Comment trouver un financement pour créer son entreprise ?

Mis à jour le 29/01/2019

Notes: 0 (0 vote)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
0
Pas encore de note.

Préparer un business plan

Pour trouver le financement de votre création d’entreprise, vous devez chiffrer celui-ci au plus proche de la réalité. Un business plan n’est donc pas optionnel, tant pour vous aider à savoir où vous en êtes, que pour asseoir votre demande de financement.

Le business plan d’un projet de création n’est pas si simple à réaliser, mais il doit pourtant se rapprocher au mieux de la réalité. Evidemment, il ne s’agit pas d’un budget prévisionnel et le manque de recul sur l’activité peut justifier un certain droit à l’erreur. Toutefois il vaut mieux légèrement surévaluer le besoin en financement plutôt que de le minimiser, car cette dernière option enlève beaucoup de crédit au sérieux du porteur de projet.

Un business plan digne de ce nom doit faire état de :

  • L’activité : que va commercialiser l’entreprise ? Quels sont les concurrents sur le marché ? Les besoins des consommateurs sont-ils réels ? Le marché visé est-il porteur sur le long terme ?

  • Les besoins matériels : matériel de production et matériel de gestion

  • Les charges diverses : énergie (électricité, frais d’essence,…), information (ligne de téléphone, internet,…), loyer, communication (besoins en publicité, encarts,…)

  • Les besoins humains : le coût éventuel des employés et/ou des sous-traitants

  • Le besoin en fond de roulement : de quelle trésorerie disponible l’entreprise aura-t-elle besoin pour faire face aux charges du quotidien ?

  • La stratégie mise en place et les prévisions financières : quelles vont être les orientations de l’entreprise ? Sur quoi cela doit-il déboucher ?

  • Le budget prévisionnel : la rentabilité sera-t-elle au rendez-vous ?

Le business plan se doit donc de faire preuve de sérieux et de cohérence, mais il doit également être suffisamment simple pour être rapidement compris par vos interlocuteurs lors d’un entretien.

L’apport personnel

L’apport personnel ou le prêt familial sont des solutions de simplicité pour financer la création de son entreprise. Toutefois, de fait, cet argent est issu d’un patrimoine personnel (le vôtre ou celui du prêteur) et inclut donc sa perte éventuelle en cas de banqueroute, même si vous avez créé une société à responsabilités limitées.

Outre l’aspect financier, l’apport personnel peut également faire état de l’expérience de l’entrepreneur et de ses compétences dans le métier pour créer de la valeur. Il peut aussi se matérialiser par des équipements ou un véhicule par exemple.

Un bon point à faire également figurer dans votre business plan.

Les financements publics

Ce qui est pratique avec les financements publics c’est que leurs règles sont connues à l’avance et scrupuleusement appliquées par les organismes qui en assurent l’attribution. Ainsi, sauf en cas d’entretien particulièrement raté, un porteur de projet qui répond aux conditions d’octroie d’une aide, bourse ou prêt préférentiel saura avant même sa demande s’il « rentre dans les cases ».

Pour autant, il ne faut pas négliger la qualité des dossiers à constituer. Les aides publiques sont généralement très avantageuses et représentent un excellent tremplin pour l’activité. De plus, elles représentent un atout supplémentaire de confiance pour demander par la suite un complément de financement privé.

Les financements privés

Le premier financement privé auquel l’on pense pour la création d’une entreprise est le prêt bancaire. Si cette réalité est toujours d’actualité, elle ne doit pas constituer la seule piste de recherche, d’autant que selon la période de votre demande, cette dernière pourra être aléatoirement rejetée alors que votre projet est tout à fait viable (une demande de découvert autorisé est également considérée comme une demande de financement).

D’autres pistes sont donc à explorer comme par exemple la levée de fonds dans le cas d’une entreprise innovante, ou le recours à des business angels pour un projet dont les garanties sont solides.

Dans tous les cas, les financements privés ne relèvent pas de la philanthropie. Votre demande doit être étayée et mettre en confiance vos interlocuteurs.

L’idéal étant de partager un véritable sentiment de partenariat avec ses financeurs, ce qui est globalement plus difficile avec un banquier qui ne résonnera qu’en termes d’échéances et qui appliquera le protocole qui lui est imposé par son agence.

Visitez notre page dédiée

Pour aller plus loin dans vos recherches et obtenir des informations sur les financements possibles lors d’une création d’entreprise, lisez également notre page " Quelles aides financières pour créer mon entreprise ? ".

 

Confiez-nous votre création d’entreprise  Rédaction du dossier de création & démarches, on s’occupe de tout !   Je me lance