Gestion des stocks : évaluer, déprécier, inventorier

L'article en brefLe stock d'une entreprise comprend tous les biens nécessaires à son activité, des matières premières aux produits finis. Ce concept est essentiel dans la gestion et l'évaluation des actifs d'une entreprise, et il est traité de manière détaillée dans les normes comptables qui guident la valorisation et le suivi des divers éléments du stock.

L'évaluation du stock peut se faire par différentes méthodes selon la nature des biens : prix d’achat pour les matières premières et marchandises, et coût de revient pour les productions en cours, incluant matériaux, main-d'œuvre, et autres frais de production. Les méthodes comme le CUMP (coût unitaire moyen pondéré) et le FIFO (first in, first out) aident à gérer et évaluer le stock de manière précise, tandis que certaines méthodes telles que LIFO (last in, first out) sont interdites par les normes internationales. En outre, il est crucial de réaliser un inventaire annuel pour ajuster les valeurs comptables et refléter fidèlement la situation réelle des stocks dans le bilan de l'entreprise.
Temps de lecture : 1minDate de publication : 23/05/2014Dernière mise à jour : 13/05/2024
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Ecrit par Justine DROUVOTComptable chez L-Expert-Comptable.com
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article certifié par
Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.
Image
Gestion des stocks évaluer, déprécier, inventorier

Qu’est-ce que le stock ?

Le stock d’une entreprise est constitué par l'ensemble des biens qui interviennent dans son cycle d'exploitation, c’est-à-dire l’ensemble des marchandises, matières premières, productions en cours, produits intermédiaires et produits finis de l’entreprise. En comptabilité, le plan comptable prévoit la façon avec laquelle les comptabiliser selon la spécificité du stock en question.

Comment évaluer ses marchandises stockées ?

Les stocks de matières premières ou de marchandises sont valorisés sur la base du prix d’achat hors taxes.

Les productions en cours à la date de clôture sont évaluées en additionnant le coût de revient de la matière première utilisée, les heures de travail passées à transformer le produit (incluant les charges sociales et les droits aux congés payés acquis), ainsi que les autres frais de production.

Si l’entreprise ne peut pas connaître précisément son coût de revient, elle peut l’évaluer grâce à différentes méthodes. Les deux les plus utilisées sont :

  • Le CUMP (coût unitaire moyen pondéré) : cette méthode est la moyenne pondérée par les quantités des coûts d’entrées en stock. Elle permet de lisser les variations de prix d’achat.

  • Le FIFO (first in, first out), aussi appelé PEPS (premier entré, premier sorti) : les produits entrés en premier sont ceux qui sortent en premier du stock. Les produits qui sont entrés en dernier sont donc les produits qui restent dans le stock.

A noter : utiliser les méthodes LIFO (last in, first out) et NIFO (valeur de remplacement) n’est pas conseillé car elles ne sont pas autorisées par les normes IAS/IFRS.

Pourquoi la valeur des stocks se déprécie-t-elle ?

La valorisation peut diminuer pour de nombreuses raisons : les stocks peuvent être abîmés, détériorés, démodés ou encore devenus obsolètes techniquement ou technologiquement. Dans tous les cas, la dépréciation constatée doit être justifiée par le risque de vendre à un prix inférieur au coût de revient. Le montant de la perte prévisible doit être évalué le plus précisément possible. 

Pourquoi et comment réaliser un inventaire ?

Selon la loi, tout chef d’entreprise doit réaliser un inventaire de ses stocks au moins une fois par an et intégrer la valeur des biens stockés dans son bilan annuel. 

Cependant, il n’existe pas de règle formelle régissant l’inventaire. Il doit simplement indiquer le lieu géographique, la référence, la quantité et le prix de valorisation des produits. Les entreprises ne sont pas tenues d’indiquer les noms de leurs fournisseurs ou les références aux factures correspondantes.

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.