Devenir auto-entrepreneur formateur : Les étapes

L'article en brefVous souhaitez devenir auto-entrepreneur formateur ? Vous vous demandez par où commencer ? Pas de panique, nous vous proposons un guide pas à pas pour vous accompagner dans vos démarches. De la préparation à la réalisation, suivez le guide et démarrez votre activité dans les meilleures conditions.
Temps de lecture : 5minDate de publication : 26/01/2023Dernière mise à jour : 12/03/2024
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Ecrit par Déborha VINDIOLETDiplômée en DCG et BTS Comptabilité et accompagnatrice de freelances chez L-Expert-Comptable.com
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article certifié par
Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.

C'est quoi être formateur ?

Un formateur est une personne qui enseigne des compétences, des connaissances et des capacités à d'autres personnes, dans un contexte d'éducation formelle ou informelle. Il peut s'agir d'un enseignant, d'un coach, d'un consultant, d'un mentor, d'un animateur de formation, d'un instructeur, d'un professeur, etc. Le domaine d'enseignement peut varier considérablement, allant des compétences professionnelles telles que la programmation informatique ou la gestion de projet à des compétences plus générales telles que la communication ou la résolution de conflits. Les formateurs peuvent travailler dans des écoles, des universités, des entreprises, des organisations non gouvernementales, des centres de formation, des centres de formation professionnelle, des entreprises de formation, des centres de formation en ligne, etc.

Les formateurs utilisent des techniques d'enseignement variées, allant des cours magistraux à des ateliers pratiques, des exercices interactifs, des projets, des jeux de rôle, des exercices en groupe, des exercices individuels, des études de cas, des évaluations, etc. Ils évaluent également les progrès des apprenants, fournissent des commentaires et des conseils pour les aider à atteindre leurs objectifs d'apprentissage.

Les diplômes nécessaires pour être formateur

Il n'y a pas de diplôme spécifique requis pour devenir formateur, car les exigences varient selon le domaine d'enseignement et le contexte dans lequel on souhaite enseigner. Cependant, il y a certaines qualifications qui peuvent être utiles pour devenir formateur.

Dans le domaine de l'éducation formelle, il est souvent nécessaire d'avoir un diplôme universitaire dans le domaine d'enseignement choisi, ainsi qu'une certification ou une qualification d'enseignement. Les diplômés en éducation, en psychologie, en sciences sociales, en sciences de l'information, en sciences de l'ingénierie, en sciences économiques, en sciences de la gestion et en sciences de la communication, etc. peuvent devenir formateurs dans leur domaine respectif.

Dans le domaine de l'éducation informelle, il n'est pas toujours nécessaire d'avoir un diplôme universitaire, mais une expérience professionnelle et une expertise dans le domaine d'enseignement peuvent être requises. Les certifications professionnelles, les diplômes d'enseignement et les qualifications d'enseignement peuvent également être utiles.

Il est également possible de devenir formateur en suivant une formation spécifique pour les formateurs. Il existe des programmes de formation pour les formateurs qui peuvent être suivis à temps plein ou à temps partiel, en ligne ou en personne, et qui peuvent mener à une certification professionnelle.

Enfin, être formateur c'est avant tout une question de qualités humaines telles que la capacité à communiquer efficacement, la capacité à établir une relation de confiance avec les apprenants, la capacité à s'adapter aux besoins des apprenants, la capacité à animer et à animer des séances de formation, la capacité à évaluer les résultats et à adapter les méthodes, etc.

Comment devenir formateur indépendant ?

Il y a plusieurs étapes à suivre pour devenir formateur indépendant :

  1. Identifier un domaine d'expertise : Il est important de choisir un domaine dans lequel vous avez une solide expérience professionnelle et une expertise avérée, afin d'être en mesure d'offrir une formation de qualité aux clients potentiels.
  2. Préparer un curriculum : Créez un curriculum qui détaille vos compétences, votre expérience et vos qualifications, ainsi qu'un aperçu des formations que vous proposez. Il est également important de préparer un contenu de formation solide et des supports pédagogiques pour vos sessions de formation.
  3. Construire un réseau : Il est essentiel de développer un réseau de contacts professionnels pour promouvoir vos services en tant que formateur indépendant et pour obtenir des clients potentiels. Cela peut être fait en participant à des réunions de professionnels, en réseautant en ligne, en publiant des articles dans des magazines professionnels, etc.
  4. Créer un site web : Il est important d'avoir une présence en ligne pour promouvoir vos services en tant que formateur indépendant. Vous pouvez créer un site web qui présente vos compétences, vos services et des informations sur vos tarifs.
  5. Élaborer des tarifs : Il est important de fixer des tarifs raisonnables pour vos services de formation, en tenant compte des coûts liés à votre activité de formateur indépendant.
  6. Se faire connaître : Il est important de diffuser vos compétences et votre expertise par des réseaux sociaux, des sites spécialisés, des annuaires professionnels pour vous faire connaître et attirer des clients potentiels.

Noter que pour exercer en tant que formateur indépendant, il est nécessaire de s'immatriculer en tant que travailleur indépendant ou de créer une entreprise. Il est également important de se tenir informé des règles et des réglementations liées à l'exercice de l'activité de formateur indépendant.

Comment obtenir l'agrément de formateur ?

L'agrément de formateur est un processus par lequel une personne ou une organisation est reconnue comme étant qualifiée pour dispenser une formation professionnelle ou certifiante. Les exigences pour obtenir l'agrément varient selon le pays et le domaine d'enseignement.

Voici quelques étapes générales pour obtenir l'agrément de formateur :

  1. Se renseigner sur les exigences : Il est important de se renseigner sur les exigences spécifiques liées à l'agrément de formateur dans votre pays ou votre région, notamment les exigences de diplôme, d'expérience professionnelle et de formation.
  2. Préparer les documents : Il est généralement nécessaire de fournir des documents tels que des diplômes, des certificats de formation, un curriculum vitae détaillé, des références professionnelles, etc. pour obtenir l'agrément.
  3. Soumettre une demande : Il faut remplir un formulaire de demande d'agrément et soumettre les documents requis auprès de l'organisme responsable de l'agrément dans votre pays ou région.
  4. Passer une évaluation : Il est généralement nécessaire de passer une évaluation pour démontrer que vous possédez les compétences et les connaissances nécessaires pour dispenser une formation professionnelle ou certifiante.
  5. Recevoir l'agrément : Si votre demande est approuvée, vous recevrez l'agrément de formateur et pourrez commencer à dispenser des formations professionnelles ou certifiantes.

Noter que l'agrément de formateur est généralement renouvelable tous les ans ou toutes les quelques années, donc il est important de se tenir informé des exigences de renouvellement et de les respecter.

Quel statut auto-entrepreneur pour formateur ?

En France, le statut de micro-entreprise est une option populaire pour les personnes souhaitant exercer en tant que formateur indépendant. Il permet de créer une entreprise de manière simple et peu coûteuse, tout en bénéficiant de certaines protections sociales.

Pour devenir auto-entrepreneur en tant que formateur, il faut suivre les étapes suivantes :

  1. S'inscrire en ligne : Il est possible de s'inscrire en ligne sur le site de l'Inscription au Répertoire des Entreprises et des Etablissements (R.C.S), pour obtenir un numéro SIRET et un numéro d'identification fiscal (TVA).
  2. Choisir un statut juridique : En tant qu'auto-entrepreneur, vous pouvez choisir de créer une entreprise individuelle ou une micro-entreprise (auto-entreprise)
  3. S'acquitter de la cotisation foncière des entreprises (CFE) : Il faut s'acquitter de la cotisation foncière des entreprises (CFE) qui est un impôt annuel qui doit être payé par toutes les entreprises.
  4. Appliquer les règles fiscales et sociales : Il est important de se tenir informé des règles fiscales et sociales qui s'appliquent aux auto-entrepreneurs en France, notamment en ce qui concerne les déclarations et les cotisations sociales.

Noter que le statut d'auto-entrepreneur a des plafonds de chiffre d'affaires, de revenus et de charges et de cotisations sociales, pour éviter de basculer dans un statut de travailleur non salarié (TNS). 

Quel statut pour un formateur freelance occasionnel ?

Pour exercer en tant que formateur freelance occasionnel en France, il existe plusieurs statuts possibles, tels que :

  1. Le statut de micro-entreprise : C'est une option populaire pour les formateurs freelances occasionnels, car il est simple à mettre en place et peu coûteux. Il permet de bénéficier de certaines protections sociales et de ne pas avoir à créer une entreprise. Cependant, il y a des limites de chiffres d'affaires et de revenus qui peuvent vous obliger à basculer dans un autre statut si ces limites sont dépassées.
  2. Le statut de travailleur non salarié (TNS) : Ce statut est destiné aux personnes qui exercent une activité professionnelle indépendante à titre principal, il offre une plus grande flexibilité pour les revenus et les charges, mais il implique également des obligations administratives et fiscales plus importantes.

Obligations fiscales des formateurs en auto-entreprise

En France, les micro-entrepreneurs sont soumis à des obligations fiscales spécifiques. Les formateurs auto-entrepreneurs doivent s'acquitter de certaines obligations fiscales, notamment :

  1. Les déclarations de chiffre d'affaires : Les formateurs auto-entrepreneurs doivent déclarer leur chiffre d'affaires mensuellement ou trimestriellement en ligne sur le site de l'Urssaf.
  2. Les déclarations de TVA : Les formateurs auto-entrepreneurs doivent également déclarer et payer la TVA sur les prestations de services qu'ils facturent, si leur chiffre d'affaires dépasse le seuil de vente.
  3. Les déclarations de revenus : Les formateurs auto-entrepreneurs doivent déclarer leurs revenus dans la catégorie des bénéfices non commerciaux (BNC) lors de la déclaration de revenus annuelle.
  4. Les cotisations sociales : Les formateurs auto-entrepreneurs doivent s'acquitter de cotisations sociales pour couvrir les risques d'incapacité de travail, de maladie, de maternité et de vieillesse.

Les formateurs micro-entrepreneurs doivent s'acquitter de cotisations sociales proportionnelles à leur chiffre d'affaires. Ils peuvent également opter pour un versement libératoire de cotisations sociales qui est calculé sur la base d'un pourcentage du chiffre d'affaires plutôt que sur la base des revenus réels.

Il est important de respecter les obligations fiscales pour éviter des pénalités et des sanctions administratives. Il est recommandé de consulter un expert-comptable pour éviter les erreurs fiscales et pour s'assurer de respecter les obligations administratives et fiscales liées à votre statut d'auto-entrepreneur en tant que formateur.

 

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.