Ouvrir un kebab

Mis à jour le 17/11/21

Vous mangez des Kebabs tous les jours et souhaitez vous lancer ? Passer de l'autre côté du bar ? Mais par où commencer pour faire votre Kebab ? La salade ? Les tomates ? Les oignons ? Suivez donc ces conseils aux petits oignons pour ne pas manger votre Kebab à n'importe quelle sauce !

Sommaire

Les qualités requises pour ouvrir son propre kebab en France

Pour ouvrir un kebab en France, il est bien entendu nécessaire de connaître la fabrication du kebab, mais ce n’est pas tout. Certains prérequis doivent aussi exister comme :

  • Avoir des notions de comptabilité, de management et de gestion d’entreprise
  • Obtenir une licence restaurant et avoir les autorisations nécessaires au bon fonctionnement de l’entreprise
  • Avoir suivi une formation en hygiène alimentaire
  • Connaître les réglementations en cours sur l’hygiène, la sécurité, l’affichage, les heures d’ouverture de nuit, l’accessibilité de la clientèle, la gestion du local, etc.

Quel diplôme pour ouvrir un kebab ?

Pour ouvrir un kébab, il n’est pas nécessaire d’avoir un diplôme. Par contre, il est fort conseillé de suivre une formation au démarrage en gestion d’entreprise. Il est aussi obligatoire de détenir certaines autorisations comme la licence restaurant, par exemple.

Faut-il être auto-entrepreneur pour ouvrir un kébab ?

Être auto-entrepreneur pour ouvrir un kebab n’est pas la meilleure formule.

En effet, il est possible d’être soumis à la TVA et l’impossibilité de pouvoir embaucher une personne.

Le chiffre d’affaires est limité à 170 000 € HT par an et s’il dépasse 82 300 €, alors la TVA est applicable. Sachant que le CA d’un kebab tourne en moyenne à 130 000 €, il vaut donc mieux de choisir un autre statut.

Si l’entrepreneur travaille seul, il peut choisir l’EURL ou la SASU ou il est seul associé.

S’il souhaite s’associer avec d’autres personnes, il peut opter pour la SAS ou la SARL. Pour ouvrir ce kebab, il faut aussi demander une autorisation à la mairie et bien indiquer l’objet social sur les statuts.

Quel budget pour ouvrir un kebab ?

Coût pour ouvrir un Kebab

Pour ouvrir un kebab sans franchise, il faut compter un budget minimal de 20 000 €.

Ce montant va venir couvrir :

  • L’achat de l’équipement de la cuisine
  • L’achat du matériel
  • La décoration des locaux
  • La mise aux normes obligatoire au niveau de la sécurité et des matières alimentaires

Si l’acquisition du kebab se fait sous franchise, alors l’apport est bien plus conséquent.

Ouvrir un kébab sans apport

Ouvrir un kebab sans apport est possible, mais difficile. Il est possible de faire une demande de prêt, mais elle n’aboutit que très rarement.

Cependant, il est possible de faire appel au Love Money qui fait appel à la levée de fonds auprès de la famille et des amis. Les apports peuvent être envisagés sous la forme de :

  • Dons
  • Prêt
  • Prise de parts

Il existe encore le crowdfunding qui est un financement participatif. Ainsi, il est possible de demander des dons, auprès de d’inconnus croyant au projet.

Dans ce cas, il faut penser au contre-don qui prend la forme d’un petit cadeau comme un apéritif, un plat, ou une bouteille lorsque les donateurs viennent dîner au kebab.

L’ACCRE qui est l’aide aux demandeurs d’emploi créant ou reprenant une entreprise ou le NACRE ou nouvel accompagnement pour la création ou la reprise d’entreprise sont encore des possibilités de financement sous condition d’avoir droit aux allocations de chômage.

Un jeune entrepreneur peut encore prétendre au prêt d’honneur, au crédit d’impôt, aux exonérations de charges sociales partielles ou totales, mais encore aux aides de collectivités locales comme les primes régionales à la création d’entreprise.

Pour les connaître toutes, il suffit de se renseigner au Cil ou au centre d’initiatives locales

Quel matériel pour ouvrir un kebab ?

Si le kebab est une reprise d’entreprise, normalement, il est vendu avec son matériel. Si c’est une création d’entreprise, il est nécessaire d’équiper le local d’un matériel de cuisine adéquat.

Ainsi, il faut :

  • Un couteau électrique particulier afin de découper la viande en lamelles très fines
  • Le döner qui permet de faire cuire la viande en la maintenant au chaud
  • La machine à kebab professionnelle
  • Le grill kebab
  • Une friteuse professionnelle
  • Un four
  • Une batterie de cuisine
  • Un congélateur
  • Une armoire réfrigérée
  • Le mobilier comportant les tables, les chaises et les couverts du restaurant
  • Une armoire à boissons
  • Une machine à café professionnelle
  • Un lave-vaisselle professionnel
  • Une vitrine chaude
  • Des éléments de décoration

Pour acquérir ce matériel, il est possible de l’acheter neuf chez un fournisseur spécialisé ou d’occasion suite à une cessation d’entreprise, par exemple. 

Le business plan pour ouvrir votre kebab

Savoir rédiger un business plan n’est pas donné à tout le monde sans avoir des bases de comptabilité. Il est possible de le demander à son cabinet comptable ou de trouver un modèle de business plan pour kébab sur Internet.

Ce modèle de business plan est proposé par plusieurs entreprises spécialistes.

On le trouve accompagné de :

  • Un prévisionnel financier
  • Une présentation de projet
  • Une présentation de l’entreprise et de son équipe
  • Le marché local
  • La stratégie commerciale à mettre en place

Ce business plan pour kébab est un projet très important et doit être présenté à des investisseurs et au banquier.

Quel statut pour un kebab ?

Comme dit dans le paragraphe plus haut concernant l'auto-entreprise, si le dirigeant du kébab est seul, il peut créer une SASU ou une EURL qui sont deux formes de sociétés unipersonnelles. Si le dirigeant de l'entreprise souhaite avoir des associés, il peut alors ouvrir une SAS ou une SARL. L'auto-entreprise est déconseillée.

En effet, elle n'a pas que des avantages, car le chiffre d'affaires est limité et l'auto-entrepreneur ne peut pas embaucher du personnel. Il faut savoir que lorsqu'un kebab fonctionne, le dirigeant a vite besoin d'embaucher des salariés saisonniers ou à l'année en fonction du nombre de clients qui se présentent.

Les étapes pour créer votre entreprise et ouvrir votre kebab

Les étapes essentielles sont :

1 - Démarche pour ouvrir un restaurant kebab

Pour ouvrir une entreprise de kebab, il y a des règles à respecter et il faut commencer par la rédaction des statuts juridiques.

2 - Rédaction des statuts juridiques

Tout d’abord, il faut choisir la forme juridique du kebab ainsi que son siège social. Ces deux éléments seront à intégrer dans la rédaction des statuts de l’entreprise ainsi que son nom, son régime fiscal et social et son objet social.

3 - Publication au Journal d’Annonces Légales

Une fois que les statuts sont rédigés, il faut faire paraître l’entreprise dans une annonce publiée dans un Journal d’Annonces Légales et mentionner ses informations juridiques. Le coût va de 130 € à 190 € en moyenne.

4 - Dépôt du capital social de l’entreprise

Le capital social de l’entreprise doit être déposé sur un compte bancaire professionnel.

Selon la forme juridique choisie, le capital minimum est de 1 € dont il faut libérer une partie.

5 - Le dépôt d’immatriculation de l’entreprise

Pour immatriculer l’entreprise au Registre du Commerce et des Sociétés, le dirigeant doit remplir l’imprimé M0, montrer l’attestation de non condamnation et l’annonce légale. Le greffe vérifie ces données et le K-Bis est attribué.

Cette opération coûte 66,20 €.

Ouvrir une franchise pour votre kebab à Paris ou Angers, par exemple

Les sandwichs kebab ont le vent en poupe. Il y a quelques années, on comptait près de 400 millions de kébab vendus dans notre pays. Il existe plus de 10 000 indépendants et chaînes de kebab en France.

Le marché est donc juteux. Les personnes désirant ouvrir un kébab en franchise doivent avoir un apport d’environ 60 000 € avec droit d'entrée de 25 000 € pour un petit restaurant kebab sur Paris ou 45 000 €+ 15 000 € de droit d'entrée pour une ville moyenne comme celle d’Angers donnée en exemple.

Avec la franchise, le dirigeant du kébab reçoit une formation et est assuré d’avoir des clients immédiatement, surtout si l’enseigne est très connue.

S'assurer de la rentabilité de votre kebab

Il faut savoir qu’un restaurant kebab qui fonctionne bien, dégage un bénéfice annuel variant de 15 000 € à 25 000 euros par an après paiement d’un salarié.

Si le dirigeant travaille en famille, il peut gagner des charges sociales en plus, ce qui lui permet de dégager 3 000 € à 4 000 € par mois. Ensuite, à voir ce que propose une franchise en fonction de son enseigne.

En résumé, les étapes pour ouvrir un kebab

1ère étape pour ouvrir un kebab : choix du pain

Le choix de l'emplacement est déterminant. S'il est bien choisi, il vous permettra d'assurer une vraie visibilité de votre commerce et donc un vrai succès. les matières premières et les produits frais de qualité sont aussi primordiaux.

2ème étape pour ouvrir un kebab : les ingrédients

Afin d'ouvrir votre Kebab dans les règles, il est important de respecter les normes d'hygiène et de sécurité en vigueur. Il faut également créer la structure juridique qui vous permettra d'ouvrir votre Kebab en toute légalité. Pour ce faire, il vous faudra effectuer un stage auprès de la Chambre des Métiers de votre département. Nous vous conseillons de vous rapprocher d'un cabinet d'expert-comptable afin de vous accompagner dans les démarches juridiques.

3ème étape pour ouvrir votre kebab : La dégustation

Une fois ces différentes démarches effectuées et les travaux finalisés, vous allez enfin pouvoir ouvrir. Il faut savoir que cela demande un investissement personnel et financier au départ non négligeable. Afin de vous faire une place et une bonne réputation, ne lésinez par sur la qualité des produits. Beaucoup de personnes sont prêtes à mettre 0.50 € de plus pour un Kebab de qualité. Pensez également à la livraison à domicile, car la restauration rapide est un mode de vie.

C’est bon, vous êtes prêts ? Alors envoyez la sauce !!

 

Image
gregoire-charroyer-expert-comptable

Grégoire CHARROYER

Intrapreneur chez L-Expert-Comptable.com

Champion de la création, Grégoire conseille les entrepreneurs qui souhaitent passer à leur compte. Sa spécialité ? Le vidéo-message pour répondre clairement à toutes les questions