Créez votre entreprise GRATUITEMENT: On s’occupe de toutes les formalités  pour vous ! Ca m'intéresse

Comment calculer le TJM d’un freelance informatique ?

Mis à jour le 02/07/2020

En tant que professionnel de l’IT, vous avez envie de devenir consultant informatique indépendant ? Grâce à un marché particulièrement porteur, alors que les entreprises cherchent toutes à innover de manière rapide, les freelances sont une main d’oeuvre très recherchée. Leur expertise est leur arme la plus précieuse et leur permet d'afficher des tarifs journaliers moyens (TJM) élevés. Mais comment ça marche ? Que facturer aux entreprises ? Quelles sont les règles du marché ? Et le salaire dans tout ça ? Regardons ensemble de plus près le marché des freelances informatiques, et les critères de calcul du TJM.


Le TJM freelance, c’est quoi ?

Le tarif journalier moyen est un tarif indicatif à la journée. Il se différencie du THM, le tarif horaire moyen. Ce sont tous les deux des tarifs de mission freelance. Le TJM permet à la fois aux freelances informatiques de situer leur expertise et leurs expériences face à leurs clients, et être rémunérés au juste prix sur une journée en fonction de ces critères.

Or, dans le secteur concurrentiel de l’informatique et du service aux entreprises, il n’est pas évident pour un consultant informatique indépendant de déterminer un TJM et sa rémunération. Car celui-ci doit être :

  • juste et non disproportionné au risque de faire fuir ses potentiels clients ;
  • comparable à d’autres professionnels ayant les mêmes compétences (ne vous basez pas sur ceux qui pourraient proposer des tarifs moins chers : un tarif trop bas peut au contraire vous discréditer) ;
  • établi en fonction des jours travaillés ;
  • indicatif : les critères changeants peuvent le faire varier !

Le tarif moyen à la journée d’un freelance informatique correspond également aux tarifs classiques qu’il peut consulter sur les différents sites et plateformes. Chacun peut se situer en fonction de ses années d’expérience et de son expertise sur des langages et outils précis. Parmi les Data Analysts, architectes, développeurs mobiles, et autres spécialistes Tech, les tarifs pratiqués vont du simple au triple. Ainsi, vous trouverez autant de TJM à 350 € qu’à 1000 € selon les années d’expérience et le domaine d’expertise.

Le marché des freelance informatiques / IT

Le marché des freelances informatiques est concentré sur des profils généralement masculins encore aujourd’hui, et jeunes. Des consultants informatiques seniors, des chefs de projet notamment, avec plus de 10 ans d’expérience, ne sont néanmoins pas en reste. Malgré le recours en télétravail pour certains d’entre eux, les freelances informatiques sont installés dans les grandes villes à commencer par Paris. Et qui dit grandes villes dit forcément coût de la vie plus élevé et TJM qui doit correspondre.

L’une des principales difficultés, ou au contraire motivations des freelances informatiques, réside dans les changements et les évolutions qui s’opèrent en permanence au niveau des langages utilisés. Ainsi, comme le souligne Malt (anciennement Hopwork) dans son étude 2019 sur les besoins et les missions IT, certains doivent par exemple cette année envisager un virage du Xamarin, Cordova et Ionic pour se positionner sur Flutter et React Native, plus demandés. Et ce n’est qu’un exemple. La plateforme conseille aussi aux freelances IT d’avoir une compétence cible en plus de compétences généralistes, au lieu d’être Full-Stack. La spécialisation sur le marché est donc en route. Et avec elle, la répartition du TJM en France change également sur chaque prestation. Un profil Data Scientist est notamment très recherché et n’aura aucun mal à trouver des missions.

Comment fixer son taux journalier en freelance ?

Comment calculer son TJM en freelance informatique ? La méthode de calcul se détermine comme pour tout autre freelance :

  • Il faut d’abord étudier la moyenne des prix pratiqués au cours de l’année où vous lancez votre activité. Il ne sert à rien d’être trop cher et il ne sert à rien non plus d’être low cost. Dans ce dernier cas, vous risqueriez de tomber sur des clients peu regardants et, par conséquent, peu intéressants.
  • Mettez ensuite en balance votre expertise et votre expérience. Avec une expertise fortement demandée et qui connaît une pénurie, vous pouvez facturer un tarif plus élevé. Un junior, à l’inverse, doit d’abord se faire connaître pour proposer un tarif plus élevé.
  • Rapportez ensuite ce montant à vos frais professionnels sur chaque mois. Cela étant, avec un bon investissement au départ sur du matériel de qualité, vous n’aurez ensuite pas beaucoup de frais, sauf éventuellement pour les déplacements.
  • Enfin, n’oubliez pas de soustraire vos déclarations sociales. De même que la complémentaire santé pour votre protection de freelance. Etre victime d’un accident du travail est rare dans ce domaine mais vous pouvez en avoir besoin en cas de maladie ou autre.
  • Dites-vous aussi que le nombre de jours travaillés ne sera pas forcément égal à un temps plein certains mois avec un client ou plusieurs, en particulier au début.

Vous pouvez en outre vous aider d’un simulateur.

A savoir : en tant qu’auto-entrepreneur ou entrepreneur d’une manière générale, vous n’avez pas droit aux congés payés. Pour prendre des vacances, vous devrez donc mettre une partie de votre trésorerie de côté. Il faut donc y penser pour calculer le montant de votre TJM.

Quel salaire pour quel TJM ?

Un tarif journalier moyen d’un travailleur indépendant doit ensuite se transformer en “salaire mensuel” ou “salaire annuel”, autrement dit en revenu net après le paiement de vos charges.

Si vous êtes auto entrepreneur (micro-entreprise) : vous devez soustraire de votre revenu brut le montant des charges que vous versez à l’URSSAF. Vous devrez aussi soustraire vos impôts selon que vous êtes ou non soumis au prélèvement à la source ou au versement libératoire de l’impôt sur le revenu. Il en va de même si vous avez franchi le seuil de franchise de TVA, taxe que vous devrez appliquer en plus du TJM qui, lui, est hors taxe. Par ailleurs, comme vous ne pouvez pas vous faire rembourser vos frais, vous devrez aussi calculer le montant de vos dépenses d’investissement dans les outils informatiques.

Si vous avez une entreprise classique (EURL, EI, SASU, etc) : vous devrez soustraire le montant des charges patronales et des charges salariales afin de pouvoir vous verser, via votre comptable, un salaire. N’oubliez pas cependant qu’il faudra aussi conserver une réserve dans votre trésorerie pour les coups durs, imprévus et investissements.

Comment se lancer en freelance informatique ?

Vous pouvez vous lancer en tant que freelance informatique, peu importe que vous soyez déjà en poste, dans l’attente de mettre en place votre projet, ou bien en recherche d’emploi. Vous avez aussi la possibilité de devenir consultant freelance dès le début de votre carrière après vos études.

Dans le meilleur des cas, il est plus pertinent d’avoir déjà une proposition de projet pour se lancer à son compte. Dans le cas contraire, pour trouver des clients, vous avez la possibilité de vous inscrire sur une plateforme de mise en relation entre entreprises et freelances du numérique, comme Malt par exemple ou Codeur. Dans la mesure du possible, assistez à des rencontres, des meet-up afin de vous créer un réseau et pourquoi pas de bénéficier de coups de pouce et de bons contacts.

Quels que soient votre situation et le moment de votre lancement, vous devrez dans tous les cas créer votre entreprise ou trouver une solution alternative comme le portage salarial. Vous pouvez choisir le statut d’auto-entrepreneur ou tout autre statut juridique plus à même de répondre au développement de votre activité, en ayant notamment la possibilité de vous faire rembourser certains frais. Envisagez l’auto-entreprise si vous souhaitez d’abord tester votre activité de freelance informatique. De cette façon, vous ne paierez des charges que proportionnellement à votre chiffre d’affaires.

Sachez que l’expert-comptable.com peut vous aider dans le choix de votre statut juridique et vous accompagner dans la création de votre entreprise de manière gratuite. Si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à nous contacter, nous serons ravis de pouvoir vous donner un coup de pouce.

Confiez-nous votre création d’entreprise  Rédaction du dossier de création & démarches, on s’occupe de tout !   Je me lance

à propos

Cet article a été rédigé par le cabinet d'expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité : aider les entrepreneurs à se lancer et leur épargner la corvée d'une comptabilité.

Nos petits plus : des outils innovants, des tarifs bienveillants, des sourires constamment.

En savoir +

Note moyenne pour cet article : (0 vote)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
0
Pas encore de note.
JE TÉLÉCHARGE <>