Les impôts sur la location : logement vide et logement meublé

Mis à jour le 18/02/2014

Vous êtes propriétaire ? Vous ne savez pas comment déclarer les revenus issus de vos locations ? Il faut savoir tout d’abord, qu’on distingue deux types de locations de logement : la location vide qui fait partie des revenus fonciers et la location meublée qui fait partie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

Impôts sur la location : le cas du logement vide  

La location d’un logement vide est déclarée dans les revenus fonciers. Deux impôts locatifs  existent pour les revenus fonciers : Micro-foncier et régime réel.

Le régime micro-foncier:

Si le montant annuel perçu d’une location vide est inférieur à 15000€, on applique le régime micro-foncier. Dans ce cas, l’administration fiscale applique un abattement de 30%. Le propriétaire du logement est donc imposé à raison de 70% des revenus. Les frais et charges engagés pour le local ne peuvent pas être déduits parce qu’ils sont considérés dans l’abattement de 30%.

Le régime réel :

Le régime réel s’applique si le montant des recettes dépasse les 15000€, ou bien le propriétaire choisit volontairement cette formule irrévocable pendant 3 ans. Pour les locaux où des travaux sont engagés, le régime réel peut être plus intéressant.

Revenu net foncier  =  Revenu brut*  -  Charges**

 

*Revenu brut = somme des loyers encaissés pendant l’année

**Charges = frais de réparation et d’entretien, l’assurance, intérêts d’emprunt, etc

Le propriétaire qui perçoit un bénéfice, sera imposable sur cette somme. Si par contre il accuse un déficit,  celui-ci sera imputable de son revenu global sous certaines conditions.

Impôts sur la location : le cas du logement meublé  

Le logements meublé fait partie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Il existe deux types d’impôts locatifs pour ce type de logement : Régime micro-BIC et régime “bénéfice réel”.

Le régime micro-BIC :

Le régime micro-BIC est appliqué quand la recette annuelle ne dépasse pas 32600€. Dans ce cas, un abattement forfaitaire de 50% est calculé automatiquement par l’administration fiscale.

Les charges et frais engagés ne peuvent pas être déduits parce qu’ils entrent dans l’abattement de 50%. Le propriétaire qui atteint ce plafond pour la 1ère ou la 2ème année, peut en bénéficier une année de plus.

Le régime de “bénéfice réel” :

Ce régime s’applique si le revenu annuel de la location meublée dépasse 32600€ ou si le propriétaire ayant normalement le régime micro-BIC, opte volontairement pour le régime “bénéfice réel”. Pour déterminer le revenu net imposable, il faudra déduire les frais et charges des revenus perçus de la location.

Confiez-nous votre comptabilité pour 80€ / mois  Une offre 100% en ligne & sans engagement. Nos équipes s’occupent de tout pour  vous !   Je me lance

à propos

Cet article a été rédigé par le cabinet d'expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité : aider les entrepreneurs à se lancer et leur épargner la corvée d'une comptabilité.

Nos petits plus : des outils innovants, des tarifs bienveillants, des sourires constamment.

En savoir +

Note moyenne pour cet article : (4 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
3
Moyenne: 3 (4 votes)
JE TÉLÉCHARGE <>