Créez votre entreprise GRATUITEMENT: On s’occupe de toutes les formalités pour  vous! JE ME LANCE

Qu’est ce qu’un licenciement à l’amiable ?

Mis à jour le 22/05/2018

Un licenciement à l’amiable peut être prévu lorsque l’employeur et le salarié sont d’accord sur le principe de la rupture du contrat de travail. Il est donc maintenant possible de quitter son entreprise par consentement mutuel.


L-Expert-Comptable.com Confiez-nous votre compta pour 99€ ht / mois, tout compris ! Je me lance

En quoi consiste le licenciement à l'amiable ?

Le licenciement à l’amiable se place juste entre la démission et le licenciement. L’employeur et le salarié vont négocier les conditions de la rupture du contrat de travail. Cette rupture négociée ne concerne que les contrats de travail à durée indéterminé.

Cette procédure permet néanmoins de bénéficier d’allocation d’assurance chômage. 

Il faut l’accord des deux des deux parties pour que la rupture conventionnelle soit valable. Cela permet d’éviter de faire de longue procédure devant les prud’hommes.

Par contre, dans le cadre d’un plan de sauvegarde de l’emploi ou pour des salariés en CDD cette procédure ne s’applique pas.

Comment faire ?

L’employeur et le salarié se réunissent lors d’un ou plusieurs entretiens pour se mettre d’accord sur le principe d’une rupture amiable du contrat de travail moyennant le versement d’une indemnité. 

Le salarié a le droit de se faire assister soit par une personne de l’entreprise soit en l’absence de représentant du personnel, par un conseiller choisit sur une liste d’autorité administrative. Si le salarié se fait assister, il doit en informer son employeur. Une fois l’accord trouvé, le salarié et l’employeur doivent remplir un formulaire. 

Que doit contenir la convention ?

La principale information de la convention de rupture concerne l’indemnité spécifique de rupture conventionnelle. Le montant de cette indemnité ne peut pas être inférieur à la somme qu’aurait perçu le salarié a l’occasion d’un licenciement.

La convention fixe également la date de rupture du contrat de travail. 

Le salarié et l’employeur dispose d’un délai de 15 jours calendaires afin d’éviter des décisions trop rapides.

Un recours en justice est-il possible ?

Le conseil des Prud’hommes est compétent pour juger les litiges concernant la convention. Il est possible de faire une saisine du conseil des Prud’hommes avant l’expiration d’un délai de 12 mois à compter de l’homologation de la convention.

Que perçoit le salarié lors de son départ amiable ?

Le salarié perçoit lors de son départ amiable une indemnité spécifique de rupture conventionnelle. Cette indemnité est également exonérée d’impôt sur le revenu.

Si le salarié n’as pas prit la totalité de ses congés payés, il a droit au paiement d’une indemnité compensatrice de congés payés.

Le salarié perçoit également trois autres documents :

  • certificat de travail ne comportant aucune information positive ou négative sur le salarié 
  • une attestation ASSEDIC
  • un solde de tout compte conventionnel à signer
Confiez-nous votre comptabilité pour 80€ / mois  Une offre 100% en ligne & sans engagement. Nos équipes s’occupent de tout pour  vous !   Je me lance

à propos

Cet article a été rédigé par le cabinet d'expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité : aider les entrepreneurs à se lancer et leur épargner la corvée d'une comptabilité.

Nos petits plus : des outils innovants, des tarifs bienveillants, des sourires constamment.

En savoir +

Note moyenne pour cet article : (27 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
3.814815
Moyenne: 3.8 (27 votes)