Comment devenir ramoneur ? Guide (2024)

L'article en bref                                                                                                              
Comment devenir ramoneur
🛠️Analyse de marchéConcurrence, tendances, demande.
📝Business planStratégie, objectifs, budget.
⚖️Statut juridiqueMicro-entreprise, SARL, SAS.
🎨ConceptStyle, valeurs, public cible.
🧵FournisseurChoix, qualité, éthique.
🚀ProductionPrototypage, fabrication, contrôle qualité.
📈CommercialisationMarketing, réseaux sociaux, vente en ligne.
Devenir ramoneur avec L-Expert-Comptable.comJe me lance
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article rédigé et certifié par Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.
Temps de lecture : 9minDernière mise à jour : 13/06/2024
Image
Comment devenir ramoneur Guide (2024)

La demande constante pour les services de ramoneur rend cette profession indispensable pour répondre aux besoins et garantir la sécurité de nombreux foyers.

Avant de créer votre entreprise de ramonage, cet article vous aide à comprendre les enjeux de ce métier, ses obligations comme l'expérience requise, les diplômes requis ainsi que les assurances nécessaires afin d'exercer cette profession.

Qu'est-ce qu'un ramoneur ? Définition

Le ramoneur est un professionnel spécialisé dans l'entretien, le nettoyage et le contrôle des conduits de fumée et des systèmes de chauffage.

Son rôle est fondamental pour assurer la sécurité et l'efficacité des installations de chauffage, qu'il s'agisse de cheminées, de poêles ou de chaudières. En éliminant les dépôts de suie et de créosote, le ramoneur prévient les risques d'incendie et d'intoxication au monoxyde de carbone qui est un gaz inodore et incolore très dangereux. Mais également il optimise le rendement énergétique des appareils. Il peut également intervenir pour des inspections et des diagnostics, garantissant ainsi la conformité des installations aux normes en vigueur.

Il est conseillé d'effectuer un ramonage annuel au printemps, cette période est à privilégier puisque la période de chauffe est passée.

Pourquoi devenir ramoneur ?

Les opportunités et la croissance du marché

Le métier de ramoneur, bien que spécifique, offre de belles opportunités. Le marché à connu un développement majeur depuis 2022 dus à la pandémie du COVID-19. 
En effet, l'isolement ainsi que la démocratisation du télétravail amène à se poser des questions sur la sécurité dans les habitations. Les consommateurs se tournent donc vers l'entretien de leurs cheminées afin de diminuer la pollution de l'air.

Les avantages du métier de ramoneur

Au-delà de l'autonomie, un autre avantage du métier de ramoneur est la sécurité de l'emploi. En effet, le ramonage étant une obligation légale, il y a une demande constante de services de ramonage, garantissant un flux régulier de travail. De plus, le métier de ramoneur offre une variété de lieux de travail.

Chaque jour est différent, car le ramoneur se déplace chez différents clients, qu'ils soient des particuliers ou des entreprises, apportant ainsi une diversité des environnements. Enfin, devenir ramoneur est accessible avec une formation courte, ce qui permet d'entrer rapidement sur le marché du travail.

Les prérequis pour devenir ramoneur

Les compétences et qualités nécessaires

Voici les principales qualités requises pour devenir ramoneur :

  • Bonnes connaissances techniques en chauffage, maçonnerie, construction et en électricité pour les chaudières
  • Engagement à se former tout au long de sa carrière pour suivre l'évolution des normes
  • Bonne condition physique pour travailler dans des environnements parfois exigus ou en hauteur
  • Capacité à manipuler des outils et équipements lourds en toute sécurité
  • Capacité à travailler dans des conditions météorologiques variées
  • Excellentes compétences relationnelles pour interagir avec les clients de manière professionnelle et amicale
  • Capacité à expliquer les problèmes et les solutions techniques de manière claire et compréhensible pour les clients

Formations, études et certifications

Pour devenir ramoneur, il est obligatoire de posséder soit un diplôme spécialisé, soit une expérience professionnelle d'au moins 3 ans dans le secteur. Cette exigence vise à garantir la compétence et la sécurité des professionnels intervenant dans l'entretien et la maintenance des conduits de fumée.

Plusieurs parcours de formation permettent d'accéder à cette profession, chacun offrant des connaissances et des compétences spécifiques. Vous pouvez opter pour un CAP ou un BEP en maçonnerie, plâtrerie ou en maintenance, qui vous donnera les bases du métier.

Une autre alternative est le Certificat Technique des Métiers (CTM) « Ramoneur-fumiste » délivré par la Chambre des Métiers.

Enfin, le Certificat de qualification professionnelle (CQP) pour le métier de Ramoneur-fumiste délivré par le Centre d’études et de formation pour le génie climatique et l’équipement technique du bâtiment (COSTIC) est une autre possibilité.

  • CAP ou BEP en maçonnerie, plâtrerie ou en maintenance
  • CTM Ramoneur-fumiste
  • CQP Ramoneur-fumiste (COSTIC)

Il est également possible de valider les expériences avec un VAE (Validation des Acquis d’Expérience) auprès du Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

Comment financer votre formation en 2024 ?

Les étapes pour devenir ramoneur

Formation et diplômes

Comme évoqué précédament l''accès à la profession de ramoneur nécessite une formation spécifique. Vous pouvez donc choisir le Certificat Technique des Métiers (CTM) Ramoneur-fumiste délivré par la Chambre de Métiers et de l'Artisanat, ou suivre un CAP ou un BEP en maçonnerie, plâtrerie ou en maintenance. Ces formations, de niveau 3 du cadre national des certifications professionnelles (CNPC), apportent une initiation à des domaines connexes au métier de ramoneur.

Pour ceux qui souhaitent acquérir des compétences plus spécialisées, le titre de Ramoneur-fumiste délivré par le Centre d’études et de formation pour le génie climatique et l’équipement technique du bâtiment (COSTIC) peut être une option intéressante.

Enfin, si vous avez déjà une expérience significative dans le métier, vous pouvez obtenir une reconnaissance officielle de vos compétences par le biais d'une Validation des Acquis d'Expérience (VAE).

Démarches administratives

Pour entreprendre les démarches administratives, il est nécessaire d'obtenir un numéro SIRET auprès de l'INSEE. Cela se fait via le site de l'INPI ou le Guichet unique. Cette démarche est obligatoire pour devenir ramoneur salarié ou indépendant.

Comment créer une société de ramonage

Dans le cadre de la création de votre entreprise de ramonage, vous devez également :

  • Remplir un formulaire P0 PL sur le site de l'URSSAF pour déclarer votre activité de ramonage.
  • Ouvrir un compte bancaire professionnel dédié à votre activité.
  • Souscrire à une assurance de responsabilité civile professionnelle, cette démarche est obligatoire pour un ramoneur exerçant à titre libéral.

Il est important de noter que la gestion administrative de votre activité comprendra également des tâches telles que la facturation, l'enregistrement des recettes et des dépenses, et l'émission de devis pour vos clients.

Voici les statuts juridiques possibles pour un ramoneur indépendant :

Statut juridiqueDescription
Micro-entreprise
  • Gestion simplifiée de la comptabilité.
  • Le processus de création de l'entreprise est simplifié.
  • Méthode simplifiée pour calculer les charges sociales.
  • Exonération de la TVA.
Entreprise Individuelle (EI)
  • Statut adapté au métier de ramoneur indépendant. 
  • Calcul des charges sociales sur la base des bénéfices réalisés, avec des prélèvements forfaitaires provisionnels. 
  • Moins de simplicité par rapport à l'auto-entreprise en termes de démarches et de calcul des charges.
EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) ou SARL
  • Permet de protéger son patrimoine personnel. 
  • Le gérant peut décider de sa propre rémunération, servant de base au calcul des cotisations sociales. 
  • Procédure de création plus complexe que l'auto-entreprise mais offre une protection accrue du patrimoine personnel.
SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle) ou SAS
  • Limite les responsabilités personnelles.
  • Adaptée pour une éventuelle expansion de l'entreprise.
  • Offre de nombreux avantages mais nécessite une réflexion approfondie avant de choisir en raison de ses implications financières et de gestion.

Pour vous aider, voici un simulateur pour choisir le statut juridique adapté à votre situation :


Assurances et obligations légales

Dans le métier de ramoneur, deux assurances sont essentielles : l'Assurance Responsabilité Civile Professionnelle (RC Pro) et la Garantie Décennale. Elles garantissent la sécurité et la protection, à la fois pour le professionnel et pour ses clients. 

  • Assurance Responsabilité Civile Professionnelle (RC Pro) : Essentielle pour couvrir les dommages matériels ou corporels causés à des tiers pendant l'exercice professionnel. Par exemple, elle prend en charge les frais de réparation si vous endommagez le système de chauffage d'un client lors du ramonage.
  • Garantie décennale : Obligatoire pour les travaux de construction, y compris le ramonage. Elle couvre les dommages affectant la solidité ou la destination de l'ouvrage pendant dix ans après la réalisation des travaux. Ainsi, si des dommages surviennent dans cette période en raison de votre travail, vous êtes responsables de leur réparation.

N'hésitez pas à consulter notre article dédié aux assurances 

Quel est le quotidien d’un ramoneur ?

Types d'interventions et environnements de travail

Les missions d'un artisan ramoneur sont diverses pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité des installations de chauffage. Dans un environnement souvent exigu et parfois en hauteur, le ramoneur doit également être à l'aise avec les conditions de travail variées De la prospection des clients à la vérification de la conformité des installations, chaque tâche requiert précision, expertise et sens des responsabilités. En voici quelques exemples :

  • Prospecter de nouveaux clients potentiels.
  • Prévenir et conseiller les clients sur les risques éventuels liés à leurs installations.
  • Effectuer des diagnostics précis à l'aide d'outils spécifiques pour évaluer l'état des installations.
  • Protéger les meubles et les espaces adjacents pendant les opérations de nettoyage.
  • Nettoyer les conduits et cheminées et vérifier leur bon fonctionnement.
  • Veiller à la conformité des installations avec les réglementations en vigueur.
  • Installer certains équipements après avoir suivi les formations appropriées.

Gestion de la clientèle et développement de l'activité

Comprendre les besoins de vos clients

  • Il est essentiel de bien comprendre les besoins et les attentes de vos clients. En vous mettant à leur place. Prenez le temps d'écouter leurs retours et leurs suggestions, cela vous aidera à améliorer continuellement votre offre.

Une communication efficace

  • Une communication claire et efficace est la clé pour attirer et fidéliser vos clients. Utilisez différents canaux de communication, tels que les réseaux sociaux, les newsletters ou les événements locaux, pour rester en contact avec votre clientèle. N'hésitez pas à personnaliser vos messages en fonction des préférences de chaque client.

Offrir un service de qualité

  • La qualité du service que vous offrez à vos clients est primordiale. Soyez toujours à l'écoute de leurs besoins et répondez à leurs demandes de manière professionnelle et réactive. Un client satisfait est un client qui reviendra et qui vous recommandera à son entourage.

Développer votre réseau professionnel

  • Il est important de développer son réseautage dans le développement de votre activité de ramonage. Établissez des partenariats avec d'autres professionnels de votre secteur ou de secteurs complémentaires, cela vous permettra de bénéficier de recommandations mutuelles et d'élargir votre base de clients potentiels.

La gestion de la clientèle et le développement de l’activité de ramonage sont des aspects essentiels de la réussite de votre entreprise. En comprenant les besoins de vos clients, en communiquant efficacement, en offrant un service de qualité et en développant votre réseau professionnel, vous pourrez attirer de nouveaux clients et fidéliser votre clientèle existante.

N'hésitez pas à regarder notre article sur comment gérer sa relation clientèle

Les perspectives de carrière et les évolutions possibles

Les évolutions de carrière

Les possibilités d'évolution de carrière dans le domaine du ramonage son possible, notamment en tant que formateur ou en ouvrant votre propre entreprise.

Devenir formateur en ramonage : partager votre expertise

Devenir formateur en ramonage peut être une excellente option pour ceux qui ont une solide expérience dans le domaine et qui souhaitent partager leurs connaissances avec les autres. Que vous soyez passionné par le ramonage ou que vous ayez accumulé des années d'expérience pratique, devenir formateur vous permet de transmettre vos compétences et votre savoir-faire à la prochaine génération de ramoneurs.

Les étapes pour devenir formateur

Pour devenir formateur en ramonage, vous devrez généralement suivre une formation pédagogique spécifique et obtenir des certifications dans le domaine de la formation professionnelle. Vous pouvez ensuite travailler pour des organismes de formation spécialisés ou même créer votre propre entreprise de formation en ramonage.

Pour plus d'information sur le sujet, consultez notre article sur  Comment devenir formateur indépendant ?

Ouvrir votre propre entreprise de ramonage : un défi passionnant

Ouvrir votre propre entreprise de ramonage peut être un défi gratifiant pour ceux qui aspirent à l'indépendance et à la liberté entrepreneuriale. En tant que propriétaire d'entreprise, vous pouvez développer votre propre clientèle, de fixer vos propres tarifs et de construire une entreprise prospère et durable dans le secteur du ramonage.

Les clés du succès entrepreneurial dans le ramonage

Pour réussir en tant qu'entrepreneur dans le ramonage, il est essentiel d'avoir une solide expertise technique, une bonne connaissance du marché local et des compétences en gestion d'entreprise. La qualité du service à la clientèle, la fiabilité et le professionnalisme sont également des éléments clés pour fidéliser les clients et développer votre entreprise.

Se spécialiser

  • Les technologies nouvelles dans le ramonage : rester à la pointe de l'innovation

Les avancées technologiques jouent un rôle de plus en plus important dans le domaine du ramonage. Que ce soit l'utilisation de caméras d'inspection pour détecter les problèmes dans les conduits, l'utilisation de drones pour accéder aux cheminées difficiles d'accès, ou l'utilisation de logiciels de gestion pour optimiser l'organisation des interventions, les nouvelles technologies offrent de nombreuses opportunités pour améliorer l'efficacité et la qualité des services de ramonage.

  • La diversification des services : répondre aux besoins variés des clients

En plus du ramonage traditionnel, de nombreuses entreprises de ramonage choisissent de diversifier leurs services pour répondre aux besoins variés des clients. Cela peut inclure l'installation et la réparation de systèmes de chauffage, la détection et la réparation des fuites de gaz, ou même la fourniture de conseils en matière de sécurité incendie. La diversification des services permet aux entreprises de ramonage de mieux répondre aux attentes de leur clientèle et de se démarquer dans un marché concurrentiel.

  • Notre avis sur la spécialisation dans le ramonage

Se spécialiser dans le ramonage peut être une excellente option pour ceux qui recherchent une carrière enrichissante et variée. En investissant dans les nouvelles technologies et en diversifiant les services proposés, vous pouvez créer une entreprise de ramonage prospère et innovante, tout en offrant des solutions de qualité supérieure à vos clients. 

Nos conseils pour vous lancer en tant que ramoneur

1. Formation et certifications : Obtenez les compétences requises pour exercer le ramonage de manière professionnelle et sécurisée.

2. Plan d'affaires : Élaborez un plan solide avec une étude de marché et une stratégie marketing pour atteindre vos clients et vous démarquer.

3. Équipement : Disposez du matériel et des outils nécessaires pour des interventions sûres et efficaces, garantissant un service de qualité.

4. Normes et réglementations : Respectez les lois en vigueur dans votre région pour éviter les problèmes juridiques et renforcer la confiance des clients.

5 . Qualité de service : Offrez un service de qualité et mettez l'accent sur la satisfaction client pour fidéliser votre clientèle et développer votre réputation.

Nous sommes convaincus que se lancer en tant que ramoneur peut être une excellente opportunité professionnelle pour ceux qui sont prêts à relever le défi. Avec les bons conseils et une approche professionnelle, vous pouvez réussir à construire une entreprise prospère et durable dans le secteur du ramonage. 

Les questions courantes sur le métier de ramoneur

Comment avoir l'agrément ramonage ?

Pour obtenir l'agrément ramonage, plusieurs critères doivent être respectés. Il est nécessaire de justifier d'au moins 3 ans d'expérience en tant que ramoneur. Cette expérience peut être acquise en tant que salarié ou en tant qu'indépendant. Ensuite, vous devez faire une demande d'agrément auprès de la Chambre des Métiers et de l'Artisanat.

Pour obtenir l'agrément, il est vivement recommandé d'avoir un diplôme ou une certification dans le domaine du ramonage, comme le CAP ou le BEP en maçonnerie, plâtrerie ou maintenance, le Certificat Technique des Métiers (CTM) "Ramoneur-fumiste", le Brevet technique "ramoneur fumiste", ou un titre de "Ramoneur-fumiste" du COSTIC.

Une fois l'agrément obtenu, il est nécessaire de respecter les règles et réglementations en vigueur dans le domaine du ramonage pour conserver cet agrément.

Quel est le salaire moyen d'un ramoneur ?

Le salaire d'un ramoneur peut varier en fonction de divers facteurs tels que l'expérience, la localisation géographique et le statut (salarié ou indépendant).

  • Pour un ramoneur débutant, le salaire moyen se situe généralement entre 1 500 et 2 000 euros brut par mois.
  • Après plusieurs années d'expérience, ce montant peut augmenter significativement. Les ramoneurs expérimentés peuvent gagner jusqu'à 3 000 euros par mois, voire plus selon la demande dans la région.
  • En tant que ramoneur indépendant, le salaire varie en fonction du nombre de clients et du tarif des interventions. Il n'est pas rare de voir des ramoneurs indépendants gagner plus que leurs homologues salariés.

Il est également à noter que le salaire peut varier en fonction de la région, avec des salaires généralement plus élevés dans les grandes villes et les régions à fort pouvoir d'achat.

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.