Les impôts locaux pour les étudiants

L'article en brefLes étudiants, qu'ils soient locataires ou propriétaires, sont soumis à une variété d'impôts locaux incluant la taxe d'habitation, la redevance audiovisuelle, la taxe d’enlèvement des ordures ménagères, et d'autres. Cependant, des exonérations sont possibles, notamment pour ceux résidant dans des résidences universitaires gérées par le CROUS, qui peuvent être exemptés de la taxe d'habitation. De plus, si un étudiant est rattaché au foyer fiscal de ses parents, il n'aura pas à payer la redevance audiovisuelle, cette dernière étant prélevée par foyer.

Le calcul des impôts, comme la taxe d’habitation et la taxe foncière pour les propriétaires, se base sur des critères définis par les collectivités locales et l'administration fiscale. Le montant des autres taxes variera selon la commune. Les étudiants doivent s'attendre à régler ces impôts en fin d'année, généralement après la réception de l'avis d'imposition en automne. Cette perspective fiscale requiert une attention particulière pour anticiper les charges et bénéficier d'éventuelles exonérations.
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Image
Deborha-Vindiolet-expert-comptable
Article rédigé et certifié par Déborha VINDIOLET
 
Leader comptable chez L'Expert-Comptable.com avec plus de 6 ans d'expérience dans le domaine. Diplômée en DCG et BTS Comptabilité.
Temps de lecture : 1minDernière mise à jour : 12/03/2024
Image
Les impôts locaux pour les étudiants

Vous êtes étudiant et vous vous demandez si vous allez devoir payer des impôts locaux ? Y a-t-il des exonérations pour les étudiants ? Combien devrez-vous débourser ?

Les impôts locaux pour les étudiants : quelles taxes ?

Les impôts locaux pour les étudiants sont composés de :

Les impôts locaux des étudiants ne diffèrent donc pas de ceux des autres contribuables.

Quels impôts locaux devront payer les étudiants ?

Les étudiants, s’ils sont propriétaires ou locataires d’un logement, devront s’acquitter de la plupart des impôts locaux : taxe d’habitation, taxe d’enlèvement des ordures ménagères, taxe de balayage et taxe foncière. Cependant, les étudiants peuvent bénéficier d’une exonération de taxe d’habitation s’ils logent dans une résidence universitaire gérée par le CROUS.

En revanche, en ce qui concerne la redevance audiovisuelle, si les étudiants sont rattachés au foyer fiscal de leurs parents, ils ne seront pas redevables de cette taxe, prélevée une seule fois par foyer.

Quel sera le montant des impôts locaux pour les étudiants ?

Pour ce qui est du calcul de la taxe d’habitation et de la redevance, ce dernier se fera de la même façon que pour les autres contribuables. La taxe d’habitation sera déterminée de la sorte : (valeur locative nette) x (taux établi par la commune). On ajoutera à ce montant, la redevance audiovisuelle, si et seulement si l’étudiant n’est pas rattaché au foyer fiscal de ses parents.

Pour la taxe foncière, impôt dû par les étudiants propriétaires, l'administration calculera le montant ainsi : revenu cadastral x taux fixés par les collectivités locales.

Enfin, pour les autres taxes, le montant dépendra des communes. Les étudiants devant payer ces impôts devront donc se renseigner auprès de la commune.

Quand les étudiants devront-ils payer les impôts locaux ?

La plupart du temps, les impôts locaux pour les étudiants seront payés en fin d’année, après réception vers le mois d’octobre-novembre de l’avis d’imposition.

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.