Ouvrir un cabinet dentaire

Mis à jour le 04/07/2018

Bonne nouvelle ! En dépit de la faiblesse des taux de remboursements de l’Assurance Maladie, les honoraires des dentistes continuent de progresser, et le vieillissement de la population offre un potentiel de croissance inépuisable. Diplômés de chirurgie dentaire, voici un tour d’horizon des points incontournables avant de se lancer.


Notes: 3 (7 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
2.857145
Moyenne: 2.9 (7 votes)

Ouvrir un cabinet dentaire : Votre profil

Organisé, méthodique, méticuleux, le dentiste doit également avoir une bonne forme physique. En effet, sa position, toute la journée, penchée sur ses patients, implique de prendre soin de sa posture et de sa santé.

Le dentiste doit être flexible et s’adapter en permanence aux nouvelles techniques. La formation est un enjeu incontournable pour ouvrir un cabinet dentaire et pérenniser votre activité. 

Où ouvrir votre cabinet dentaire ?

Pour ouvrir un cabinet dentaire il convient de s’assurer d’un besoin réel et évident de la population locale. L’étude de marché s’impose. 

Si l’installation d’un cabinet dentaire est libre, chaque chirurgien-dentiste ne peut ouvrir qu’un seul cabinet dentaire, et dans le cas où ce cabinet serait installé à son domicile, il convient d’obtenir l’accord de la Marie et de la copropriété.

Enfin, il est interdit de s’installer dans le même immeuble qu’un confrère sans qu’il ait donné son accord préalable, et sans être inscrit au tableau départemental de l’ordre.

Quelle forme juridique pour ouvrir votre cabinet dentaire ?

Le chirurgien-dentiste peut exercer en groupe ou à titre individuel.

En groupe, le cabinet dentaire peut prendre la forme d’une SEL (Société d’Exercice Libéral), d’une SCP (Société Civile Professionnelle), d’une SCM (Société Civile de Moyen) ou enfin d’une société de participation. Les avantages principaux de cet exercice en groupe sont la mutualisation des charges, de la clientèle, ou encore la possibilité de bénéficier de l’impôt sur les sociétés.

L’exercice à titre individuel implique d’être soumis à l’impôt sur le revenu : on additionne les revenus de l’activité aux revenus du foyer, des obligations comptables simplifiées, une confusion des patrimoines privés et professionnels.

L’installation en cabinet dentaire par rachat de clientèle

Le rachat de clientèle s’opère surtout dans les zones urbaines saturées. La création reste toutefois la méthode d’installation la plus répandue. L’acquisition permet surtout de démarrer l’activité avec l’assurance de profiter d’une clientèle fidélisée et de présenter un prévisionnel fiable et cohérent à votre banquier.

Vous êtes prêts à vous lancer et souhaitez vous faire accompagner par un cabinet d’expertise comptable qui connaît l’exercice des cabinets dentaires? N’attendez plus et appelez nos équipes au 0 800 20 30 30 ou via notre formulaire de contact.

Les solutions pour créer son entreprise  Avocat, Expert-Comptable, Expert-Comptable en ligne ou Legaltech, découvrez  toutes les solutions   Téléchargez