Collaborateur comptable : métier, salaire, formation, diplômes

L'article en brefDans le dynamique univers de la comptabilité, le rôle du collaborateur comptable s'avère crucial, jonglant entre gestion autonome de portefeuille clients et supervision d'assistants. Ce professionnel est la pierre angulaire pour les TPE/PME, start-ups, et freelancers, offrant un spectre complet de conseils en comptabilité, juridique, fiscalité et régime social. Son quotidien varie entre rendez-vous, communications téléphoniques ou électroniques et peut même inclure, pour certains, la production de documents comptables essentiels ou le développement commercial du cabinet. Ce métier, qui allie expertise technique à une forte dimension relationnelle, promet une carrière riche et variée.

Le chemin vers cette profession exige un niveau d'études significatif, avec un minimum de bac+3 via le DCG, et idéalement un bac+5 pour ceux qui aspirent à des responsabilités accrues et une meilleure rémunération initiale. Le salaire de départ, variant entre 2300€ et 2600€ brut selon le niveau d'études et la localisation, reflète l'engagement et les compétences diverses que le métier requiert. Les perspectives d'évolution sont attrayantes, offrant la possibilité de prendre des responsabilités croissantes, voire de diriger un cabinet comptable après avoir complété le stage d’expertise comptable. Ce métier, équilibrant technique comptable, expertise juridique et aisance relationnelle, constitue une carrière prometteuse pour ceux qui cherchent à faire une différence dans le monde de l'entreprise.
Temps de lecture : 1minDate de publication : 26/04/2018Dernière mise à jour : 15/03/2024
Rejoignez nos équipes comptablesVoir nos offres d'emploi
Ecrit par Eve - Marie CANTIGETAccompagnatrice d'entrepreneurs en création d'entreprise et comptabilité chez L'Expert-Comptable.com
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article certifié par
Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.
Image
collaborateur-comptable-fiche-metier

Récap métier

Niveau d'études : bac+3, bac+5
Salaire en début de carrière : 2300€ à 2600€ bruts selon le niveau d’études et la localisation géographique
Environnement de travail : cabinet comptable, salarié
Métier(s) similaire(s) : assistant comptable

Rôle du collaborateur comptable

Il gère en autonomie un portefeuille clients. Il conseille et accompagne des entrepreneurs au quotidien en rendez-vous, par téléphone ou par mail sur la comptabilité, le juridique, la fiscalité et le régime social des entreprises. Ses clients privilégiés sont des TPE/PME, des start-ups et des freelances.

Il supervise la comptabilité des assistants comptables : gestion des délais, validation des bilans. Dans certains cabinets, le collaborateur fait de la production comptable (bilan, liasse fiscale, déclarations de TVA) ou effectue des rendez vous commerciaux pour présenter les offres et services du cabinet à des entrepreneurs.

Compétences

  • Technique en comptabilité (il sait faire un bilan)
  • Juridique, fiscal, social
  • Aisance relationnelle, communication
  • Autonomie
  • Esprit d’équipe

Formation pour devenir collaborateur comptable

Minimum bac+3 avec le DCG en école spécialisée compta. 

Mieux, bac+5 :

  • DSCG 
  • Master CCA
  • Diplôme ESC avec filière DSCG (les écoles de commerce peuvent valider 4 UE sur les 7)

Salaire du collaborateur comptable

Le collaborateur comptable démarre sa carrière entre 2300€ et 2600€ bruts dépendamment de son niveau d’études (bac+3 / bac+5) et de la ville dans laquelle il exerce. Collaborateur senior, son salaire se situe entre 2700 et 3000 € bruts.

Lieu de travail

Il travaille en cabinet avec des déplacements ponctuels en rendez-vous client.

Évolution de carrière

Prise de responsabilité en projets annexes et en équipe. Le collaborateur comptable peut devenir gérant du cabinet s’il passe le stage d’expertise comptable sur 3 ans.

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.