Webinar 31 Octobre à 13h30 : Quelles sont les étapes pour créer son entreprise  ? JE M'INSCRIS !

Indépendant : où travailler ? Coworking, colocation, sous-location, bail professionnel

Mis à jour le 28/06/2018

Travailler en indépendant implique un modèle économique souple et nécessitant peu de charges fixes. Les freelances sont souvent des travailleurs nomades. Les espaces de coworking sont spécialement conçus pour ce mode de travail (location journalière ou mensuelle sans engagement, mutualisation des charges...), mais d’autres solutions fleurissent, comme le coworking à domicile, la sous-location d’espaces vides auprès de grandes entreprises ou encore la colocation entre travailleur indépendant via un bail professionnel partagé.


L-Expert-Comptable.com s’occupe de vos démarches de création d'entreprise. C’est GRATUIT ! Je me lance

Plusieurs solutions sont proposées aux travailleurs indépendants qui souhaitent évoluer en dehors des murs de leur domicile.

Le challenge ? Trouver un lieu convivial, relativement calme, doté d’une bonne connexion WiFi et proche de chez soi. La solution optimale sera celle qui s’avère la plus cohérente avec l’organisation de l’activité.

Les espaces de coworking : pour travailler avec d’autres indépendants

Les espaces de coworking ont le vent en poupe ! Ces lieux, aussi appelés « espaces de travail collaboratif », sont spécialement conçus pour le mode de vie des indépendants : bureaux principalement en open space, salles de réunion, espace détente et événements divers sur des thématiques de l’entrepreneuriat...

Tout est fait pour que les indépendants se rencontrent, partagent leur quotidien, se forgent un réseau et travaillent ensemble en pleine synergie.

Un autre grand avantage des espaces de coworking est la souplesse de location, celle-ci pouvant être journalière ou mensuelle et ne nécessitant généralement aucun dépôt de garantie ni aucun engagement minimum (contrairement à la signature d’un bail professionnel).

Les espaces de travail collaboratifs engendrent des économies de charges puisque les travailleurs nomades partagent les frais mensuels (connexion Internet, électricité, équipements bureautiques...). Notez que certains espaces de coworking proposent même un service de domiciliation.

Du coworking dans son salon avec Cohome

Le coworking a tellement la cote que certains indépendants ont lancé le concept de coworking directement chez soi ! Ici, un professionnel qui ne souhaite pas passer sa journée seul à travailler, mais qui n’a pas les moyens ou l’envie de louer un bureau dans un espace de coworking, propose d’ouvrir son salon à quelques travailleurs nomades en recherche d’un lieu convivial pour poser leur ordinateur.

L’hôtel d’entreprise

Un peu plus cher que le coworking, un hôtel d’entreprise propose généralement des bureaux fermés pour ses locataires, agrémentés de salles de réunion, d’un service de secrétariat, de domiciliation, d’une conciergerie d’entreprise... Ici, les conditions de location sont moins souples que l’espace de coworking et le concept est différent puisque l’hôtel d’entreprise vise plutôt la location de bureaux privatifs, pour des freelances ou des dirigeants de société, avec ou sans salariés.

La colocation pour partager les frais

Dans le même esprit que le coworking, la colocation professionnelle a la cote parmi les indépendants qui cherchent à mutualiser les charges liées à l’utilisation d’un bureau professionnel. A deux, trois ou quatre, ils décident de louer un bureau via la signature d’un bail professionnel, pour travailler dans un environnement plus calme qu’un espace de coworking, véhiculer une image plus axée « entreprise » que « freelance » et peut-être même pour travailler ensemble sur certains projets. Ici, le propriétaire de l’espace sera susceptible d’exiger un seul signataire de bail pour une sous-location auprès des autres freelances concernés. Dans ce contexte et pour une signature de bail égalitaire (notamment concernant la prise de risque), pensez à créer un structure juridique dédiée comme un Groupement d’Intérêt Economique (GIE), par exemple.

La sous-location ponctuelle auprès de grandes entreprises

La sous-location ponctuelle de bureaux se développe, particulièrement parmi les grands comptes qui proposent leurs espaces vides aux travailleurs nomades : bureaux fermés, salles de réunion, pour une demi-journée ou une journée... Ce type de sous-location constitue une solution provisoire pour des indépendants en déplacement ou pour leur permettre d’accueillir leurs clients dans un lieu professionnel et aménagé.

Le bail professionnel

Sachez qu’il est possible de louer des bureaux privés en signant un bail professionnel. Les conditions d’accès sont plus lourdes qu’en espace de coworking ou en hôtel d’entreprise : préavis de 6 mois, caution et garantie, loyers d’avance... Cette formule est généralement utilisée par les entreprises dont le modèle économique est plus rigide ; par exemple pour embaucher et accueillir son effectif dans ses propres locaux...

Bien sûr, si aucune de ces formules ne vous convient, il vous reste les cafés-travail ou les bars d’hôtels ! Une connexion Internet, une ambiance calme et de la petite restauration sont les basiques pour travailler de manière agréable en tant qu'indépendant.

 

Christelle

Confiez-nous votre création d’entreprise  Rédaction du dossier de création & démarches, on s’occupe de tout !   Je me lance

à propos

Cet article a été rédigé par le cabinet d'expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité : aider les entrepreneurs à se lancer et leur épargner la corvée d'une comptabilité.

Nos petits plus : des outils innovants, des tarifs bienveillants, des sourires constamment.

En savoir +

Note moyenne pour cet article : (0 vote)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
0
Pas encore de note.
JE ME LANCE !

Créez votre entreprise facilement

On s'occupe de toutes les formalités administratives pour vous

GRATUIT Nous sommes un cabinet en ligne, au service des entrepreneurs depuis 10 ans ! Notre cabinet est membre de l'Ordre des Experts-Comptables