. Ne vous effrayez pas pour autant ; tant que vous restez intègre et passionné, vous aurez la possibilité d’évoluer sans cesse. Vous rencontrerez de nombreux dirigeants avec qui vous nouerez une relation de confiance et vous deviendrez finalement bien plus qu’une personne chargée de vérifier les comptes annuels.

  • Tag:
  • devenir commissaire aux comptes