Crédit-vendeur : définition, avantages et inconvénients

L'article en bref

Le crédit-vendeur est un crédit accordé par le vendeur à l'acheteur, il est une alternative au circuit bancaire traditionnel. Le crédit-vendeur permet à l'acheteur d'étaler le paiement de la reprise d'un fonds de commerce ou de la clientèle, et au vendeur d'étaler sous certaines conditions le paiement des plus-values de la cession.

Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article rédigé et certifié par Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.
Temps de lecture : 1minDernière mise à jour : 12/03/2024
Image
Crédit-vendeur définition, avantages et inconvénients

Le principe du crédit-vendeur

Le crédit vendeur est un crédit accordé par le vendeur à l'acheteur. Il peut se faire pour les ventes immobilières, les cessions de fonds de commerce, de parts sociales, de clientèle ou encore entre un fournisseur et un client. Nous aborderons ici plus précisément l'utilisation du crédit-vendeur pour les reprises d'entreprises.

Le crédit-vendeur permet au repreneur l'étalement du prix d'achat du fonds de commerce (ou de la clientèle, des parts sociales...). Le vendeur fait à l'acheteur un crédit sur 1 à 3 ans d'une partie de la cession. En général, l'acheteur finance 30 à 50% de la cession lui-même.

Ce système du crédit-vendeur, peu répandu, présente l'avantage d'instaurer un climat de confiance auprès des banquiers, du personnel de l'entreprise, etc. Une reprise qui se fait dans ce contexte suppose en effet que le vendeur ait confiance dans les capacités du repreneur puisqu'il prend un vrai risque en accordant un étalement du paiement de la vente. Le vendeur va néanmoins très souvent demander de solides garantis à l'acheteur.

Qui est concerné par le crédit-vendeur ?

Le crédit-vendeur concerne les repreneurs d'entreprises artisanales, commerciales ou de services disposant de moyens limités. A la différence de la location-gérance qui repose sur la location d'un emplacement stratégique pour l'activité (à titre d'exemple un restaurant), le crédit-vendeur est pertinent pour la reprise d'activité dont le succès de l'activité repose avant tout sur le savoir-faire.

Avantages et inconvénients du crédit-vendeur

Si l'avantage est évident pour l'acheteur, le crédit-vendeur présente également un intérêt pour le vendeur. Il peut permettre ainsi au vendeur de trouver plus facilement un acheteur et de vendre à un prix juste. De plus, le paiement des plus-values de la cession d'une entreprise individuelle dans le cadre du crédit-vendeur peut être étalé au fur et à mesure de l'étalement du paiement de l'acheteur. Il faut en faire la demande auprès de l'administration fiscale. Ceci constitue un avantage non négligeable du crédit-vendeur.

Ci-dessous un tableau résumant les principaux avantages et inconvénients du crédit-vendeur pour le cédant et pour le repreneur

 Pour le vendeur = le cédant Pour l'acheteur = le repreneur 
Avantages  -accompagnement possible du repreneur
-cession à un juste prix
-étalement possible du paiement des plus-values de la cession 
-étalement du paiement
-alternative au prêt bancaire
-possibilité d'être accompagné par le vendeur dans la reprise 
Inconvénients  -risque de ne pas être payé par l'acheteur  -garanties solides exigées par le vendeur 
Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.