Le rachat d'un fonds de commerce

L'article en brefLe rachat d'un fonds de commerce est une étape clé pour l'entrepreneur désireux de se lancer ou d'étendre son activité commerciale. Cette démarche, tout en offrant des avantages significatifs comme l'accès à une clientèle établie et un chiffre d'affaires immédiat, requiert une attention particulière aux détails juridiques et financiers. De la valorisation de l'entreprise à l'analyse minutieuse des contrats, en passant par les obligations légales telles que l'enregistrement de l'acte de vente, chaque étape doit être méticuleusement planifiée pour garantir la réussite de l'opération.

L'article souligne également l'importance de se faire accompagner par des professionnels, comme des avocats spécialisés et des experts-comptables, pour naviguer dans le complexe processus de rachat. En outre, il met en lumière les pièges à éviter, tels que la sous-évaluation des passifs cachés ou le non-respect des formalités administratives, qui peuvent compromettre la viabilité future de l'entreprise.
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article rédigé et certifié par Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.
Temps de lecture : 2minDernière mise à jour : 14/03/2024
Image
comptabilisation acquisition fonds de commerce

La majorité des reprises d'entreprises sont en fait des rachats de fonds de commerce. Ils concernent surtout les commerces de bouche et les hôtels-cafés-restaurants. Reprendre un fonds de commerce, c'est d'abord faire le choix du fonds de commerce et c'est aussi se préparer à de nombreuses formalités telles que la rédaction d'une promesse de vente.

Le choix du fonds de commerce

Fonds de commerces : les critères 

Il y a de nombreux points à prendre en compte dans le choix de reprise d'un fonds de commerce. Voici quelques-unes des questions à vous poser : 

  • l'emplacement : le quartier est-il commerçant, attractif ? Est-il facile de stationner ?
  • l'offre : qu'en est-il de la concurrence ?
  • la demande : existe-il vraiment une demande ? Et quelles sont les perspectives d'évolution ?
  • les documents comptables : vais-je pouvoir réaliser le même chiffre d'affaires ? mes charges seront-elles les mêmes... ?
  • le prix : comment a-t-il été évalué ?

Pour en savoir plus sur le fonds de commerce et son évaluation, lire l'article : Qu'est-ce qu'un fonds de commerce ?

Fonds de commerce : la promesse de vente 

Fonds de commerces : les ventes possibles 

Deux types de promesses de vente sont possibles dans le cadre de la reprise d'un fonds de commerce :

  • Le compromis de vente (le plus répandu) est un contrat synallagmatique ; c'est-à-dire qu'il lie les deux parties (le vendeur et l'acquéreur) par un accord sur la chose et le prix. Il a valeur de vente dès lors qu'il y a consentement réciproque.
  • La promesse unilatérale de vente lorsqu'elle est acceptée confère à l'acquéreur le droit de lever ou non l'option d'achat.


Fonds de commerce : les principales formalités

Les mentions obligatoires de l'acte de cession d'un fond de commerce :

Les mentions obligatoire à faire figurer sur un acte de cession d'un fonds de commerce sont : 

  • nom du précédent vendeur, date et nature de l'acte d'acquisition, prix d'acquisition
  • concernant le bail : sa durée, les coordonnées du bailleur et du cédant
  • le chiffre d'affaires et les bénéfices des trois dernières années

Nécessité du consentement du conjoint du vendeur de fonds de commerce marié sous le régime de la communauté de biens

Publication de l'acte de vente du fonds de commerce

Il est obligatoire de publier l'acte de cession d'un fonds de commerce dans les quinze jours dans un journal d'annonces légales puis au Bulletin officiel des annonces civiles et commerciales

Les créanciers du vendeur d'un fonds de commerce

Les créanciers du vendeur d'un fonds de commerce peuvent s'opposer (les créanciers privés, l'administration fiscale) à cette vente et la bloquer.

Le vendeur de fonds de commerce : mise à disposition des documents

Le vendeur de fonds de commerces doit mettre à disposition de l'acquéreur les livres de comptabilité, le chiffre d'affaires et les bénéfices des trois années

Fonds de commerce : la fiscalité d'une cession

 

Plus-values

Moins-Values

Durée de détention du bien cédé

Moins de 2 ans

Au moins 2 ans

Moins de 2 ans

Au moins 2 ans

Régime GénéralElément du résultat fiscalImposées à 16% (+12.1 de prélèvements sociaux)Elément du résultat fiscal

Imputables sur les plus-values nettes de même nature des 10 exercices suivants 

Fonds de commerce : exonération 

Les différents cas d'exonérations pour le vendeur d'un fonds de commerce :

  • en cas de transmission d'une entreprise individuelle ou d'une branche d'activité
  • en cas de départ à la retraite
  • pour les entreprises à l'IR
Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.