Impôt sur le revenu et personnes âgées

L'article en brefSi les personnes âgées sont des contribuables comme les autres, des règles spécifiques pourront s’appliquer à elles ou aux personnes qui en ont la charge. Revue des règles applicables en la matière.
Temps de lecture : 1minDernière mise à jour : 23/11/2022
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Ecrit par Fanny TOUSSAINTAccompagnement des freelances en création d'entreprise et comptabilité chez L-Expert-Comptable.com
Image
Deborha-Vindiolet-expert-comptable
Article certifié par
Déborha VINDIOLET
 
Leader comptable chez L'Expert-Comptable.com avec plus de 6 ans d'expérience dans le domaine. Diplômée en DCG et BTS Comptabilité.
Image
Impôt sur le revenu et personnes âgées

Impôt sur le revenu, règles applicables pour les personnes agées

Tout d’abord, les personnes de plus de 75 ans peuvent bénéficier d’une demi-part supplémentaire lorsqu’elles sont titulaires d’une carte du combattant, d’une pension militaire d’invalidité ou de victime de guerre.

En outre, les rentes viagères sont imposées de manière différenciée en fonction de l’âge du bénéficiaire. Ainsi, seule la fraction suivante est imposable :

  • 70% si le bénéficiaire a moins de 50 ans
  • 50% s’il est âgé de 50 à 59 ans
  • 40% s’il est âgé de 60 à 69 ans
  • 30% s’il est âgé de plus de 70 ans

En outre, le crédit d’impôt relatif à l’aide aux personnes âgées peut s’appliquer. Celui-ci s’applique à certaines dépenses d’équipement spécialement conçus pour les personnes âgées.

Le taux du crédit est de 25% et le plafond des dépenses éligibles est de 5000 € pour une personne seule et 10 000 € pour un couple (plus 400 € par personne à charge).

Impôt sur le revenu, règles applicables aux contribuables ayant des personnes agées à charge

Tout d’abord, le crédit d’impôt susvisé peut très bien s’appliquer aux personnes hébergeant des personnes âgées.

En outre, les contribuables peuvent déduire les pensions versées aux ascendants dans le besoin ou les frais relatifs aux personnes de plus de 75 ans recueillies. 

En outre, la réduction (ou le crédit) d’impôt au titre de l’emploi d’un salarié à domicile est accordée aux sommes supportées afin de rémunérer un salarié travaillant au domicile d’un ascendant remplissant les conditions pour bénéficier de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie).