Ouvrir un barbershop : Notre guide pas à pas (2024)

L'article en brefLancez votre barbershop à l'aide de ce guide complet ! Découvrez les subtilités de la création d'un salon de coiffure pour hommes, alliant tradition et innovation. Ce guide détaille les démarches essentielles, des formations requises à la sélection du meilleur emplacement, en passant par les procédures administratives, pour transformer votre rêve en réalité sans tomber dans les pièges classiques.

Nous explorons également les aspects cruciaux qui feront le succès de votre entreprise : l'importance de l'atmosphère unique de votre barbershop, l'offre de services exclusifs et le choix judicieux du matériel. Avec une demande croissante pour des expériences de coiffure personnalisées et haut de gamme chez les hommes, démarrer un barbershop en 2024 apparaît comme une opportunité alléchante. Les conseils pratiques et professionnels fournis vous aideront à naviguer les défis de cette aventure entrepreneuriale avec confiance et style !
Temps de lecture : 11minDate de publication : 18/04/2024Dernière mise à jour : 22/04/2024
Ouvrez votre barbershop gratuitement avec L-Expert-Comptable.comJe me lance !
Ecrit par Florent GAUDELExpert-Comptable mémorialiste
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article certifié par
Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.
Image
ouvrir-un-barbershop

Vous envisagez de lancer votre propre barbershop ? Vous êtes au bon endroit ! Cet article est une ressource précieuse pour tout aspirant barbier. 

Explorez un univers où la tradition rencontre la modernité, et bénéficiez de conseils pertinents sur les formations à suivre, le choix de l'emplacement, ainsi que les procédures administratives nécessaires. 

Voici un guide exhaustif pour concrétiser votre rêve en évitant les pièges fréquents. Alors, asseyez-vous confortablement dans un bon fauteuil de barbier et débutons cette aventure !

Podcast : Comment créer son barbershop ? 

 

Définition d'un barbershop

Un Barbershop est essentiellement un salon de coiffure destiné aux hommes. Il représente un espace chargé de culture et de tradition, doublé d'un lieu social où se conjugue l'art de la coiffure et du rasage dans une ambiance spécifique.

Autrefois, ces établissements servaient de points de rencontre pour les hommes, où l'on débattait de sujets variés allant de la politique aux affaires locales. De nos jours, bien qu'ils aient évolué pour s'adapter aux tendances modernes, les barbershops conservent leur caractère.

Les services proposés par un barbershop

Les offres d’un barbershop traditionnel vont bien au-delà d'une simple coupe de cheveux. Les prestations incluent fréquemment le rasage traditionnel, la taille de la barbe et de la moustache, et parfois même des soins faciaux.

Ce qui caractérise un barbershop, c’est l'excellence et la maîtrise des techniques spécifiques à ces services. 

Pour se distinguer, il pourrait être judicieux d'intégrer des services exclusifs, tels que des soins spécialisés pour la barbe, qui ne sont généralement pas proposés dans les salons ordinaires. Ces services exclusifs marquent l'expertise et le dévouement à la tradition barber.

L'enjeu de l'atmosphère et du style d'un barbershop

L'atmosphère d’un Barbershop joue un rôle capital dans son attrait. Elle est une fusion de confort, d'éléments vintage et de touches modernes. Les détails de design, tels que les fauteuils de barbier traditionnels, la décoration nostalgique et la sélection musicale, sont cruciaux pour forger une expérience inoubliable.

Il ne s'agit pas seulement d'offrir un service, mais plutôt une expérience globale enrichie par la musique, le décor, et les produits utilisés. C’est cette offre globale qui déterminera le succès de votre futur salon.

Votre barbershop doit être un havre où les clients se sentent à l'aise et bien soignés, un lieu qui reflète non seulement votre savoir-faire en tant que barbier, mais aussi une ambiance accueillante, chaleureuse et professionnelle.

Dois-je ouvrir un barbershop en 2024 ?

Lancer un Barbershop en 2024 semble être une initiative prometteuse, compte tenu de la dynamique actuelle du marché de la coiffure masculine. 

Les dernières années ont vu ce secteur prospérer, une tendance qui devrait se maintenir. Un barbershop, avec son offre spécialisée et son ambiance distinctive, offre un attrait particulier qui le différencie des salons de coiffure plus classiques, captant ainsi l'intérêt d'une clientèle.

L'engouement pour la mode masculine et l'amélioration de l'image personnelle continuent de stimuler le marché. 

Les hommes accordent de plus en plus d'importance à leur apparence, augmentant la demande pour des services de qualité en matière de coiffure et de soins de la barbe. 

Ce désir de services personnalisés et haut de gamme séduit des clients en quête d'une expérience plus qu'une simple coupe de cheveux, cherchant également un espace pour se détendre et se faire chouchouter.

D'après une étude Ifop de novembre 2016, "40 % des hommes portent une barbe" et "depuis 2016, la fréquentation des salons de coiffure pour hommes a augmenté de 26 % !" Cela indique clairement une évolution favorable pour les entreprises ciblant cette clientèle.

Les étapes à suivre pour ouvrir votre barbershop

Étapes ouverture barbershop

 

Est-ce qu'un diplôme est nécessaire ? Quelles sont les formations à suivre ?

Pour ouvrir un salon de barbier, il est indispensable de détenir l'un des diplômes requis, car il n'est pas possible d'ouvrir ce type d'établissement sans qualification appropriée

Voici les options de formation nécessaires :

  • Brevet professionnel (BP) en coiffure
  • Brevet de maîtrise (BM) en coiffure
  • Bac professionnel en coiffure
  • BTS métiers de la coiffure

Il est à noter que le CAP coiffure n'est pas suffisant pour ouvrir et gérer son propre barbershop

Pour chaque salon supplémentaire, il est également requis d'avoir au moins un professionnel qualifié parmi l'équipe.

La question de l'honorabilité est également cruciale, car certaines condamnations pénales peuvent restreindre la possibilité de gérer un salon de coiffure.

Pour ceux intéressés par une carrière de barbier, diverses formations spécialisées sont disponibles. Ces programmes peuvent varier entre des formations traditionnelles dans des écoles de coiffure et des options plus ciblées, y compris des formations en ligne. 

Voici quelques exemples :

  • Formation en présence avec l'American Barber School (plus d'infos sur leur site web)
  • Formation à distance proposée par YouSchool (plus d'infos sur leur site web)

Ces formations permettent non seulement d'acquérir des compétences spécifiques au métier de barbier, mais aussi de maîtriser des techniques exclusives à cette profession. 

De plus, certaines de ces formations peuvent être financées par le Compte Personnel de Formation (CPF) ou par Pôle emploi, facilitant ainsi l'accès à l'éducation.

Dois-je réaliser une étude de marché pour ouvrir un barbershop ?

L'élaboration d'une étude de marché est une étape incontournable avant d'ouvrir un Barbershop si vous souhaitez solliciter una aide bancaire pour le financement de votre projet. En effet, pour obtenir un crédit et rassurer les banques, celle ci a besoin de garantie que ce soit sur le projet en lui même mais aussi sur la localisation du salon et de la zone de chalandise que celui ci va pouvoir viser.

Cette démarche vous permet aussi de comprendre le marché local, d'identifier votre clientèle cible et de déterminer les tendances actuelles en matière de coiffure et de soins de la barbe.

Une étude de marché approfondie offre des informations précieuses sur la concurrence, les prix pratiqués, ainsi que les attentes de vos potentiels clients.

Est-ce intéressant de rejoindre une franchise de barbier ?

L'option de rejoindre une franchise de Barbershop est également envisageable (Obarbier, The Barber Company ou encore Groomer's Barbershop). 

Parmi les avantages, cela inclut une marque "reconnue" (même si pour le moment aucune marque n'a vraiment une très forte notoriété sur le plan national), des outils marketing (site internet, posts réseaux sociaux, flyers, communiqués de presse...), et souvent une formation et un soutien continus.

Les inconvénients peuvent comprendre des frais de franchise initiaux et continus (% de votre CA), ainsi qu'une moindre flexibilité dans la personnalisation de votre salon, car vous devez respecter les normes et les directives de la franchise.

Rédiger le business plan de votre barbershop

La création d'un business plan solide est indispensable pour le succès de votre Barbershop. Ce document doit contenir une description complète de votre projet, une analyse détaillée du marché, une stratégie marketing ciblée, un plan financier et des projections de rentabilité.

Il est crucial d'y inclure également les coûts associés à l'équipement, la location de l'espace commercial, et le recrutement du personnel. Vous avez la possibilité de rédiger ce plan vous-même ou de faire appel à des experts pour une analyse plus poussée et professionnelle.

Choisir le meilleur statut juridique pour votre barbershop

Le choix de la structure juridique est une décision clé dans l'établissement de votre Barbershop. 

Les options populaires incluent :

  • La SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle) pour un seul propriétaire, ou la SAS (Société par Actions Simplifiée) si vous avez des associés. 
  • L'EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) est une autre alternative. 
  • Pour ceux qui envisagent de démarrer de chez eux, le régime de l'auto-entrepreneur pourrait être tentant, bien qu'il soit important de considérer les plafonds de chiffre d'affaires qui pourraient limiter la croissance de l'entreprise.

L-Expert-Comptable vous propose un service de conseil sans frais pour vous assister dans le choix de la structure juridique qui convient le mieux à vos besoins. N'hésitez pas à faire appel à nos experts et profiter de la création de votre entreprise gratuitement ! Appelez-nous au 01.86.76.07.25

Le choix du local

La sélection d’un local pour votre Barbershop est cruciale et impacte significativement vos chances de succès. Voici les éléments essentiels à prendre en compte :

  • Son emplacement : Optez pour un lieu bien visible et fréquenté. Un emplacement dans une zone urbaine ou un centre commercial est souvent préférable. Assurez-vous également qu’il y ait un accès facile aux transports en commun ou des options de stationnement pour les clients.
  • La concurrence : Évaluez les barbershops déjà présents dans le secteur. Une proximité trop importante avec un concurrent direct peut s'avérer nuisible, sauf si vous proposez des services uniques ou avez un concept distinct. Cependant, être entouré de commerces qui complètent vos services, comme des magasins de vêtements pour hommes, peut être avantageux et offrir des opportunités de partenariats.
  • La taille et sa disposition : Le local doit être assez grand pour accueillir vos équipements, votre personnel et vos clients sans encombre. Prenez en compte l’espace nécessaire pour les fauteuils de barbier, la salle d’attente et, si besoin, un espace pour la réception.
  • Le coût : Assurez-vous que le loyer est compatible avec votre budget et vos prévisions de chiffre d'affaires. Un loyer excessif peut compromettre la viabilité financière de votre entreprise, particulièrement durant les premières phases de développement. Prenez également en compte les frais supplémentaires comme le droit au bail, qui peuvent augmenter considérablement les coûts.
  • Les normes et réglementations : Vérifiez que le local respecte toutes les normes de sécurité et d’hygiène requises, ainsi que les règles d’accessibilité pour les personnes en situation de handicap. Il est aussi important de s’informer sur d’éventuelles restrictions ou réglementations spécifiques pouvant impacter votre activité.

Le matériel nécessaire pour votre activité

Prévoir l'équipement adéquat est crucial. Il est nécessaire d'investir dans :

  • Des fauteuils de barbier, avec des prix oscillant entre 500 et 1 000 euros
  • Des tondeuses de marques reconnues telles que Wahl ou Andis, coûtant environ 300 à 500 euros
  • Des ciseaux et divers autres outils de coiffure. 

Bien que les prix puissent varier, il est important de préparer un budget conséquent pour acquérir dès le départ du matériel de haute qualité.

Le choix de l'assurance

L'assurance joue un rôle vital dans la gestion d'un barbershop, en offrant une sécurité contre les aléas susceptibles de perturber votre entreprise. 

Il est essentiel de connaître diverses polices d'assurance, que vous pourriez ne pas souscrire immédiatement mais qui méritent d'être prises en compte :

  • Assurance Responsabilité Civile Professionnelle (RC Pro) : Indispensable, cette assurance couvre les dommages infligés à des tiers, tels que les clients, lors d'accidents ou de fautes professionnelles. Par exemple, si un client est blessé par un équipement défectueux, la RC Pro pourrait prendre en charge les coûts associés.
  • Assurance des biens professionnels : Protège vos équipements contre le vol ou les dommages causés par des incendies, inondations et autres catastrophes. Cela inclut les éléments comme les fauteuils, les tondeuses et les miroirs.
  • Assurance perte d'exploitation : Compense la perte de revenus en cas de fermeture temporaire de votre barbershop due à un sinistre majeur.
  • Assurance protection juridique : Offre un soutien financier pour les frais juridiques dans les situations de conflit avec des clients, des fournisseurs ou des concurrents.
  • Assurance santé et prévoyance : Pour vous et vos employés, cette couverture aide à gérer les coûts médicaux, les arrêts de travail et offre une sécurité en cas de maladie ou d'accident.
  • Assurance employeur : Nécessaire si vous employez du personnel, elle prend en charge les incidents liés aux accidents du travail et aux maladies professionnelles.

Intégrer le coût de ces assurances dans votre plan d'affaires est crucial, car il constitue une dépense opérationnelle significative.

Sélectionner les bonnes assurances pour votre barbershop vous offre une paix d'esprit et protège votre activité contre les imprévus, vous permettant de vous concentrer sur ce qui compte le plus : le développement et le succès de votre entreprise.

Comment rédiger les statuts pour votre entreprise de barbershop ?

La création de statuts est cruciale pour toute entreprise qui souhaite s'établir comme une société (telle que SASU, EURL, SARL, SAS). 

Ce document essentiel établit les règles internes et le cadre de gouvernance de votre entreprise. 

Voici les points clés à intégrer :

Identification de l'entreprise : Incluez le nom, l'adresse et la forme juridique de l'entreprise (par exemple, SASU ou EURL).

  • Objet social : Définissez clairement l'activité principale de votre Barbershop, car cela influencera les opérations légales de l'entreprise.
  • Durée de l'entreprise : La durée habituelle est de 99 ans, mais vous pouvez choisir une durée spécifique pour votre entreprise.
  • Capital social : Précisez le capital initial et le détail de la distribution des parts entre les associés, en cas de société avec plusieurs associés comme une SARL ou une SAS.
  • Pouvoirs et responsabilités des gérants : Clarifiez les autorités des dirigeants, leurs responsabilités et les modalités de leur nomination.
  • Modalités de prise de décision : Détaillez les processus de prise de décision, y compris les règles de vote et de quorum pour les assemblées générales.
  • Cession de parts sociales : Établissez les conditions sous lesquelles les parts peuvent être cédées ou transférées.
  • Dissolution et liquidation : Expliquez les démarches en cas de dissolution volontaire ou obligatoire de l'entreprise.

La rédaction des statuts nécessite une attention rigoureuse et une compréhension approfondie des lois applicables.

Il est recommandé de consulter un expert juridique, tel qu'un avocat ou un notaire, pour garantir que les statuts soient non seulement légalement valides mais aussi parfaitement adaptés aux spécificités de votre Barbershop.

Pour un soutien complet lors de la création de votre entreprise, nos comptables chez L-Expert-Comptable.com vous offrent la création de votre entreprise.

S'inscrire au Registre National des métiers

Depuis juillet 2023, l'inscription au Registre National des Entreprises (anciennement Registre des Métiers) est requise pour légaliser officiellement votre Barbershop. Voici les démarches essentielles :

  • Préparation des documents : Assurez-vous d'avoir tous les documents requis pour l'inscription, incluant les statuts signés de votre Barbershop, le certificat de dépôt de capital social, une copie de l'identité du gérant, et un justificatif de l'adresse du local.
  • Centre de Formalités des Entreprises (CFE) : Contactez la Chambre des métiers, qui agit comme CFE pour votre secteur, pour centraliser et soumettre vos documents aux autorités appropriées.
  • Délais et frais : L'inscription peut nécessiter quelques semaines et implique des frais qui varient selon la structure juridique de l'entreprise et la chambre des métiers concernée.
  • Attribution des numéros SIREN et SIRET : Votre entreprise recevra un numéro SIREN et SIRET post-inscription, servant d'identifiants officiels.
  • Publication d'une annonce légale : Il est obligatoire de publier une annonce dans un journal autorisé pour annoncer la création de votre entreprise.

Une fois ces étapes complétées, votre Barbershop est reconnu officiellement et prêt à opérer légalement, recevoir des clients, et ouvrir un compte bancaire professionnel.

Constitution du capital social

Le capital social constitue l'apport financier réalisé par les associés ou actionnaires lors de la mise en place de l'entreprise.

Ce capital est primordial car il aide à financer les besoins initiaux tels que l'acquisition de matériel ou le règlement du loyer initial. Il joue également un rôle crucial en tant qu'indicateur de la fiabilité de l'entreprise auprès des banques et fournisseurs.

Pour une entreprise, comme un Barbershop, le capital social correspond à la somme d'argent injectée lors de sa création. 

Pour une Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL), bien que le minimum légal soit de 1€, il est souvent conseillé d'investir entre 500€ et 1000€ pour mieux soutenir les activités initiales.

Le capital doit être versé sur un compte spécifique, souvent appelé compte séquestre, soit auprès d'une banque soit par l'intermédiaire d'un notaire. 

À l'issue de ce dépôt, un certificat de dépôt de capital est délivré, document indispensable pour l'enregistrement officiel de l'entreprise.

Recruter vos premiers employés

Le succès de votre Barbershop repose sur une équipe compétente et expérimentée. 

Voici des stratégies pour un recrutement efficace :

  • Identification des besoins : Déterminez combien de personnel est nécessaire et les compétences spécifiques requises, incluant barbiers, assistants, et personnel administratif.
  • Création de l'offre d'emploi : Rédigez une annonce claire et engageante qui détaille les qualifications nécessaires, les responsabilités, les horaires, et les avantages.
  • Stratégies de recrutement : Publiez votre offre sur des plateformes d'emploi, dans des écoles de coiffure, sur les réseaux sociaux, et dans des groupes professionnels.
  • Processus d'entretien : Menez des entretiens pour juger les compétences techniques et la capacité des candidats à s'intégrer à la culture de votre entreprise, incluant potentiellement des tests pratiques.
  • Formation et intégration : Formez le nouveau personnel aux spécificités de votre Barbershop, incluant les techniques de coupe et votre philosophie de service client.
  • Gestion du personnel : Établissez des procédures claires de gestion, couvrant les horaires, les politiques internes, et le développement professionnel.

Avec une équipe bien choisie, votre Barbershop est prêt à accueillir ses premiers clients et à s'établir pour le succès à long terme.

Quel budget pour démarrer mon activité de barbershop ?

Lancer un barbershop exige un investissement initial de 80 000€ à 200 000€, en prenant en compte divers éléments de dépense essentiels.

Pour l'acquisition d'un salon existant, vous pouvez soit acheter un fonds de commerce, soit opter pour la location d'un espace commercial vide.

Le coût du rachat d'un fonds de commerce ou du droit au bail peut varier considérablement, dépendant principalement de l'envergure du portefeuille clients acquis.

Concernant la location d'un espace vide et son aménagement, prévoyez un budget d'au moins 30 000 euros pour l'équipement et trois mois de caution, sans inclure les frais de rénovation.

Les coûts associés à l'ouverture de votre propre barbershop comprennent :

  • Le loyer et les dépenses liées à la personnalisation de l'espace
  • L'achat d'équipements spécifiques tels que les fauteuils de barbier, les miroirs et les outils de coupe, ainsi que les premiers stocks de produits de soin haut de gamme.

Il faut aussi tenir compte des dépenses administratives et juridiques, qui incluent :

  • La formation
  • L'assurance
  • Le marketing
  • Les démarches pour enregistrer l'entreprise. 

De plus, un fonds de roulement est crucial pour maintenir les opérations durant les premiers mois d'activité.

Quelles sont les aides financières disponibles pour ouvrir mon barbershop ?

Les dispositifs d'accompagnement à la création et à la reprise d'entreprise proposés par les régions (autrefois NACRE)

  • Public visé : Jeunes, demandeurs d'emploi, salariés en situation de liquidation ou de redressement judiciaire, personnes handicapées de moins de 30 ans.
  • Montant : De 1 000 € à 8 000 €.
  • Durée : De 1 à 5 ans.
  • Objectif : Aider à la formulation du projet et à l'élaboration du plan financier.
  • Contacts : Contactez votre région ou ses partenaires.

ARCE – Assistance de Pôle emploi

  • Public visé : Demandeurs d'emploi qui créent ou reprennent une entreprise.
  • Montant : 60 % des allocations de chômage restantes.
  • Modalité : Paiement en deux étapes, la seconde moitié étant versée après six mois d'activité. 
  • Contacts : Pôle Emploi.

Support à la création d'entreprise pour personnes handicapées

  • Public visé : Personnes handicapées sans emploi.
  • Montant : Jusqu'à 6 000 €.
  • Condition : Un apport personnel minimum de 1 500 € est requis.
  • Contacts : AGEFIPH.

Crédit solidaire

  • Montant : Jusqu'à 10 000 €.
  • Durée : 4 ans pour un micro-crédit, 5 ans pour un prêt d'honneur.

Pour les jeunes entrepreneurs : Programme Créajeunes de l'ADIE.

  • Contacts : ADIE et NEF.

Prêt pour la création d'entreprise (PCE)

  • Montant : De 2 000 € à 7 000 €.
  • Durée : 5 ans.
  • Avantages : Sans caution personnelle ni garanties requises.
  • Contacts : BPI France.

Prêt d'honneur

  • Montant : Variable, pouvant atteindre 50 000 € ou plus pour les projets innovants.
  • Objectif : Financer les capitaux propres et le besoin en fonds de roulement initial.
  • Contacts : Initiative France et Réseau Entreprendre.

Les concours

  • Organisateurs : État, fondations, entités privées.
  • Objectif : Support financier pour la création d'entreprise et le lancement de nouveaux projets.

Autres aides utiles pour un barbershop :

  • Subventions locales : Explorer les aides disponibles au niveau municipal ou régional.
  • Programmes de formation et de mentorat : Offres spécifiques pour les secteurs de la coiffure et de l'esthétique.
  • Incitations fiscales : Certaines zones proposent des réductions fiscales pour encourager l'établissement de nouvelles entreprises.

Nos conseils pour démarrer votre activité de barbershop

Conseil N°1 : Tirer parti des expériences des barbershops de renom

Avant de vous lancer dans cette aventure entrepreneuriale, pourquoi ne pas vous inspirer des barbershops qui ont déjà fait leurs preuves ? Prenez le temps d'étudier les concepts de barbershops célèbres tels que Granobarber (60K abonnés sur Instagram), Caiolas (plus de 200K sur TikTok), Baky (plus de 60K sur Instagram) et Blackbox.

Ces établissements se distinguent par leurs styles distinctifs et leurs approches novatrices dans l'univers de la coiffure pour hommes.

Par exemple, Granobarber est connu pour son design impeccable et ses coupes précises, ayant ainsi bâti une solide communauté sur Instagram. Explorez leurs réseaux sociaux pour comprendre ce qui fait leur succès. Chaque élément, de la décoration intérieure à l'expérience client, joue un rôle crucial. Inspirant, n'est-ce pas ?

Considérez également l'utilisation de moodboards sur Pinterest pour vous inspirer et créer votre propre style unique.

Conseil N°2 : Bénéficier de l'accompagnement d'experts

Se lancer seul dans la création d'un barbershop peut être intimidant. Des formalités administratives au choix du statut juridique, en passant par la gestion financière, les défis sont nombreux. Mais bonne nouvelle, vous n'êtes pas seul !

L-Expert-Comptable.com offre un accompagnement spécialisé et gratuit pour les entrepreneurs. Vous aurez accès à un soutien personnalisé pour vous aider à surmonter les obstacles de la création d'entreprise.

Que vous ayez besoin de conseils pour sélectionner le statut juridique le mieux adapté, de comprendre les démarches administratives, ou simplement de recevoir des recommandations d'experts, L-Expert-Comptable.com est là pour vous assister.

 

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.