Moniteur d'auto-école : métier, salaire, formation et diplômes

Mis à jour le 29/08/2017

Niveau d'études : 3ème

Salaire en début de carrière : 1 600 € brut

Environnement de travail : secteur privé, salarié ou indépendant

Métier(s) similaire(s) : enseignant de la conduite automobile


Notes: 4 (3 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
3.666665
Moyenne: 3.7 (3 votes)

Le rôle du moniteur d'auto-école

Le moniteur d'auto-école a pour mission d'enseigner la conduite d'un point de vue pratique et théorique à ses élèves.

Dans l'auto-école pour laquelle il travaille, il propose plusieurs formules d'apprentissage de la conduite. Il propose aussi la maîtrise de différents véhicules selon son propre niveau de formation : voiture bien sûr, mais aussi motos, camions de marchandises, transports de personnes, remorques,…

Le moniteur d'auto-école dispense ses heures de conduite en horaires décalés pour s'adapter au planning de ses élèves. Il travaille souvent jusqu'à 20 h le soir et aussi le samedi matin.

Dans une salle de l'auto-école, il participe activement à l'enseignement du code qui se fait sous forme de diaporama, à l'identique de l'examen.

Le jour des épreuves, de code ou de conduite, il est présent auprès de ses élèves pour les encourager et éventuellement pour souligner les erreurs qui auraient pu causer leur échec.

Les missions du moniteur d'auto-école

Le moniteur d'auto-école forme les conducteurs :

  • apprentissage de la conduite sur route

  • exercices de conduite sur piste privée (selon les permis)

  • enseignement du code de la route

  • accompagnement aux épreuves

Les compétences pour devenir moniteur d'auto-école

Le moniteur d'auto-école sait ne pas tomber dans la routine :

  • savoir faire preuve de pédagogie

  • être capable de rester concentré sur la route de longues heures

  • rester au fait des évolutions législatives

La formation pour devenir moniteur d'auto-école

Un seul diplôme pour devenir moniteur d'auto-école, le titre professionnel d'enseignant de la conduite et de la sécurité routière (ESCR). D'un niveau bac+2, cette qualification s'atteint par le passage de deux modules de formation :

  • certificat de compétences professionnelles 1 (CCP1)

  • certificat de compétences professionnelles 2 (CCP2)

Le CCP1 est tourné vers l'apprentissage de la conduite dans le cadre stricte de la réglementation du code de la route, alors que le CCP2 s'attarde davantage sur l'adoption de comportements respectueux de l'environnement.

Si le candidat est inscrit dans un centre de formation agréé pour passer son ESCR, il devra obtenir les deux modules avant de pouvoir exercer. Toutefois, s'il conclut un contrat en alternance avec une auto-école, il lui est possible de commencer à pratiquer après l'obtention du CCP1.

Des spécialisations sont mises en places pour les deux-roues, les poids-lourds, les transports de marchandises ou de personnes.

Les conditions d'accès à cette formation impliquent que le candidat ait au moins 20 ans, qu'il soit titulaire de son permis de conduire et qu'il obtienne l'agrément pour enseigner qui est délivré par la préfecture (et à renouveler tous les cinq ans).

Le salaire du moniteur d'auto-école

Le moniteur d'auto-école débute sa carrière à 1 600 € brut. Peu d'évolution de salaire sont à prévoir en demeurant à ce poste.

Celui qui souhaite augmenter ses ressources devra effectuer des heures supplémentaires, notamment en animant des cours théoriques de code.

Le lieu de travail du moniteur d'auto-école

Le moniteur d'auto-école passe une grande partie de son temps sur le siège passager d'une voiture, à enseigner la conduite. Il fait en sorte de modifier régulièrement les parcours afin de ne pas sombrer dans la monotonie.

Il exerce aussi dans les locaux de l'auto-école afin d'enseigner le code.

La carrière du moniteur d'auto-école

Après avoir pratiqué son métier durant deux années (soit 3 800 heures), le moniteur d'auto-école peut ouvrir sa propre structure afin de proposer des formules de permis de conduire. Un nouvel agrément préfectoral doit alors être demandé.

Le moniteur d'auto-école peut aussi s'orienter vers la formation des autres moniteurs en passant le brevet d'aptitude à la formation des moniteurs (BAFM).

Enfin, sur concours, il peut évoluer vers la fonction d'inspecteur du permis de conduire.