Qu'est-ce que l’allocation temporaire dégressive ?

Mis à jour le 15/10/21

Lorsqu’une personne est licenciée économiquement, elle peut bénéficier de l’allocation temporaire dégressive. Cette allocation permet à une personne (licenciée économiquement), qui est reclassée dans un poste moins rémunéré, de bénéficier d’un complément financier (versé par l’entreprise et l’Etat) afin de compenser la perte de revenu. Cette aide est due seulement pour un certain temps.

Sommaire

Les conditions à remplir

Pour l’entreprise

Les conditions à remplir par l’entreprise :

  • Conclure une convention d’Allocation Temporaire Dégressive avec l’Etat

  • Avoir licencié économiquement des salariés

  • Avoir établi un plan de sauvegarde de l’emploi pour les entreprises de plus de 50 salariés

Pour le salarié

Les conditions pour le salarié :

  • Avoir été licencié économiquement,

  • Avoir été reclassé dans un poste moins bien rémunéré que celui qu’il occupait avant de se faire licencier,

  • Etre d’accord et adhérer à la convention signée par l’entreprise et l’Etat,

  • Le reclassement doit avoir été fait dans un délai d’un an maximum à compter de la notification du licenciement .

Le montant

Le montant de l’allocation a des particularités :

  • Il est forfaitaire,

  • Il a comme base de calcul la différence entre le salaire net des 12 derniers mois de l’ancien emploi et le salaire net du nouvel emploi occupé par le salarié,

  • Si le salarié avait moins de 12 mois d’ancienneté dans son ancienne entreprise avant de se faire licencier, le montant sera calculé sur les salaires moyens nets des mois de présence.

Le financement

Par l’Etat

L’allocation temporaire dégressive est financée à hauteur de 75 % maximum par l’Etat. Le montant versé par mois ne peut pas dépasser 200 euros par bénéficiaire.

Par l’entreprise

L’entreprise est tenue de participer au financement de l’allocation. Les modalités de financement sont fixées dans la convention signée en amont avec l’Etat.

Il arrive que l’entreprise soit en difficulté financière (redressement ou liquidation ) et c’est principalement la raison pour laquelle elle a procédée à des licenciements économiques . Dans ces moments délicats, elle ne peut pas assumer la prise en charge de l’allocation. Elle peut être dispensée du versement de l’allocation.

Qui va payer la part de la société ? C’est l’Etat qui va prendre en charge le versement intégral de l’allocation temporaire dégressive. Le plafond de prise en charge passe alors de 200 euros à 300 euros par mois.

La formalité de demande

Pour percevoir l’allocation temporaire dégressive, le salarié doit remplir le bulletin d’adhésion à la convention passé entre l’employeur et l’Etat. C’est l’employeur qui remet ce document au salarié licencié. Il s’agit du Cerfa n°12625*01.

Le Cerfa est à retourner à l’unité départementale de la DIRECCTE.

La durée

Comme son nom l’indique, cette allocation est temporaire et dégressive. Ce qui signifie que les montants diminuent au fil des mensualités, jusqu’à s’épuiser totalement. Dans ce cas, la durée maximale de l’allocation est de 2 ans.

 

Maëlle

 

Image
maxime-serra-expert-comptable

Maxime SERRA

Accompagne les entrepreneurs en création d'entreprise et comptabilité chez L-Expert-Comptable.com

Satisfaction et bienveillance, voici les maîtres-mots de Maxime afin d'accompagner au mieux ses clients et de répondre à leurs demandes !