Devenir Formateur : Comment devenir formateur indépendant ?

Mis à jour le 06/01/23
Sommaire
    Transmettre vos connaissances vous motive et vous envisagez de devenir formateur indépendant ? Les démarches pour exercer cette profession obéissent à des règles strictes selon la forme juridique d’entreprise choisie. Elles sollicitent également vos ressources personnelles. Quelles sont les compétences requises ? Comment développer sa clientèle ? Notre article vous présente tout ce que vous devez savoir pour vous lancer sereinement.

    Qu’est-ce qu’un formateur indépendant ? Quelles sont ses missions ?

    Le formateur est chargé d’enseigner diverses disciplines à un public adulte dans le but de lui transmettre des compétences spécifiques. Puisqu’il transmet son savoir, son activité est une prestation de services appartenant à la catégorie des bénéfices non commerciaux.

    Le formateur se concentre sur une expertise précise (informatique, gestion, comptabilité…) qu’il développe au moyen de plusieurs sessions de formation. Il arbore souvent la casquette de coach pour accompagner ses élèves dans l’acquisition de leurs connaissances. D’ailleurs, les apprenants font souvent appel à lui dans le cadre de leur évolution professionnelle.

    Quels moyens pédagogiques utilise le formateur ?

    Les plateformes de e-learning

    Le formateur aménage un espace de formation sur Internet et le rend accessible aux étudiants ayant payé sa formation. Les élèves y créent un compte personnel et suivent les modules de formation à leur rythme. Le formateur peut rendre les cours disponibles pour un temps limité (quelques mois, une année, deux années…) ou illimité.

    Les entretiens collectifs en visioconférence

    Plusieurs logiciels permettent au formateur d’organiser des sessions collectives en visioconférence. Avec ce mode de communication, il est capable d’accueillir des dizaines de personnes pendant une ou deux heures, comme un cours en présentiel. Afin de capter l’attention des participants, le formateur utilise des supports différents et peut laisser du temps pour une séance de questions/réponses.

    Le coaching individuel

    Le coaching individuel est un cours plus personnalisé que les autres. Il s’adapte au planning de l’élève et à ses besoins. Pendant ce temps privilégié, le formateur se rend totalement disponible pour l’étudiant et l’accompagne pour résoudre ses difficultés. Cela convient au professionnel indépendant qui préfère ne prendre en charge individuellement que quelques élèves par jour.

    Les cours en présentiel

    Le formateur indépendant peut être amené à animer des cours en présentiel pour des organismes de formation privés ou publics. La plupart du temps, le formateur ne décide pas du programme d’enseignement. Toutefois, il peut compléter la théorie qu’offrent les supports de cours fournis avec des cas pratiques ou des exercices ludiques.

    Qui peut devenir formateur pour adultes ? Les compétences à détenir

    Être pédagogue

    Les premières qualités indispensables pour exercer le métier de formateur sont une grande pédagogie et un sens aigu de l'écoute pour la transmission efficace des connaissances aux apprenants. Doué d’une grande aisance orale, un bon formateur a un discours captivant, délivre des explications claires et anime efficacement des sessions de formation. Celles-ci ne doivent être ni ennuyeuses ni trop rapides dans leur déroulement.

    Le formateur indépendant varie ses contenus pédagogiques et possède la capacité à répondre à toutes les questions des élèves. Aussi, il sait élaborer des méthodes d'apprentissage et d’évaluation pour faire progresser ses étudiants.

    Faire preuve de créativité

    Le métier de formateur implique de faire preuve d’imagination pour concevoir les formations : format PDF, diaporamas, vidéos explicatives, audios, etc. Ainsi, les élèves peuvent utiliser le support d’apprentissage qu’ils leur conviennent le mieux.

    Mettre à jour ses savoirs professionnels

    Le formateur indépendant doit sans cesse effectuer une veille sur l’actualité de son secteur pour toujours délivrer des enseignements pertinents et actuels. Face à la concurrence, c’est même indispensable d’acquérir des savoirs supplémentaires pour enrichir son offre de formation.

    Par ailleurs, le formateur indépendant n’a aucun problème à s’adapter aux évolutions technologiques. C'est important pour utiliser au quotidien ses supports de formation, mais aussi pour se faire connaître. Par exemple, les réseaux sociaux sont d’excellents moyens de toucher un public large et jeune. La tenue d’un blog permet au formateur indépendant de présenter du contenu gratuit qui est un extrait de sa formation payante. Les lecteurs peuvent ainsi mesurer l'expertise du formateur et développer leur confiance envers lui. 

    Quel diplôme ou formation pour être formateur indépendant ?

    Le métier de formateur n'exige aucun diplôme ou formation spécifique. Le formateur indépendant doit néanmoins maîtriser son sujet. Il possède un savoir-faire éprouvé et solide pour enseigner avec crédibilité.

    De plus, la conception d’actions de formation ne s’improvise pas. Il est donc nécessaire de participer à une formation, même courte, destinée aux futurs formateurs professionnels.

    Enfin, le formateur indépendant peut lui-même se faire accompagner par un professionnel de la gestion (expert-comptable, juriste…) pour démarrer son activité. Pôle emploi finance par exemple des formations à la création d’entreprise dont l’accès est réservé aux demandeurs d’emploi inscrits.

    Quel est le salaire moyen d'un formateur professionnel ?

    La rémunération mensuelle du formateur professionnel atteint les 3 000 € en moyenne. Ce chiffre peut néanmoins être revu à la baisse si le nombre de clients diminue ou si les bénéfices de l’activité sont plus bas qu’habituellement.

    À l’inverse, plus l’expertise du professionnel est plébiscitée, plus son salaire peut augmenter. D’ailleurs, le formateur indépendant peut augmenter son chiffre d’affaires en vendant des livres. Cela permet de compléter ses revenus et d’attirer les clients vers son offre de formations.

    À noter : il peut être exonéré de TVA si son chiffre d’affaires de l’année précédente ne dépasse pas 36 800 € selon les plafonds de 2023. C’est le seuil correspondant aux prestations de services.

    En outre, s’il est soumis au régime de la micro-entreprise, son chiffre d’affaires annuel hors taxes doit être inférieur à 77 700 € (nouveau seuil de 2023) pour continuer à en bénéficier.

    Comment devenir formateur indépendant ? Démarches par statut juridique

    La création d’une entreprise individuelle

    Le formateur indépendant peut choisir de créer une entreprise individuelle. C’est une forme simplifiée d’entreprise donnant accès au régime de la micro-entreprise.

    Depuis le 15 mai 2022, le statut d’entrepreneur individuel permet la séparation du patrimoine personnel du professionnel et du patrimoine professionnel (biens meubles et immeubles, fonds de commerce…). C’est un emprunt à l’ancienne forme d’entreprise EIRL (entreprise individuelle à responsabilité limitée).

    Par ailleurs, les formalités de gestion sont facilitées avec le régime de la micro-entreprise :

    • Le calcul simple des cotisations sociales : un taux de 22 % est appliqué sur les bénéfices issus des prestations de services.
    • La simplification des démarches administratives : la déclaration du chiffre d’affaires, mensuelle ou trimestrielle, et le paiement des cotisations sociales s’effectuent facilement sur le site de l’URSSAF.
    • L’allègement de la comptabilité : Le micro-entrepreneur n’a pas besoin de fournir chaque année des documents comptables (compte de résultat, bilan comptable…). En effet, l’alimentation d’un livre de recettes et des achats suffit. Cela implique la sauvegarde de toutes les factures et pièces justificatives.
    • L’option pour le versement libératoire de l’impôt sur le revenu (IR) : l’entrepreneur individuel paye ses cotisations sociales en même temps que l’IR dont le taux est fixe (2,2 % pour les prestations de services).

    Ce régime comporte néanmoins quelques inconvénients à connaître :

    • Le micro-entrepreneur ne peut pas déduire de son chiffre d’affaires ses charges professionnelles (frais de déplacement, achat de matériel…).
    • Le chiffre d’affaires est plafonné.

    La constitution d’une société unipersonnelle : EURL, SASU

    Afin de pouvoir déduire ses charges des bénéfices réalisés, il est conseillé de créer une EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée) ou une SASU (société par action simplifiée unipersonnelle). Chacune de ces sociétés comporte un associé unique qui peut aussi être le gérant s’il est majeur ou mineur émancipé.

    Dans une SASU, le président est assimilé salarié et bénéficie d’une bonne protection sociale. Cependant, il ne peut pas bénéficier de l’allocation d’aide au retour à l’emploi. Cela le différencie des salariés. Le gérant associé d’EURL possède le statut de travailleur non-salarié comme l’entrepreneur individuel.

    En revanche, les démarches sont plus contraignantes que pour une entreprise individuelle. En effet, la constitution d’une EURL ou d’une SASU nécessite la rédaction des statuts, le dépôt au capital social, la publication dans un journal d’annonces légales et la demande d’immatriculation auprès d’un centre de formalités des entreprises. Ces procédures sont payantes et nécessitent parfois le recours à une aide juridique, ce qui augmente le coût de création d’une société unipersonnelle.

    Le recours au portage salarial

    Le portage salarié est une forme de relation professionnelle dans laquelle une entreprise porte un salarié qui, lui, réalise des missions pour une entreprise cliente. Dès lors, le formateur porté n’est plus indépendant, mais il est lié par un contrat de travail avec la société de portage salarial.

    Il obtient donc un salaire régulier, une protection sociale complète, l’accès à l’assurance chômage et un soutien administratif pour gérer son activité. Le portage salarial est donc avantageux pour le formateur débutant ne souhaitant pas se lancer seul. Ce dernier peut profiter de cette expérience pour développer son expertise puis envisager de devenir indépendant après quelques années.

    Le fait qu’il ne soit pas indépendant oblige le formateur à donner mensuellement des comptes à l’entreprise de portage concernant son activité. En outre, le portage salarial exige une expérience professionnelle minimale de trois ans dans son domaine d’activité ou une qualification de niveau 5 (bac +2).

    Comment se faire certifier formateur pour adultes ?

    La marque Qualiopi certifie les organismes délivrant des prestations de services visant le développement des compétences. Depuis le 1er janvier 2022, tous les formateurs voulant obtenir des fonds publics ou mutualisés doivent demander cette certification. Celle-ci atteste de la qualité des actions menant vers la validation des acquis de l’expérience, des actions de formation ou des bilans de compétences.

    Avec cette certification qualité, les formateurs peuvent proposer leurs offres de formation sur l’espace Mon Compte Formation. Les bénéficiaires de ce dispositif de financement public ont la possibilité de mobiliser leurs droits à la formation cumulés tout au long de leur carrière professionnelle. Faire partie de la liste des formations disponibles sur cette plateforme est donc très utile pour obtenir davantage de clients.

    Image
    julien-pignon-expert-comptable
    Julien PIGNON
    Expert-Comptable et Commissaire aux Comptes chez l’Expert-Comptable.com

    Julien accompagne les équipes et les indépendants depuis de nombreuses années... Le Win Win Win : son obsession ! Son arme secrète : la bonne humeur !