Ouvrir une entreprise de couverture toiture - étapes clés

L'article en brefFormations, statut juridique, financements, réglementations… Découvrez comment ouvrir une entreprise de couverture toiture et quelles sont les différentes étapes clés à respecter. 
Temps de lecture : 3minDernière mise à jour : 18/12/2023
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Ecrit par Damien PHILBERTConsultant spécialisé freelance, création d'entreprise et comptabilité chez L-Expert-Comptable.com
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article certifié par
Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.

Comment ouvrir une entreprise de couverture ?

La création d'une entreprise de couverture (couverture toit, rénovation de toiture, pose de fenêtres de toit...) doit respecter plusieurs étapes clés pour être menée à bien :

 

Étape 1 : Se former pour devenir couvreur

Le métier de couvreur étant une profession réglementée, l’entrepreneur doit obligatoirement justifier de qualifications adaptées pour pouvoir exercer. Il existe différents diplômes professionnels pour le métier de couvreur : il est possible de passer un CAP, un BP ou un Bac professionnel, mais aussi de valoriser une expérience professionnelle, à condition qu’elle soit d’une durée d’au moins 3 ans.

 

Étape 2 : Faire une étude de marché et un Business plan pour créer son entreprise

Créer une étude de marché 

La rédaction d’une étude de marché est déterminante pour réaliser efficacement son projet d’entreprise. Elle consiste à la mise en place d’une étude de marché complète dans le but de :

  • Connaître sa cible et savoir comment l’atteindre
  • Connaître la concurrence dans le secteur du bâtiment au niveau du bassin économique concerné
  • Valider la viabilité du projet de création d’entreprise

Créer un business plan 

Le business plan est une étape tout aussi importante du processus de création d'entreprise. Il consiste en une appréciation précise du chiffre d’affaires prévisionnel de l’entreprise de couverture toiture, et permet de faire des projections réalistes de sa trajectoire sur le marché.

Étape 3 : Choisir le bon statut juridique pour son entreprise de couverture toiture

 

Le choix du statut juridique est une étape incontournable de la création d’entreprise. Il doit être fait en fonction des besoins de cette dernière (nombre d’associés, nombre d’employés, fiscalité…), de sa taille ou encore de son chiffre d’affaires.

Créer une société de couverture de toit

Le statut juridique de la société est adapté aux entrepreneurs désireux de s’associer. Elle peut alors prendre la forme d’une SARL (société à responsabilité limitée), d’une SAS (société par actions simplifiée), d’une SNC (société en nom collectif) ou encore d’une SA (société anonyme).

Devenir artisan couvreur indépendant (en micro-entreprise, EURL, ET, SASU)

Lorsque l’artisan couvreur lance son entreprise sans s’associer, il peut créer une entreprise individuelle (EI), en micro-entreprise ou non, une EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée) ou encore une SASU (société par actions simplifiée unipersonnelle).

Étape 4 : Immatriculer son entreprise de couverture toiture

L’immatriculation est une étape clé du lancement de l'entreprise. Les formalités de création des entreprises de couverture toiture se font en ligne, et l’affiliation dépend de la forme juridique de l'entreprise (entreprise individuelle ou société commerciale). D'autres part, une inscription à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA) est obligatoire pour les activités relevant de ce secteur d'activité.

 

Étape 5 : Trouver les financements pour lancer son activité de couverture toiture

La recherche de financement est indispensable au lancement d’une entreprise. Parmi les solutions de financements, il y a la levée de fonds (à travers du crowdfunding notamment) ou bien la recherche d’un prêt bancaire. Un prêt sur l’honneur est possible, sans garantie ni apport, en faisant appel aux organismes suivants : 

 

Étape 6 : Trouver une assurance professionnelle pour exercer son métier de couvreur

La souscription d’une assurance responsabilité civile professionnelle est obligatoire pour l’entrepreneur couvreur. Il doit donc être protégé par cette garantie avant de démarrer officiellement son activité. De plus, si par la suite les interventions réalisées impliquent des chantiers de gros œuvres et de construction, alors l’assurance responsabilité civile décennale est requise. 

 

Étape 7 : Obtenir le label RGE pour son entreprise de couverture toiture

Le label RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) est accordé par les pouvoirs publics et valide le savoir-faire et la qualité des services proposés par le couvreur. L’obtenir est une plus-value, mais aussi une nécessité pour bénéficier des aides gouvernementales lors de la réalisation de travaux de rénovation énergétique. Afin d’obtenir ce label, une formation est nécessaire, à l’issue de laquelle le professionnel obtient son certificat RGE pour une durée de 4 ans renouvelables

.

Étape 8 : Indiquer le taux horaires de ses prestations 

Depuis 2017, toutes les entreprises sont dans l’obligation de communiquer les tarifs de leurs prestations avant de conclure un contrat avec leur client. L’entrepreneur peut, en plus de proposer un devis pour ses prestations, afficher une grille tarifaire sur son site internet ou dans ses locaux. Cette dernière doit clairement afficher les honoraires TTC (toutes taxes comprises) de toutes les prestations, ainsi que le montant liés aux autres frais (devis payant, frais de déplacement, main-d'œuvre…).

 

Étape 9 : Faire de la publicité pour son entreprise de couverture toiture

S’il est possible de créer une entreprise sans passer par cette étape, elle est toutefois primordiale pour trouver des clients et rendre son activité rentable. Le chef d'entreprise peut faire de la publicité à travers la distribution de flyers et de cartes de visites, mais également, grâce à la mise en ligne d’un site internet professionnel et à une communication digitale en général (pages sur les réseaux sociaux, petites annonces en ligne, blog…). 

 

Étape 10 : Respecter la réglementation en vigueur dans le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment, dont la couverture de toit fait partie, est un milieu réglementé. Pour pouvoir l’exercer, le chef d'entreprise doit donc respecter les règles en vigueur pour soi et son équipe :

  • Respecter les règles ERP pour les bâtiments concernés
  • Respecter la réglementation RT 2012 pour les bâtiments concernés
  • Réclamer la carte d'identification professionnelle du BTP (ou carte BTP) à ses employés
  • Fournir une autorisation de conduite aux employés pour les engins de levage ou autres appareils automoteurs
  • Fournir l’habilitation aux travailleurs concernés par des travaux d'électricité
  • Observer les règles du Code du travail concernant la prévention sur les chantiers