Webinar 31 Octobre à 13h30 : Quelles sont les étapes pour créer son entreprise  ? JE M'INSCRIS !

La gestion de jours fériés : droits et obligations

Mis à jour le 03/03/2014

Les jours féries ne riment pas toujours avec repos. Certains jours fériés peuvent être travaillés. Seul le 1er mai est un jour obligatoirement chômé et payé, sauf disposition conventionnelle contraire. La gestion des jours fériés varie en fonction des hasards du calendrier, autrement dit du jour de la semaine concerné.
L-Expert-Comptable.com Confiez-nous votre compta pour 99€ ht / mois, tout compris ! Je me lance

Quels sont les jours fériés légaux pour l'année 2010 ?

Le calendrier des jours fériés légaux pour l'année 2010 est le suivant :

  • Le vendredi 1er janvier 2010,
  • Le lundi 5 avril, Lundi de Pâques,
  • Le samedi 1er mai 2010, jour de Fête du travail,
  • Le samedi 8 mai 2010,
  • Le jeudi 13 mai 2010, jour de l'Ascension,
  • Le lundi 24 mai 2010, Lundi de Pentecôte, (quand bien même il s'agirait du jour choisi pour la journée de solidarité)
  • Le mercredi 14 juillet 2010, jour de Fête Nationale,
  • Le dimanche 15 août 2010, jour de l'Assomption,
  • Le lundi 1er novembre 2010, jour de la Toussaint,
  • Le jeudi 11 novembre 2010,
  • Le samedi 25 décembre 2010, jour de Noël.

Un salarié peut-il refuser de travailler un jour férié ?

Oui, un salarié peut refuser de travailler un jour férié mais uniquement s'il s'agit du 1er mai, jour de fête du travail, et sauf disposition contraire, ainsi que les jours fériés retenus par la convention collective applicable à l'entreprise.

Toutefois, à l'inverse, les autres jours fériés, le salarié ne pourra refuser de travailler un autre jour férié, si son employeur le lui demande. Son absence lors d'un jour férié travaillé dans l'entreprise serait considérée comme injustifiée, et il pourrait être sanctionné à ce titre.

Que faire lorsqu'un jour férié tombe un jour non-travaillé ?

Lorsque le jour férié tombe un jour férié non-travaillé, il n'y a pas de conséquence au niveau de la rémunération habituelle du salarié. Autrement dit, rien n'oblige l'employeur à accorder un autre jour, ni à verser une quelconque indemnisation.

Que faire lorsqu'un jour férié tombe un jour de congé maladie ou de congé maternité ?

Lorsqu'un jour férié tombe un jour de congé maladie ou de congé maternité, il n'y a pas de conséquence au niveau de la rémunération. Le salarié se verra rémunérer comme si le jour avait été un jour habituel.

Que faire lorsqu'un jour férié tombe un jour de RTT ?

Le salarié dont le jour de RTT tombe un jour férié peut demander à reporter son RTT à un jour habituellement travaillé.

Le salarié gréviste doit-il se voir rémunérer un jour férié ?

Non, le salarié gréviste ne bénéficie pas d'un droit à se voir rémunérer un jour férié. La grève suspend juridiquement le contrat de travail. L'employeur est donc délié de ses obligations et notamment de son obligation de verser une rémunération. Autrement dit, il n'incombe pas à l'employeur de rémunérer un jour férié compris dans une période de grève.

Le salarié en chômage partiel doit-il se voir rémunérer un jour férié ?

Oui, le jour férié d'un salarié en chômage partiel sera rémunéré à ce titre si et seulement si le jour férié est habituellement travaillé dans l'entreprise.

Comment doit-être rémunéré un jour férié travaillé ?

Un jour férié qui n'est pas légalement chômé doit être rémunéré comme n'importe quel jour travaillé. Sauf disposition conventionnelle contraire, il n'y a pas lieu de majorer le salaire versé pour un jour férié travaillé.

Comment doit-être rémunéré un jour férié non-travaillé ?

Un jour férié non-travaillé ne peut entraîner aucune perte de salaire concernant les salariés justifiant de 3 mois d'ancienneté dans l'entreprise ou l'établissement, comptabilisant 200 heures de travail au cours des 2 mois précédant le jour férié en question et ayant été présents le dernier jour de travail précédant le jour férié et le premier jour de travail suivant, sauf autorisation d'absence préalable.

Attention : s'agissant d'un salarié statut cadre, aucune condition d'ancienneté n'est exigée pour le maintien de salaire.

Le salarié ne doit pâtir aucune perte de salaire . Le salaire doit être maintenu concernant le salaire de base, les compléments du salaire de base, le salaire variable et les heures supplémentaires qui auraient été effectués par le salarié s'il avait travaillé.

Les jours fériés non-travaillés sont-ils à prendre en considération pour le décompte des heures supplémentaires ?

Non, les jours fériés non-travaillés ne sont pas à prendre en considération pour le décompte des heures supplémentaires.

Confiez-nous votre comptabilité pour 80€ / mois  Une offre 100% en ligne & sans engagement. Nos équipes s’occupent de tout pour  vous !   Je me lance

à propos

Cet article a été rédigé par le cabinet d'expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité : aider les entrepreneurs à se lancer et leur épargner la corvée d'une comptabilité.

Nos petits plus : des outils innovants, des tarifs bienveillants, des sourires constamment.

En savoir +

Note moyenne pour cet article : (2 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
3
Moyenne: 3 (2 votes)
CA M'INTÉRESSE !