Webinar 17 Octobre à 13h30 : Création d'entreprise : quel statut juridique  choisir ?  JE M'INSCRIS !

Comment obtenir un label alimentaire ?

Mis à jour le 18/11/2015

Un label alimentaire est une référence iconographique qui confère au produit qui le porte un niveau de qualité ou le respect d’un certain nombre de critères prédéfinis par l’INAO (Institut National de l’Origine et de la Qualité) ou le Ministère de l’Agriculture. Les plus connus, le Label Rouge et le label d’Agriculture Biologique (Label AB) nécessitent des démarches spécifiques. Dans cet article nous allons vous montrer comment faire pour obtenir un label alimentaire.


L-Expert-Comptable.com Confiez-nous votre compta pour 99€ ht / mois, tout compris ! Je me lance

Qu'est-ce qu'un label alimentaire ?

Un label est une certification : une étiquette apposée sur un produit. Il garantit au consommateur que le produit respecte un certain nombre de critères et il lui confère une qualité supérieure à un produit équivalent présent sur le marché. Le label est une forme de communication iconographique avec le consommateur final.

Les labels présents en France peuvent être officiels, c’est-à-dire qu’ils sont créés par les pouvoirs publics, ou provenir directement d’un corps de métier. Il en existe quasiment dans tous les domaines et tous les secteurs. Dans les métiers de bouche, l’obtention d’un label alimentaire représente pour une entreprise un avantage concurrentiel important.

Les critères pour obtenir un label alimentaire

Les critères à respecter pour obtenir un label varient selon le label et l’organisme qui le gère. Ils sont pré définis dans un cahier des charges, appelé « référentiel », tout comme le mode de contrôle qui sera opéré auprès de l’entreprise. Ces critères peuvent concerner le mode de production, le niveau de qualité, la provenance géographique des matières utilisées…

Comment obtenir le Label Rouge ?

Le Label Rouge est un label officiel qui concerne les viandes et produits de charcuterie, mais aussi le miel, les œufs et le saumon. Il confère au produit qui le porte un certain niveau de qualité et de goût supérieurs aux produits équivalents sur le marché.


Ce sont en fait des acteurs de la filière agricole (producteurs et fabricants) qui se regroupent au sein de structures collectives appelées Organismes de Défense et de Gestion (ODG) afin de solliciter le label pour un produit bien défini. Le Label Rouge est délivré par l’État par le biais de L’Institut National de l’Origine et de la Qualité (INAO) qui vérifie régulièrement le produit labellisé via des tests sensoriels réalisés auprès de consommateurs ou de jurys d’experts.

Les critères pour obtenir le Label Rouge

Le Label Rouge concerne essentiellement les conditions de production du produit qui doivent respecter le référentiel du label. Il peut être renforcé par la certification d’une origine géographique spécifique.
Vous devez solliciter l’ODG qui représente la filière de production et de vente du produit labellisé ou à labelliser. Un cahier des charges doit être rempli pour pouvoir intégrer l’ODG, montrant votre respect des critères prédéfinis dans le référentiel.

Comment obtenir le label d’Agriculture Biologique (label AB) ?

Le label d’Agriculture Biologique (label AB) est un label officiel qui garantit que le produit est composé au minimum de 95 % d’ingrédients issus d’un mode de production biologique. C’est le Ministère de l’Agriculture qui définit les critères du label AB, en accord avec le label biologique européen. Il est par ailleurs promu par l’Agence Française pour le Développement et la Promotion de l’Agriculture Biologique (appelée Agence Bio) et ce sont des organismes certificateurs tels que Ecocert SA, Qualité France SA, Aclave ou Agrocert qui auditent l’entreprise demandeuse du label (demande sur dossier) et l’analysent ensuite en détail au sein d’un rapport d’évaluation.

Les critères pour obtenir le label AB d’Agriculture Biologique

L’entreprise qui demande le label d’Agriculture Biologique AB doit respecter le référentiel expliquant les modes d’agriculture biologique. De nombreux critères sont ainsi à respecter, par exemple la non-utilisation de fertilisants chimiques ou de terrains ayant reçu des produits chimiques durant les 3 dernières années.

L’entreprise doit également permettre à l’organisme de réaliser un audit de qualité, en consignant les étapes de production dans un descriptif précis et en séparant le stockage des produits susceptibles d’être labellisés de ceux qui ne peuvent pas l’être.

Vous pouvez vous tourner vers l’un des organismes certificateurs de l’Agence Française Pour le Développement et la Promotion de l’Agriculture Biologique afin d’obtenir le référentiel et la marche à suivre.

Confiez-nous votre comptabilité pour 80€ / mois  Une offre 100% en ligne & sans engagement. Nos équipes s’occupent de tout pour  vous !   Je me lance

à propos

Cet article a été rédigé par le cabinet d'expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité : aider les entrepreneurs à se lancer et leur épargner la corvée d'une comptabilité.

Nos petits plus : des outils innovants, des tarifs bienveillants, des sourires constamment.

En savoir +

Note moyenne pour cet article : (3 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
4.666665
Moyenne: 4.7 (3 votes)
CA M'INTÉRESSE !