Maintenir l'employabilité d'un salarié : les obligations de l'employeur

L'article en bref

L’employabilité souligne la dynamique que l’entreprise doit mettre en œuvre dans sa gestion de ses salariés. Elle dépend des connaissances, des qualifications et des comportements qu’à un candidat devant un employeur. L’employeur a pour devoir de faire évoluer un salarié afin d’optimiser son employabilité (formation, adapter les conditions de travail). L’employeur peut aussi favoriser les opportunités de mobilité, de carrière, et favoriser le développement personnel.

Temps de lecture : 1minDernière mise à jour : 23/11/2022
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Ecrit par Julien PIGNONExpert-Comptable et Commissaire aux Comptes chez l’Expert-Comptable.com
Image
Deborha-Vindiolet-expert-comptable
Article certifié par
Déborha VINDIOLET
 
Leader comptable chez L'Expert-Comptable.com avec plus de 6 ans d'expérience dans le domaine. Diplômée en DCG et BTS Comptabilité.
Image
Maintenir l'employabilité d'un salarié les obligations de l'employeur

Employabilité ?

L’employabilité est une notion qui a toujours existé en droit du travail, mais à laquelle le contexte de crise économique et de chômage donne une résonnance inédite. L’employabilité d’un travailleur est, selon les termes du Ministère du Travail , « la capacité d'évoluer de façon autonome à l'intérieur du marché du travail, de façon à réaliser, de manière durable, par l'emploi, le potentiel qu'on a en soi. L'employabilité dépend des connaissances, des qualifications et des comportements qu'on a, de la façon dont on s'en sert et dont on les présente à l'employeur ». Il s’agit d’une sorte de sésame personnel constitué des compétences et des savoir-faire du travailleur.

Quelle obligation pour l’employeur ?

Lorsque le travailleur est en poste, l’entretien et le développement de son employabilité sont directement soumis au bon vouloir de son employeur. Maintenir un salarié au même poste pendant plusieurs décennies, sans lui proposer aucune formation, ni adapter ses conditions de travail aux évolutions techniques et organisationnelles, condamne directement son employabilité. Le Code du Travail prévoit ainsi que l’employeur doit assurer le maintien, voire le développement, de l’employabilité de son salarié, de manière à lui assurer la capacité à évoluer dans l’emploi, et à retrouver un nouvel emploi s’il était licencié. L’impossibilité pour l’entreprise de licencier pour insuffisance  un salarié  auquel elle n’aurait proposé aucune action de formation souligne fortement cette obligation.

Quels moyens pour y répondre ?

Le moyen le plus logique, et le plus sollicité, pour maintenir et développer l’employabilité du travailleur est la formation. Le cadre du plan de formation est idéal pour mettre en œuvre de telles démarches, avec un budget important, la nécessité de prendre en compte les populations à l’employabilité la plus menacée, tels que les séniors, et enfin l’attention portée aux vœux formulés par les salariés. L’entreprise peut également favoriser les opportunités de mobilité, de carrière, et favoriser le développement personnel. En fait, les manières de favoriser l’employabilité semblent aussi diverses que les compétences qui la définissent, et il appartient au bon vouloir et à la créativité de l’entreprise d’en favoriser les multiples réalisations.