Les limites des Principes Comptables

Mis à jour le 13/12/2013

L'application des principes comptables ne suffit pas de manière indéniable à garantir la fiabilité de l'information financière. Les limites des principes comptables sont donc les suivantes.

Donnez une note à cet article : 

Your rating: Aucun(e)

2.6

Moyenne: 2.6 (5 votes)

Notes : 3 (5 votes)
Donnez une note à cet article : 

Your rating: Aucun(e)

2.6

Moyenne: 2.6 (5 votes)

Les limites des principes comptables : l’interprétation

La comptabilité est un outil qui, par définition, va donner une certaine image. 
Cette image, du fait de la technique comptable et des règles et conventions qui sont appliquées, est de caractère conventionnel. Mais, compte tenu d'un accord général sur cette technique et sur ces conventions, on peut estimer que pour tout professionnel comptable, d'une part, et tout lecteur averti d'autre part, cette image correspond à la réalité ou du moins qu'elle permet d'en percevoir les caractéristiques essentielles. Ceci constituant une des principales limites des principes comptables.
Pour la perception de cette image, il y a donc deux éléments principaux, d'une part, les conventions qui ont permis d'établir la comptabilité et les documents financiers et, d'autre part, la compréhension du lecteur.

Les limites des principes comptables : en pratique

En pratique, les limites des principes comptables réside dans la fidélité de l’information financière. En d’autres termes :
  • est, en quelque sorte, mécanique (elle résulte de certaines conventions et de la technique) ;
  • s'apprécie de la même manière dans le temps (permanence des conventions) ;
  • s'apprécie dans le cadre d'une profession (les principes mis en œuvre par une branche professionnelle doivent être unifiés) ;
  • suppose que le lecteur soit bien conscient des limites de l'outil (la comptabilité).
En ce qui concerne ces limites des principes comptables, il faut bien reconnaître que la comptabilité (ou plutôt la technique comptable) est mal adaptée pour traiter des problèmes suivants :
  • opérations de nature conditionnelle ;
  • traitement des engagements : la comptabilité ne les saisit qu'à partir d'un certain stade ;
  • traitement de l'inflation ;
  • actualisation dans le temps ;
  • comptabilisation des dépenses d'innovations commerciales et industrielles ;
  • échelonnement dans le temps de certaines opérations et problèmes de mise en perspective ;
  • fluctuations d'unités monétaires ;
  • contraintes liées au crédit-bail ;
  • etc.

Les limites des principes comptables : ce qu’il faut retenir

En résumé, les limites des principes comptables réside dans l’essence même de la comptabilité. En effet, la comptabilité saisit bien (et traduit bien) les échanges de caractère définitif mais s'adapte mal à traduire des opérations commencées et dont l'évolution peut avoir un caractère aléatoire.
Donnez une note à cet article : 

Your rating: Aucun(e)

2.6

Moyenne: 2.6 (5 votes)

Commentaires

Pas de commentaire pour cet article !

Besoin d'un expert comptable ?
  • Quel est votre secteur d'activité ?
  • Votre nom :
  • Votre téléphone :
  • Besoin d'un expert comptable ? Cliquez ici