Location meublée ou non meublée?

L'article en brefLouer un logement non meublé mais avec certains meubles essentiels, comme une cuisine équipée ou quelques meubles de base, est une option pratique pour éviter les tracas du déménagement de gros meubles, surtout dans les immeubles sans ascenseur. Cependant, cette solution initialement économique peut s’avérer plus coûteuse à long terme en raison de l'achat nécessaire de mobilier. Par exemple, un appartement non meublé peut être moins cher de 200 euros par mois comparé à un meublé, mais si vous comptez y rester plusieurs années et acheter vos meubles, les économies réalisées au début pourraient rapidement s'évaporer.

D'autre part, la location meublée présente des avantages fiscaux non négligeables pour les propriétaires, tels qu'une exonération d'impôt sur 72% des revenus locatifs et divers allégements fiscaux. Toutefois, elle exige le respect de certaines conditions strictes, notamment en termes de mobilier fourni et de recettes annuelles. La gestion d'une location meublée peut être plus complexe, impliquant des formalités comptables et fiscales supplémentaires, mais elle permet une plus grande flexibilité dans la fixation des loyers et des conditions du bail, rendant cette option attractive pour ceux qui souhaitent rentabiliser au mieux leur investissement immobilier.
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Image
Florent Gaudel
Article rédigé et certifié par Florent GAUDEL
 
Avec plus de 3 ans d'expérience chez L-Expert-Comptable.com et titulaire d'un DSCG du Conservatoire National des Arts et Métiers, Florent Gaudel est un expert comptable stagiaire spécialisé en comptabilité, finance, et création d'entreprise.
Temps de lecture : 2minDernière mise à jour : 18/06/2024
Image
Location meublée ou non meublée

La location non meublée, ou presque

Il est possible de louer en vide un logement comportant certains meubles, ou encore une cuisine équipée. C'est une très bonne solution. Cela évite au locataire d'avoir à transporter un lit, un bureau, une armoire ou encore un réfrigérateur. De plus, si le logement est situé à un étage élevé sans ascenseur, cela évite de porter des gros meubles dans les escaliers, ce qui est source de dégradations des parties communes.


Si louer un appartement ou un bien non meublé ne revient pas excessivement cher au départ, il faudra bien songer à acheter le mobilier à un moment ou un autre.
Au final, acheter des meubles et autres éléments indispensables au quotidien peut revenir plus cher que si vous aviez choisi une location meublée !

Par exemple,
Comptez environ 700 €/mois pour un 2 pièces meublé en ville de 40m² environ, avec cuisine équipée, télévision, etc.
Ce même appartement non meublé (dans la même ville) coûtera près de 500 à 550 €/mois, soit près de 200 euros de moins par mois.
En résumé, si vous restez dans ce non meublé un ou deux ans au moins, avec l'intention de garder vos meubles « à vie », cela peut valoir le coup.
A contrario, la location d'un meublé pour seulement quelques mois permet d'économiser l'achat des meubles et surtout un déménagement coûteux et pénible


Petite précision à l'intention des propriétaires : contrairement à la location d'un bien meublé, ici en louant un bien non meublé vous serez exonéré d'impôts qu'à hauteur de 30% sur vos revenus et donc imposable à 70%.

La Location meublée, quelques principes à observer

Contrairement aux locations non meublées, les loyers des locaux meublés sont imposés dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux.

Le statut du loueur en meublé professionnel ne concerne que les locaux d'habitation.

Les conditions de la location meublée sont librement fixées par le propriétaire:

  • durée du bail, 
  • dépôt de garantie, 
  • montant du loyer.

Contrairement aux locations non meublées où ces différents aspects sont strictement régis par la loi.

Pour être considéré comme « meublé », le bien doit être pourvu de tout l'ameublement et équipement nécessaire. Faute de quoi, le locataire peut intenter une action judiciaire et demander le bénéfice de la loi sur les locations non meublées.

Cependant pour être loueur professionnel il faut remplir les 3 conditions suivantes :

  • Un membre au moins du foyer fiscal doit être inscrit au registre du commerce et des sociétés en qualité de loueur professionnel,
  • Les recettes doivent dépasser 23 000 euros TTC par an,
  • Ces recettes doivent être supérieures au montant total des autres revenus d'activité du foyer fiscal (salaires, BIC, etc.).

La Location meublée pour un propriétaire

Les avantages :

  • Une diminution du revenu locatif imposable
  • Une diminution du revenu global
  • Une exonération des plus-values
  • Une exonération d'impôt sur la fortune
  • Des allégements de droits de succession

Les inconvénients :

  • Etablissement de formalités comptables et fiscales
  • La charge de la taxe Professionnelle
  • La charge des charges sociales

En bref, en louant un bien meublé vous serez exonéré d'impôts à hauteur de 72% sur vos revenus et donc imposable qu'à 28%.

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.