Produits

Derniers articles

  • Les produits exceptionnels font partie des produits apparaissant dans un compte de résultat. L’origine de ces produits exceptionnels relève d'opérations inhabituelles.
  • Une entreprise peut proposer un prix différent de ce qui était prévu initialement, du fait de rabais, remises et ristournes. Ces trois notions, bien que proches et faisant l'objet d'écritures comptables similaires, prennent en compte des réalités différentes. Le rabais est une réduction exceptionnelle sur le prix de vente initial en cas de défaillance d’un service rendu. La remise est une réduction ponctuelle à des fins commerciales. La ristourne est une réduction sur le montant global des ventes réalisées avec un même client pendant une période déterminée.
  • A la fin de l’exercice comptable l’entreprise doit clôturer ces comptes, cependant certaines opérations sont en cours de traitement. Selon le Plan Comptable Général, les produits constatés d'avance (PCA) sont des produits perçus avant que la prestation ne soit effectués ou que le bien ne soit fourni. En vue du principe d’indépendance des exercices, il faudra contrepasser les écritures comptables du produit constaté d'avance en date de clôture de l’exercice. Il s’agit d’opérations d’inventaire ou plus précisément d’écritures de provisions.
  • La cession d’actif est une opération économique et financière, qui consiste à céder des actifs (immobilisés ou circulants) à une autre entreprise. Particulièrement sollicitée en période de difficulté économique, cela permet au cédant de faire face à un besoin de liquidités. Les biens inscrits à l’actif du Bilan sont affectés de manière durable à l’activité de l’entreprise sont considérés comme immobilisés. Leur cession obéit à des règles juridiques. Ainsi, celle-ci va constituer un fait générateur de plus-value , imposée à l’IRPP (dans les entreprises individuelles ou les sociétés translucides) ou à l’impôt sur les sociétés (dans les sociétés soumises à l’IS ).
  • Le rabais est une diminution du prix de vente lorsqu’un produit présente un défaut de qualité ou une déficience en matière de service rendu. A ne pas confondre avec la ristourne (diminution du prix accordée au client sur un montant global des ventes), la remise (réduction du prix accordée lors d’opérations promotionnelles) et l’escompte (réduction financière accordée en cas de paiement anticipé). Le rabais apparaît dans la tenue de la comptabilité du client et du fournisseur.
  • Les produits exceptionnels ne se rapportent pas au cycle normal d’exploitation de l’entreprise. Ils sont comptabilisés dans les comptes de la classe 77 du Plan Comptable Général, en symétrie aux comptes de la classe 67 relatifs aux charges exceptionnelles. Les produits exceptionnels peuvent être des produits relatifs à la gestion (comptes 771), comme les dégrèvements d’impôts. Les produits exceptionnels concernent aussi les opérations en capital (comptes 775). Les subventions d’investissement sont aux comptes 777, les opérations de fiducie sont aux comptes 774 et les produits relatifs à des exercices antérieurs sont aux comptes 772.
  • A la fin d’un exercice comptable l’entreprise doit clôturer ces comptes, cependant certaines opérations sont en cours de traitement. Les produits à recevoir sont des produits certains mais dont le montant est encore incertain, la facture n'a pas été établie. En vue du principe d’indépendance des exercices, il faudra enregistrer le produit à recevoir dans l'inventaire puis, l'année suivante, il faudra contrepasser les écritures de produits à recevoir pour régulariser les comptes.