Qu'est-ce que l’allocation temporaire dégressive ?

L'article en brefFace à un licenciement économique, les salariés peuvent se retrouver dans une position financièrement délicate, surtout s'ils sont reclassés à un poste moins rémunéré. Heureusement, une bouée de sauvetage nommée l'allocation temporaire dégressive existe pour pallier cette perte de revenu. Celle-ci est un complément financier conjointement financé par l'entreprise et l'État, destiné aux salariés ayant été licenciés économiquement puis reclassés. Le montant de cette aide, calculé sur la différence salariale entre l'ancien et le nouveau poste, offre un soutien non négligeable, même si temporaire.

Pour bénéficier de cette allocation, un ensemble de critères doit être respecté tant par l'employeur que par l'employé, incluant la signature d'une convention spécifique avec l'État et le reclassement du salarié dans un délai d'un an suivant le licenciement. La contribution de l'entreprise au financement de l'allocation varie selon sa situation financière, pouvant être allégée en cas de graves difficultés. Toutefois, dans une telle éventualité, l'État peut prendre le relais, augmentant son aide jusqu'à 300 euros par mois. Cette allocation, bien que dégressive, représente une aide précieuse pour les salariés en transition, soulignant l'importance de connaître ses droits dans des périodes de changement professionnel.
Temps de lecture : 2minDernière mise à jour : 12/03/2024
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Ecrit par Maxime SERRAAccompagnateur d'entrepreneurs en création d'entreprise et comptabilité chez L-Expert-Comptable.com
Image
Deborha-Vindiolet-expert-comptable
Article certifié par
Déborha VINDIOLET
 
Leader comptable chez L'Expert-Comptable.com avec plus de 6 ans d'expérience dans le domaine. Diplômée en DCG et BTS Comptabilité.
Image
allocation-temporaire-degressive

Lorsqu’une personne est licenciée économiquement, elle peut bénéficier de l’allocation temporaire dégressive. Cette allocation permet à une personne (licenciée économiquement), qui est reclassée dans un poste moins rémunéré, de bénéficier d’un complément financier (versé par l’entreprise et l’Etat) afin de compenser la perte de revenu.

Cette aide est due seulement pour un certain temps.

Les conditions à remplir

Pour l’entreprise

Les conditions à remplir par l’entreprise :

  • Conclure une convention d’Allocation Temporaire Dégressive avec l’Etat

  • Avoir licencié économiquement des salariés

  • Avoir établi un plan de sauvegarde de l’emploi pour les entreprises de plus de 50 salariés

Pour le salarié

Les conditions pour le salarié :

  • Avoir été licencié économiquement,

  • Avoir été reclassé dans un poste moins bien rémunéré que celui qu’il occupait avant de se faire licencier,

  • Être d’accord et adhérer à la convention signée par l’entreprise et l’Etat,

  • Le reclassement doit avoir été fait dans un délai d’un an maximum à compter de la notification du licenciement.

Le montant

Le montant de l’allocation a des particularités :

  • Il est forfaitaire,

  • Il a comme base de calcul la différence entre le salaire net des 12 derniers mois de l’ancien emploi et le salaire net du nouvel emploi occupé par le salarié,

  • Si le salarié avait moins de 12 mois d’ancienneté dans son ancienne entreprise avant de se faire licencier, le montant sera calculé sur les salaires moyens nets des mois de présence.

Le financement

Par l’Etat

L’allocation temporaire dégressive est financée à hauteur de 75 % maximum par l’Etat. Le montant versé par mois ne peut pas dépasser 200 euros par bénéficiaire.

Par l’entreprise

L’entreprise est tenue de participer au financement de l’allocation. Les modalités de financement sont fixées dans la convention signée en amont avec l’Etat.

Il arrive que l’entreprise soit en difficulté financière (redressement ou liquidation ) et c’est principalement la raison pour laquelle elle a procédé à des licenciements économiques.

Dans ces moments délicats, elle ne peut pas assumer la prise en charge de l’allocation. Elle peut être dispensée du versement de l’allocation.

Qui va payer la part de la société ? C’est l’Etat qui va prendre en charge le versement intégral de l’allocation temporaire dégressive. Le plafond de prise en charge passe alors de 200 euros à 300 euros par mois.

La formalité de demande

Pour percevoir l’allocation temporaire dégressive, le salarié doit remplir le bulletin d’adhésion à la convention passé entre l’employeur et l’Etat. C’est l’employeur qui remet ce document au salarié licencié. Il s’agit du Cerfa n°12625*01.

Le Cerfa est à retourner à l’unité départementale de la DIRECCTE.

La durée

Comme son nom l’indique, cette allocation est temporaire et dégressive. Ce qui signifie que les montants diminuent au fil des mensualités, jusqu’à s’épuiser totalement. Dans ce cas, la durée maximale de l’allocation est de 2 ans.

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.