Ouvrir un cabinet d'audioprothésiste

Mis à jour le 04/07/2018

L'ouverture d'un cabinet d'audioprothésiste demande de choisir un statut juridique approprié puis de réaliser un business plan afin de prouver la viabilité de votre projet Il faudra prendre en compte les coûts de l'ouverture du cabinet (local, matériels), les aides éventuelles, et les apports financiers nécessaires. Ce domaine d’activité requiert l’obtention d’un diplôme d'Etat d’audioprothésiste.


Notes: 0 (0 vote)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
0
Pas encore de note.

Démarches administratives

Choisir le bon statut juridique

Afin d’exercer un cabinet d’audioprothésiste, il faut définir son statut juridique. Il existe plusieurs options distinctes pour exercer cette profession en cabinet :

  • Auto-entrepreneuriat

L' auto-entrepreneuriat est un régime simple et facilement accessible, ce qui le rend intéressant pour débuter son activité. Attention ce régime empêche la déduction de charges.
 

  • Entreprise Individuelle

Grâce à l’ entreprise individuelle , vous créez une entreprise qui vous appartient, en tant que personne physique, et non en tant que personne juridique ou morale.
 

  • Société d’Exercice Libéral à responsabilité limitée (SELARL),

En choisissant la SELARL, vous avez une responsabilité limitée en cas de dettes, au montant de vos apports personnels dans le capital de la société.

  • Société d’Exercice Libéral par actions simplifiée (SELAS)

Il existe de nombreux avantages à la SELAS :

- Vous possédez le statut d’assimilé-salarié (un statut plus protecteur que le statut de travailleur indépendant non salarié),

- les bénéfices réinvestis dans l’entreprise sont peu fiscalisés,

- les dividendes de la société ne sont pas soumis à des cotisations sociale.
Une fois votre statut juridique choisi, vous devez vous inscrire au Centre de Formalités des Entreprises, qui regroupe toutes les formalités d'inscription.

>> Les responsabilités sociales

En tant que professionnel d’une activité libérale réglementée, vous êtes tenu de souscrire une assurance Responsabilité Civile professionnelle, afin de couvrir les risques liés à votre activité.

L’assurance Responsabilité́ Civile exploitation est une autre assurance fortement conseillée. Elle garantie des dommages matériels, immatériels et corporels causés à des clients, à des tiers ou des salariés, lors de l’exercice de votre métier.

Réaliser un business plan

La réalisation d'un business plan est fortement conseillé avant la réalisation de tout projet professionnel, quel qu'il soit, car il vous permet de prouver la viabilité de votre projet auprès de vos investisseurs potentiels. L'ouverture de votre cabinet d'audioprothésiste ne fait pas exception à la règle. Ce document devra comporter :

- un compte de résultat prévisionnel,

- un bilan prévisionnel (investissement, capacité de remboursement et d’autofinancement…)

- une estimation sur le besoin en fonds de roulement (BFR),

- des données basées sur l'étude de marché,

- des données relatives à la société : statut juridique, régimes fiscal et social…

Le business plan ainsi réalisé vous sera utile à vous, mais également aux tiers qui vous entourent (les expert-comptables, les business angels, les banques...). Ils pourront en effet s'y référer pour comprendre votre projet et estimer sa viabilité.

Quels coûts lors de l’ouverture d'un cabinet d'audioprothésiste?

Les coûts générés lors de l'ouverture de votre cabinet d'audioprothésiste vont varier en fonction de plusieurs critères. Où se trouvera votre cabinet ? Quelle sera sa taille ? Prévoyez-vous d'employer des salariés ? Prévoyez-vous d'acheter votre local ou de le louer ?

Une fois que vous aurez répondu à ces questions, vous pourrez faire une estimation précise des frais à prévoir pour votre installation. Il demeure cependant des dépenses inévitables, que vous pouvez prendre en compte dans votre business plan :

- Le matériel

- Les aménagements et le mobilier

- Les besoins en fond de roulement,

- L'acquisition du local.

À savoir : Le local utilisé pour votre cabinet d'audioprothésiste devra être doté d'une salle d’attente, d'une salle de pour recevoir les clients, d’un lavabo et de toilettes (et ce pour une surface d'au moins 17 m2).

Les aides pour ouvrir son cabinet d'audioprothésiste

Il existe différentes aides pour permettre aux entrepreneurs de lancer leur projet. L'Etat met en effet en place des aides sociales, fiscales ou financières, ainsi que de l'aide d'accompagnement. Ces accompagnements se font sur la durée, jusqu'au lancement définitif de l'entreprise en question.

En tant que demandeur d'emploi, vous pouvez notamment bénéficier de l' «ACCRE » (Aide aux Chômeurs Créant ou Reprenant une Entreprise) et des différentes aides mises en place par Pôle-Emploi. Avec notre article “ quelles aides financières pour créer mon entreprise ? “ vous découvrirez toutes les aides financières qui existent pour financer l'ouverture de votre cabinet d'audioprothésiste.

Ouvrir son cabinet d'audioprothésiste sans apport

Il est vrai qu'il est parfois possible de créer une entreprise sans apport. Toutefois, dans ce cas précis, l'ouverture d'un cabinet d'audioprothésiste ne peut pas se faire sans apport.

Les frais liés à la réalisation de ce projet sont en effet très importants. L'ouverture d'un cabinet nécessite l'achat de matériel (outils para-médicaux, meubles, matériel spécialisé...), et l'acquisition d'un local. La création de votre projet ne pourra donc pas se faire sans des apports de financements extérieurs.

Peut-on ouvrir un cabinet d'audioprothésiste sans diplôme ?

Non, il est obligatoire de posséder un diplôme d'Etat pour devenir audioprothésiste. Il existe en France six centres de formation spécialisée (à Lyon, Paris, Nancy, Montpellier, Rennes et Fougères), mais vous pouvez réaliser une formation à l’université dans le cadre des Formations et Unités de Recherche. La formation dure trois ans.

Vous pourrez entrer dans ces écoles par concours, après un bac S. L’examen en question se compose d'épreuves écrites de physique, de maths, de biologie, ainsi que d'un oral de culture générale et d'un test psychotechnique.

Les spécificités de l’activité

L'activité d'audioprothésiste nécessite de nombreuses qualités, non seulement des capacités techniques, mais aussi des qualités humaines telle que :

-être précis dans votre travail,

-être à l'aise avec les gens,

-être capable de travailler avec un ordinateur,

-avoir le sens du commerce,

-être organisé.

Ce métier permet d'aider de nombreuses personnes malentendantes, en leur proposant des appareillages de corrections adaptés le plus possible à leurs besoins. Cette activité est relativement nouvelle, mais prend une ampleur considérable, aux vues d'une demande de plus en plus importante.