Qu'est ce que le stock d'alerte et comment le calculer ?

L'article en brefLa gestion efficace des stocks est fondamentale pour le bon fonctionnement et la stabilité économique d'une entreprise. Elle implique une connaissance approfondie des différents niveaux de stock, tels que le stock d'alerte, également connu sous le nom de stock critique. Ce seuil minimal est crucial pour éviter les ruptures de stock en déclenchant des commandes de réapprovisionnement en temps utile, prenant en compte les prévisions de vente et les délais de livraison des fournisseurs. La distinction entre le stock d'alerte et le stock de sécurité est primordiale : le premier signale le besoin de réapprovisionnement pour maintenir l'activité, tandis que le second sert de coussin contre les imprévus, garantissant ainsi la continuité des opérations en cas de pic soudain de demande ou de retard de livraison.

Calculer précisément ces stocks est essentiel. Le stock d'alerte se définit par la somme du stock minimum et du stock de sécurité, indiquant le moment critique pour commander de nouveaux produits. Le stock minimum, en revanche, représente la quantité de base nécessaire pour répondre à la demande sans interruption. Les formules mathématiques permettent une gestion affinée : le stock de sécurité se base sur la vente moyenne multipliée par la période couverte, tandis que le stock moyen et le stock maximum sont calculés pour optimiser l'espace de stockage et éviter surstock ou pénurie. Cette gestion stratégique des stocks, à travers ses différents niveaux et catégories, assure une rentabilité maximale en minimisant les coûts de maintenance et en prévenant les déséquilibres de stock, pivot central pour la prospérité d'une entreprise.
Temps de lecture : 4minDernière mise à jour : 28/03/2024
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Ecrit par Jeanne MULOTAccompagnement d'entrepreneurs chez L'Expert-comptable.com
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article certifié par
Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.
Image
Qu'est ce que le stock d'alerte et comment le calculer ?

Pour une entreprise, la bonne gestion de ses stocks est la garantie d'un bon équilibre économique. De nombreux facteurs interviennent dans cette gestion, et conditionnent l’approvisionnement des stocks auprès des fournisseurs. Quels sont les différents niveaux de stock ? Comment les calculer ? Qu’est-ce qu’un stock d’alerte ? L’Expert-comptable.com vous aide à mieux cerner ce qu’est le stock d’alerte et à déterminer les enjeux économiques qu’il implique pour votre entreprise.

Qu'est-ce que le stock d'alerte ou stock critique ? Définition :

Le stock d’alerte, également appelé stock critique, correspond au niveau de stock minimum qui doit être toujours présent dans les réserves de la société. Il s’agit d’un seuil de base, qui, une fois atteint, doit déclencher aussitôt de prochaines commandes aux fournisseurs pour le réapprovisionnement des stocks de l’entreprise.

Le stock d’alerte doit prendre en compte les ventes prévues par l’entreprise, mais aussi les délais de livraison des fournisseurs, afin d’anticiper à temps le réapprovisionnement.

Définir un stock d'alerte est-il forcément nécessaire ? 

Il est préférable de faire preuve de prévoyance en déterminant le stock d’alerte. Dans le cas contraire, il peut se produire une rupture de stock qui pénalise la totalité de la supply chain, et rend plus difficile de procéder au réapprovisionnement. 

Les produits ont plus ou moins de succès suivant les saisons, et un manque de stock au moment où un produit se vend bien engendre une perte de chiffre d’affaires importante. De plus, la clientèle va rapidement se détourner des prestataires qui sont dans l’incapacité de lui fournir les biens qu’elle recherche.

Quelle est la différence entre le stock de sécurité et le stock d'alerte ?

Le stock de sécurité, ou stock tampon correspond au niveau de stock au-dessous duquel la rupture est possible à n’importe quel moment. Une entreprise dépend, pour son activité de la demande de sa clientèle et de l’activité de ses fournisseurs. Un pic de commande ou un retard de livraison des fournisseurs fragilise donc tout l’équilibre de l’activité de l’entreprise. 

Ainsi, il est possible de mettre en place un stock de sécurité, pour parer aux problèmes qui peuvent survenir dans les processus de supply chain. Alors que le stock de sécurité permet de pallier des circonstances particulières, le stock d’alerte est l’indicateur du moment où se réapprovisionner devient nécessaire. Le seuil du stock d’alerte doit bien évidemment être supérieur à celui du stock de sécurité, qui n’a pas le même objectif.

Comment calculer le stock d'alerte ?

Le stock d’alerte correspond au seuil en dessous duquel les stocks ne doivent pas descendre. Il est donc important, de pouvoir réagir dès l’instant où le niveau critique de stock approche.

Le calcul de ce niveau critique de stock se fait grâce à la formule suivante : 

Formule du stock d’alerte :

Stock d'alerte = Stock minimum + stock de sécurité

A savoir : Le stock minimum dépend du rythme auquel les produits sont écoulés, ainsi que du délai de réapprovisionnement.

Calcul du stock minimum

Le stock minimum correspond au nombre minimum de produits qu’il est nécessaire d’avoir pour répondre à la demande de la clientèle. Lorsque ce seuil minimum est atteint, il est indispensable à l’entreprise de se réapprovisionner afin d’éviter les ruptures de stock. Le stock minimum diffère du stock de sécurité, ce dernier consiste en un stock supplémentaire qui permet de pallier tout imprévu. Cependant tous deux ont pour objectif d’éviter toute rupture de stock.

Le stock minimum se calcule selon la formule suivante : 

Stock minimum = Stock d’alerte  - Stock de sécurité 

La formule pour calculer le stock de sécurité est : Stock de sécurité = vente moyenne x période couverte par le stock de sécurité.

Calcul du stock moyen

Le stock moyen est une donnée qui sert à de nombreux calculs, comme le taux de rotation des stocks et le taux de couverture. Grâce à ces valeurs, il est possible d’optimiser le roulement des marchandises et d’éviter les ruptures dans l’approvisionnement ainsi que le surplus. 

Le stock moyen correspond à la moyenne du stock entreposé pour une durée précise et permet, entre autres, de gérer la diminution du stock. Il peut être enregistré de façon régulière, en chaque fin de mois, de trimestre ou d’année. 

Pour calculer le stock moyen, il suffit d'additionner la valeur du stock du début de l’année à la valeur du stock de la fin de l’année, et de diviser ce total par deux afin d’obtenir une moyenne. 

Formule du calcul du stock moyen : 

Stock moyen = (Stock Initial + Stock final) : 2

Calcul du stock maximum

Le stock maximum correspond à la plus grande quantité de produits pouvant être stockés par une entreprise. Pour éviter un problème de surstockage, le stock maximum peut être déterminé et calculé en fonction de plusieurs paramètres, tels que le taux de consommation des produits, l’espace de stockage disponible, le risque de détérioration ou de péremption, le capital ou encore la quantité économique de commande. 

La formule de calcul du stock maximum est la suivante : 

Stock maximum = Point de commande + quantité de réapprovisionnement - (demande minimum x lead time)

A savoir :

  • Le point de commande correspond au moment où l’entreprise doit passer une nouvelle commande afin d’éviter la rupture de stock.
  • La demande minimum correspond à la consommation minimale de produits.
  • Le lead time correspond au temps écoulé entre une commande passée au fournisseur et la livraison du produit au client.

Quels sont les différents niveaux de stock ?

La division des différents stocks en plusieurs catégories permet de connaître avec précision leur niveau. Il existe trois catégories de stock différentes : 

1- Catégorie de stock selon leur fonction

  • Les stocks de sécurité : Ces stocks sont utiles en cas de situations exceptionnelles comme des retards de livraison d’un fournisseur ou l’augmentation soudaine du rythme de commandes.
  • Les stocks d’alerte : Ces stocks permettent d’indiquer que le moment du réapprovisionnement est venu. Le niveau auquel ce stock d’alerte doit être déclenché doit être supérieur au seuil de sécurité.
  • Le stock saisonnier : Ce stock permet de prendre les devants pour les périodes de l’année où les commandes sont plus importantes.
  • Le stock dormant : Ce stock permet d’enregistrer les immobilisations périmées ou obsolètes qui ne peuvent plus être vendues.
  • Le stock en transit : Ce stock correspond à l’ensemble des marchandises restant dans le flux de production ou dans le processus de vente (produits en cours de fabrication, en cours d’acheminement, en cours de préparation, etc).
  • Le stock spéculatif : Ce stock doit être constitué quand les produits sont achetés en surplus par rapport aux besoins. Ils ont pu être achetés pour profiter de remises ou avant une augmentation prévue par le fournisseur.

2- Catégorie de stock selon la date de péremption : 

  • Le stock périssable  
  • Le stock non périssable
  • Le stock avec date de péremption
  • Le stock de produits périssables

3- Catégorie de stock en fonction de l’organisation des opérations

  • Le stock optimal : Ce stock est le stock idéal pour l’entreprise. Il lui permet un maximum de rentabilité et un minimum de coûts de maintenance, il lui permet également de pallier les ruptures et les surplus de stocks.
  • Le stock physique : Il enregistre toutes les références qui sont disponibles dans l’entrepôt.
  • Le stock net : Ce dernier correspond aux commandes effectives qui n’ont pas encore été traitées, mais qui ont été déduites du stock physique disponible.
  • Le stock disponible : Il correspond à la totalité du stock, ainsi qu’à l’ensemble des commandes passées aux fournisseurs qui n’ont pas encore été réceptionnées.
  • Le stock minimum : Il s’agit de la quantité minimale de stock qui doit se trouver en permanence à l’entrepôt. Lorsque ce niveau de stock est atteint, il devient impératif d’effectuer de nouvelles commandes.
  • Le stock maximum : Il s’agit de la quantité maximale de stock qui doit se trouver à l’entrepôt. Ce niveau maximum doit être déterminé par rapport aux besoins de l’entreprise.
Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.