Créez votre entreprise GRATUITEMENT: On s’occupe de toutes les formalités pour  vous! JE ME LANCE

La liquidation judiciaire : cessation de paiement, déclaration, procédure

Mis à jour le 14/12/2017

Parce que la vie d’une entreprise n’est pas un long fleuve tranquille, il faut pouvoir aborder le meilleur comme le pire. Parmi les sujets les plus désagréables que l’on puisse aborder pour quiconque y est confronté, se trouve la liquidation judiciaire. Sans connaître ce terme dans le détail, chacun sait qu’il est synonyme de mauvaise santé pour l’entreprise concernée. Comment se retrouve –t- on en situation de liquidation judiciaire ?


L-Expert-Comptable.com Confiez-nous votre compta pour 99€ ht / mois, tout compris ! Je me lance

La liquidation judiciaire - 1ère étape : la cessation de paiement.

Pour qu'il y ait liquidation judiciaire, l'entreprise doit d'abord avoir été placée en cessation de paiement. La cessation de paiement constitue donc la première étape menant à la liquidation judiciaire. Une entreprise se retrouve en cessation de paiement lorsqu'elle ne peut plus faire face à ses dettes. La déclaration doit être déposée par le dirigeant dans les 45 jours suivant la cessation de paiement.

Même si la cessation de paiement est une étape nécessaire à la liquidation judiciaire, elle ne débouche pas forcément sur une liquidation judiciaire. Une fois la déclaration de cessation de paiement déposée, le tribunal rend :
- soit un jugement de redressement judiciaire : période de 18 mois maximum au terme de laquelle la société pourra soit continuer son activité ou alors être placée en liquidation judiciaire,
- soit être placée directement en liquidation judiciaire.

La liquidation judicaire - 2ème étape : l'ouverture de la procédure

Une fois la liquidation judiciaire prononcée, commence une nouvelle étape. Le tribunal nomme alors un juge commissaire qui veille au respect de la procédure.
Au cours de cette étape, le tribunal nomme aussi le liquidateur, acteur clé de la procédure de liquidation judiciaire, qui agit dans l'intérêt des créanciers de la société.

Lorsqu'une entreprise en est à l'étape d'ouverture de la procédure de liquidation judicaire, elle a l'interdiction de payer les dettes contractées avant le jugement. Il faut donc déclarer ses dettes auprès du représentant des créanciers.

La liquidation judicaire - 3ème étape : les opérations de liquidation

Cette étape consiste en la mise en place effective de la procédure de liquidation. Il va s'agir ici de céder les biens possédés par la société et de rembourser ses dettes.
La société peut être cédée totalement ou partiellement s'il est possible de maintenir certaines activités. Au-delà de la cession de l'entreprise, il est possible de céder tout ou partie de son actif.

Cette dernière étape de la liquidation judiciaire se solde dans 3 situations :
- les créanciers ont été remboursés,
- l'actif de la société ne permet pas de rembourser tous les créanciers,
- lorsque le liquidateur dispose de sommes suffisantes pour désintéresser les créanciers.


La liquidation judiciaire concerne toutes les entreprises commerciales, artisanales, agricoles
Ou libérales (personne physique ou morale).
Les étapes de la liquidation judiciaires sont nombreuses, il s'agit d'une procédure longue et coûteuse au terme de laquelle la société n'a plus d'existence.

Confiez-nous votre comptabilité pour 80€ / mois  Une offre 100% en ligne & sans engagement. Nos équipes s’occupent de tout pour  vous !   Je me lance Nouveau call-to-action

à propos

Cet article a été rédigé par le cabinet d'expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité : aider les entrepreneurs à se lancer et leur épargner la corvée d'une comptabilité.

Nos petits plus : des outils innovants, des tarifs bienveillants, des sourires constamment.

En savoir +

Note moyenne pour cet article : (3 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
3.333335
Moyenne: 3.3 (3 votes)