Le contrôle des comptes par le Commissaire Aux Comptes

Mis à jour le 18/12/2013

Le contrôle des comptes par le Commissaire Aux Comptes peut soit provenir d’une obligation légale, soit résulter de la volonté facultative d’une entreprise.
Le Commissaires Aux Comptes travaille et réalise le contrôle des comptes en respectant les normes d’exercice professionnel françaises, issues des normes internationales d’audit.
L’approche du contrôle des comptes est différente entre le Commissaire Aux Comptes et l’Expert-comptable.

Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
4
Moyenne: 4 (1 vote)
Notes : 4 (1 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
4
Moyenne: 4 (1 vote)

Le contrôle des comptes par le Commissaire Aux Comptes : Une obligation légale

Le contrôle des comptes par le commissaire aux comptes est une obligation légale pour les sociétés suivantes : 
 
 
 
 
 
  • Les sociétés par actions, SA, SCA et SAS sont soumises au contrôle légal des comptes, quelle que soit leur taille. (Loi du 1er mars 1984) : les SNC, SARL, SCS, ainsi que,
  • Toute personne morale ayant une activité économique relève du contrôle des comptes, dès lors qu’elles dépassent au moins 2 de seuils suivants :
    • Total Bilan > 1,55 M€
    • CA HT > 3,10 M€
    • Salariés > 50

Le contrôle des comptes par le Commissaire Aux Comptes : Un contrôle légal facultatif

Le contrôle des comptes par le commissaire aux comptes est décidé par les associés ou par le juge. Dans les SNC, SCS et SARL (si elles ne dépassent pas 2 des 3 seuils) non soumises au contrôle légal obligatoire, les associés peuvent désigner un C.A.C. à l’unanimité ou à une majorité prévue dans les statuts. 

Le contrôle des comptes par le Commissaire Aux Comptes : Un référentiel normatif strict 

Pour former son opinion et contrôler les comptes, le Commissaire Aux Comptes procède à un audit en appliquant les normes d'exercice professionnel homologuées par le Garde des Sceaux, après avis du Haut Conseil du commissariat aux comptes (H3C) et sur proposition de la Compagnie nationale des commissaires aux comptes (CNCC). Celles-ci sont en harmonie avec les normes internationales.

Le contrôle des comptes par le Commissaire Aux Comptes : La différence avec l’Expert-comptable

L’expert-comptable tient la comptabilité et présente les comptes : il défend les intérêts de son client et le conseille.
L’auditeur légal contrôle les comptes, exprime une opinion et intervient sur la prévention des risques pour six exercices: il intervient dans l’intérêt des parties prenantes des entités.
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
4
Moyenne: 4 (1 vote)
Commentaires
Bonjour Monsieur PRESENT Charles, l'identité des Commissaires aux comptes (CAC) ne doivent pas obligatoirement figurer dans les statuts de la SASU. En revanche, dès le dépassement des seuils, il faudra les nommer et envoyer les formalités au greffe car les CAC figurent sur le k-bis.
bonjour fait t'il obligation d'une nomination de commissaires aux comptes lors de la rédaction des statuts d'une SASU à la création de cette dernière.
Le contrôle des comptes est surtout un moyen supplémentaire de vérifier si les principes comptables fondamentaux sont bien respectés.
Besoin d'un expert comptable ?
  • Quel est votre secteur d'activité ?
  • Votre nom :
  • Votre téléphone :
  • Besoin d'un expert comptable ? Cliquez ici