Webinar 31 Octobre à 13h30 : Quelles sont les étapes pour créer son entreprise  ? JE M'INSCRIS !

CSG et CRDS : origines, conditions et modalités

Mis à jour le 22/05/2018

La CSG (contribution sociale généralisée) et la CRDS (contribution au remboursement de la dette sociale) sont deux impôts, fondés sur une même assiette, qui participent au financement de la Sécurité sociale. La CSG et la CRDS sont prélevées sur la quasi-totalité des revenus. Le taux moyen des prélèvements sociaux est d'aujourd'hui 12,1% (contre 1,1% à sa création en 1991) et c'est la CSG qui en constitue la majeure partie.


L-Expert-Comptable.com Confiez-nous votre compta pour 99€ ht / mois, tout compris ! Je me lance

CSG et CRDS : les origines

Avant la création de la CSG en 1991 le mode de financement de la protection sociale reposait exclusivement sur les cotisations sociales, c'est-à-dire sur les salaires. Ce système ne taxait donc que les « revenus du travail » et alourdissait le coût du travail. D'où cette volonté, manifestée par l'apparition de la CSG, de diversifier les sources de financement de la Sécurité sociale. La CRDS est plus récente, 1996. Son objectif, permettre l'apurement des déficits de la Sécurité sociale. Vu l'état actuel des choses, sa durée, initialement limitée à 13 ans, a été prolongée.

CSG et CRDS : les conditions d'assujettissement

Sont assujetties à la CSG et à la CRDS les personnes physiques qui répondent aux deux critères suivants :
• rattachement à un régime obligatoire français d'assurance maladie • et domiciliation fiscale en France. Ces conditions étant cumulatives, une personne ne remplissant qu'un des deux critères échapperait à la CSG et à la CRDS.

CSG et CRDS : les modalités de taxation

La plupart des revenus sont soumis à la CSG et à la CRDS. Contrairement à la CRDS calculée sur un taux unique de 0,5%, la CSG s'applique à des taux différents en fonction du type de revenu :

  • 7,5% pour les revenus d'activités et assimilés (salaires, traitements, participation...)
  • 6,2% pour les revenus de remplacement (retraite, préretraite, pension d'invalidité, allocations chômage, indemnités journalières maladie...) Sous condition de ressource un taux réduit de 3,8% sera appliqué aux revenus les plus modestes.
  • 8,2% sur les revenus du capital (revenus fonciers, capitaux mobilier...)
  • 9,5% pour les revenus du jeu

CSG et CRDS : les modalités de prélèvement

La CSG et la CRDS sont généralement prélevées à la source. CSG et CRDS sur les revenus d'activité et les revenus de remplacement sont toujours retenues à la source par l'employeur ou l'organisme versant le revenu de remplacement. Quant à la CSG et à la CRDS sur les placements elles sont prises à la source sur les revenus exonérés d'impôt ou soumis au prélèvement libératoire et aussi pour les plus-values immobilières. Dans les autres cas CSG et CRDS donnent lieu à une imposition séparée.

Confiez-nous votre comptabilité pour 80€ / mois  Une offre 100% en ligne & sans engagement. Nos équipes s’occupent de tout pour  vous !   Je me lance

à propos

Cet article a été rédigé par le cabinet d'expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité : aider les entrepreneurs à se lancer et leur épargner la corvée d'une comptabilité.

Nos petits plus : des outils innovants, des tarifs bienveillants, des sourires constamment.

En savoir +

Note moyenne pour cet article : (4 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
4.75
Moyenne: 4.8 (4 votes)
CA M'INTÉRESSE !