La valorisation des stocks par cout le moyen pondéré ou la méthode FIFO

Mis à jour le 04/12/2014

En matière de fiscalité et de comptabilité, les stocks ont une importance particulière. En effet, ceux-ci sont pris en compte dans la détermination du résultat (comptable ou fiscal) et leur valorisation est essentielle. Voici les règles applicables en la matière.


Exemple de mise en oeuvre des méthodes simplifiées

Lorsqu’il n’est pas possible de déterminer le coût de revient réel des stocks, il est possible de recourir à des méthodes simplifiées d’évaluation : la méthode FIFO ou la méthode du coût de revient moyen pondéré.

D’après la méthode FIFO, on considère que les premiers biens acquis partent les premiers.
La méthode du coût de revient moyen pondéré consiste à déterminer le prix moyen des stocks possédés à la clôture de l’exercice.

Exemple : une entreprise dispose, à la clôture de l’exercice d’un stock de 100 marchandises. La durée de rotation des stocks est de 3 mois.

Au cours des 3 derniers mois, l’entreprise a acquis 150 unités le 25 novembre à 100 euros et 200 unités le 10 décembre à 150 euros.

Suivant la méthode du coût de revient pondéré, le prix de revient unitaire sera de [(150 x 100) + (200 x 150)]/ 350 = (15 000 + 30 000)/350 = 45 000/350 = 128,57 euros
La valorisation des stocks sera de 128,57 x 100 = 12857 euros.

Suivant la méthode FIFO, le prix de revient unitaire sera de 150 euros, pour une valorisation totale de 15000 euros.

Vous pouvez par ailleurs rencontrer des problématiques de stock à évaluer, déprécier et vouloir effectuer un inventaire, ces élèments sont à prendre pour estimer la valeur de vos marchandises en stock.

Le coût de revient d'un stock produit par l'entreprise

Concernant les biens produits par l’entreprise, le coût de revient est égal au coût de production soit :

  • les charges directes de production : main d’œuvre directe, matières premières, fournitures, coût de développement,
  • les charges indirectes de production : frais généraux de production fixes (amortissements…), frais d’administration et de gestion des sites de production.

Concernant les biens achetés, le prix de revient comprend le prix d’achat, minoré des remises, rabais commerciaux et escomptes et majoré des frais de transport, de manutention et autres coûts directement engagés pour l’acquisition des biens.

Les frais financiers liés aux emprunts peuvent être au choix, déduits en charge ou incorporés au coût de revient des stocks.

Le plan comptable en parle

En effet, une classe entière est dédiée aux stocks dans le plan comptable (pour rappel : le "guide" de classification des écritures comptables). La classe 3 intitulée : comptes de stocks et en-cours décrit la façon avec laquelle vous retrouverez vos stocks dans vos bilans et comptes de résultat.

Confiez-nous votre comptabilité pour 80€ / mois  Une offre 100% en ligne & sans engagement. Nos équipes s’occupent de tout pour  vous !   Je me lance

à propos

Cet article a été rédigé par le cabinet d'expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité : aider les entrepreneurs à se lancer et leur épargner la corvée d'une comptabilité.

Nos petits plus : des outils innovants, des tarifs bienveillants, des sourires constamment.

En savoir +

Note moyenne pour cet article : (3 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
3.333335
Moyenne: 3.3 (3 votes)
JE TÉLÉCHARGE  <>