Devenir chauffeur UBER : démarches et formalités

Mis à jour le 08/11/2017

Pour devenir chauffeur Uber, vous devez avant tout être reconnu comme chauffeur professionnel avant d’obtenir une seconde autorisation de la part d’Uber pour utiliser sa plateforme et gagner des clients. Devenir chauffeur Uber nécessite donc 4 grandes étapes : l’obtention de l’autorisation de transport de personnes (examen donnant droit au titre de chauffeur VTC), l’immatriculation de votre entreprise à la Chambre des Métiers (pour devenir chauffeur professionnel et pouvoir émettre des factures), puis l’homologation de votre véhicule par Uber et enfin la souscription d’une assurance RC Pro et d’une assurance RC Circulation. Attention, devenir chauffeur Uber vous donne accès à sa base de données client et à un système de gestion des commandes et du paiement, mais vous devrez verser 20 % de commission sur chaque course effectuée via Uber.

Devenir chauffeur Uber : le métier de chauffeur privé

Les chauffeurs Uber sont des chauffeurs privés de personnes. 
Avant de travailler pour la plateforme Uber, vous devez avant tout exercer, à titre indépendant, une activité de chauffeur professionnel, appelé chauffeur VTC (Véhicule Transport de Personnes).
Concrètement, pour devenir chauffeur Uber, il faut d’abord devenir chauffeur VTC !

Comment devenir chauffeur professionnel VTC ?

Obtenir l’autorisation de transport de personnes

En premier lieu, vous devez devenir chauffeur professionnel, c’est-à-dire obtenir une autorisation de transport de personnes – dit VTC – en validant un examen officiel (ou équivalence) :

  • examen d’obtention de la carte professionnelle VTC
  • examen d’obtention de la capacité de transport (concerne surtout les conducteurs professionnels qui souhaitent acquérir toute une flotte de véhicules pour créer une plateforme de transport de personnes)

Choisir un statut juridique de chauffeur professionnel VTC

En second lieu, en tant que chauffeur professionnel, vous devez obtenir un statut juridique pour pouvoir légalement exercer votre activité (et émettre des factures). Les chauffeurs professionnels doivent s’immatriculer auprès du Centre de Formalité des Entreprises (CFE) de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat dont ils relèvent (l’activité de transport de personnes VTC est effectivement considérée comme une prestation de service de nature artisanale).

Attention, l’immatriculation de son activité implique de choisir un statut juridique : entreprise individuelle, auto-entreprise, société (EURL, SASU / SARL, SAS si vous êtes plusieurs associés). En cas de création d’une société, pensez à :

  • rédiger vos statuts constitutifs
  • publier un avis de constitution de votre société dans un Journal d’Annonces Légales (JAL)

Comment devenir chauffeur Uber ?

Une fois l’activité de chauffeur professionnel VTC légalement créée, vous devez obtenir l’autorisation de vous inscrire sur la plateforme Uber pour bénéficier de leurs services. Pour cela, vous devrez :

  • détenir un véhicule homologué par Uber
  • assurer votre entreprise et votre véhicule

Un véhicule homologué par le réseau pour devenir chauffeur Uber

Pour devenir chauffeur professionnel Uber, vous devez acquérir ou louer un véhicule homologué par le réseau Uber. Celui-ci classe les véhicules selon quatre gammes :

  • la gamme UberX (véhicule de moins de 6 ans de couleur sombre)
  • la gamme Van (véhicule de moins de 4 ans de couleur sombre)
  • la gamme Berline : si vous êtes chauffeur Uber à Paris, Lyon, et sur la Côte d’Azur et pour les meilleurs chauffeurs Uber du réseau
  • la gamme UberGreen (véhicules de type hybride ou électrique)

Attention, si vous souhaitez devenir chauffeur Uber, la marque du véhicule utilisé, ses finitions intérieures et extérieures, sa couleur sont des critères du réseau. Renseignez-vous en détail sur ces aspects avant de vous inscrire en tant que chauffeur sur la plateforme Uber. Nous vous conseillons de vous rendre sur le site Uber/Choisir son véhicule.

Une assurance professionnelle pour devenir chauffeur Uber

Pour devenir chauffeur Uber, vous devrez souscrire :

  • une assurance Responsabilité Civile Professionnelle (RC Pro) pour couvrir les dommages causés à un client ou à un tiers dans le cadre de l’exercice de l’activité de chauffeur Uber
  • une assurance Responsabilité Civile Circulation (RC Circulation) pour couvrir les dommages causés sur un client ou un tiers impliquant le véhicule utilisé pour faire une course Uber

Comment devenir chauffeur Uber, en bref

En bref, devenir chauffeur Uber nécessite de valider 4 grandes étapes :

  • l’obtention de l’autorisation de transport de personnes (titre de chauffeur VTC)
  • l’immatriculation de son entreprise à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat
  • l’homologation du véhicule utilisé pour travailler avec la plateforme Uber (selon les critères d’homologation d’Uber)
  • la souscription d’une assurance RC Pro et d’une assurance RC Circulation

Devenir chauffeur Uber : quel salaire puis-je prétendre ?

Devenir chauffeur Uber n’est pas un contrat salarié. Le chauffeur reste indépendant juridiquement, mais il utilise la plateforme Uber pour gagner des clients et sous-traiter la gestion des commandes, du paiement des factures, etc.
La rémunération globale obtenue par Uber est fonction du nombre de courses effectué durant le mois, au nom et pour le compte d’Uber, à savoir :

  • selon la motivation du chauffeur VTC à utiliser la plateforme Uber pour gagner des clients
  • selon la demande de clientèle via la plateforme Uber (variable selon la ville et la densité de population)

Quelle commission via Uber ?

N’oubliez pas que le chauffeur Uber verse 20 % de commission sur chaque cours pour l’utilisation du réseau (clients, gestion des commandes et des paiements).

Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
3.5
Moyenne: 3.5 (6 votes)
Commentaires

Pas de commentaire pour cet article !

Besoin d'un expert comptable ?
  • Quel est votre secteur d'activité ?
  • Votre nom :
  • Votre téléphone :
  • Besoin d'un expert comptable ? Cliquez ici