Créez votre entreprise GRATUITEMENT: On s’occupe de toutes les formalités pour  vous! EN SAVOIR +

Surcharge de travail et licenciement

Mis à jour le 22/05/2018

Dans son arrêt du 13 mars, la Cour de Cassation a institué une pratique nouvelle qui devrait avoir un impact important sur la vie en entreprise : il est désormais interdit de licencier un salarié pour absences prolongées si celles-ci sont liées à une surcharge de travail.


Bilan comptable 2018 : Notre équipe reprend toute votre compta  Cette année vous serez dans les temps ! ÇA M’INTÉRESSE

Obligation de sécurité de résultat  

Cette décision de justice emblématique repose sur une application stricte de l’obligation de sécurité de résultat qui incombe à l’employeur. Le Code du Travail prévoit en effet dans son article L. 4121-1 que l’employeur prenne l’ensemble des « mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs». Cet article a par la suite été renforcé par une obligation de résultat, qui institue la responsabilité de l’employeur en cas de manquement à cette obligation de sécurité. 

Trop de travail au travail

Le défaut fait à cette obligation de sécurité du salarié est, en l’occurrence, assez nouveau et symptomatique des problématiques actuelles de l’entreprise. La surcharge de travail imposée à de nombreux travailleurs, pour des raisons qui tiennent à la fois de la recherche de productivité et de la difficulté à embaucher, engendre avec un elle un certain nombre de maux du travailleur moderne. Le stress est évidemment le principal d’entre eux, avec sa réalisation tragique et de plus en plus répandue qu’est le burn out. Surcharger le travailleur, c’est donc le mettre dans une position de risque qui porte atteinte à sa sécurité. 

Pas de droit de licencier

En manquant ainsi à son obligation de sécurité à l’égard de son salarié, l’employeur se prive alors du droit de le licencier pour faute grave, si le lien entre ces fautes et la surcharge de travail est prouvé. Cette interdiction nouvelle vient donc renforcer l’obligation pour l’employeur de veiller à  la sécurité de ces salariés, notamment en instituant une vigilance nouvelle à la charge de travail qui lui est confiée.

Confiez-nous votre comptabilité pour 80€ / mois  Une offre 100% en ligne & sans engagement. Nos équipes s’occupent de tout pour  vous !   Je me lance

à propos

Cet article a été rédigé par le cabinet d'expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité : aider les entrepreneurs à se lancer et leur épargner la corvée d'une comptabilité.

Nos petits plus : des outils innovants, des tarifs bienveillants, des sourires constamment.

En savoir +

Note moyenne pour cet article : (4 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
4.75
Moyenne: 4.8 (4 votes)
JE ME LANCE