Le calcul des indemnités chômage : l'essentiel

L'article en brefL'allocation chômage appelée ARE (allocation d'aide au retour à l'emploi) est une prestation attribuée à l'ancien salarié pour lui permettre de subvenir à ses besoins durant sa période de recherche de travail. Qui peut bénéficier de ces indemnités chômage et comment calculer ces mêmes indemnités ?
Temps de lecture : 2minDate de publication : 07/12/2010Dernière mise à jour : 12/03/2024
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Ecrit par Pauline MARIÉAccompagnatrice de freelances en comptabilité et création d'entreprise chez L-Expert-Comptable.com
Image
Deborha-Vindiolet-expert-comptable
Article certifié par
Déborha VINDIOLET
 
Leader comptable chez L'Expert-Comptable.com avec plus de 6 ans d'expérience dans le domaine. Diplômée en DCG et BTS Comptabilité.

Les critères pour percevoir des indemnités chômage

En effet, tout chômeur ne peut bénéficier du chômage. En résumé, il faut avoir cotisé assez longtemps pour pouvoir prétendre à cette aide.

Rappelons que pour bénéficier des indemnités chômage, il faut :

  • Avoir perdu son emploi de manière involontaire : un licenciement, une rupture conventionnelle, une fin de CDD, une démission dite légitime au regard de l'assurance chômage (ex : déménagement du salarié pour suivre son conjoint qui a trouvé un nouvel emploi).
  • Être inscrit en tant que demandeur d'emploi auprès de Pôle emploi.
  • Avoir été affilié à l'assurance chômage pendant une durée minimale de 122 jours ou de 610 heures de travail au cours des 28 mois précédant la fin de contrat pour les moins de 50 ans et au cours des derniers 36 mois pour les 50 ans et plus.
  • Être en recherche active.
  • Avoir moins de 60 ans et être apte physiquement à travailler.
  • Résider en France.

Le chômage ou allocation de retour à l'emploi dite ARE constitue une ressource bien importante et spéciale en France. Notre nouvel article traite en profondeur les droits aux allocations chomage ainsi qu'au calcul du chômage

Le chômage partiel est une autre forme de chômage qui donne lieu à une rémunération au salarié d'une entreprise en difficulté. Ce protocole permet à l'employeur de réduire indirectement le salaire de ses employés : l'allocation de revenus de remplacement est une partie du salaire que l'employeur se voit remboursé par Pôle Emploi.

Ce revenu de remplacement est appelé allocation d'activité partielle, il est plafonné à 1000 heures de travail par année pour chaque salarié.

Le calcul du montant des indemnités chômage

Les indemnités chômage sont basées sur le salaire journalier de référence, c'est-à-dire sur l'addition de vos salaires de référence divisée par 365 jours.

Les rémunérations prises en compte pour ce calcul sont les rémunérations perçues par le salarié et soumises aux cotisations chômage. Les primes seront donc prises en compte. On utilisera les salaires des douze derniers mois précédant le dernier jour travaillé. Les jours d'absence non payés par l'entreprise comme par exemple les absences maladies qui sont payées par la Sécurité sociale seront déduits du nombre de jours travaillés.

Si le salarié a eu une activité réduite pendant cette période de référence, la période de référence sera décalée eu égard à l'accord du 19 février 2009.

Le montant de l'allocation chômage se calcule donc sur la base journalière suivante :

  • Soit 40,4% du salaire journalier de référence + 11.17 euros (depuis le1er juillet 2010).
  • Soit 57,4% du salaire journalier de référence.

Entre ces deux calculs, on choisira le montant le plus élevé. L'allocation chômage ne pourra être inférieure à 27,25 euros et ne pourra être supérieure à 75% du salaire journalier de référence.

Pour calculer vos droits, vous pouvez consulter le calculateur d'allocations chômage.

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.