Intermittents du spectacle : droits et spécificités.

L'article en brefDans le monde du spectacle, l'intermittent du spectacle se distingue par sa singularité. Loin d'être un statut professionnel classique, il s'agit plutôt d'un régime d'indemnisation chômage unique, adapté aux spécificités de ce secteur. Cette catégorie d'acteurs de la scène artistique jongle constamment entre des périodes de travail et de chômage, un rythme inhérent à la nature éphémère et projet-par-projet de leur métier. Ce mode de vie particulier, entre projecteurs et coulisses, soulève des questions intrigantes sur leur sécurité professionnelle et leur quotidien.

La complexité s'accentue lorsqu'on explore les droits et conditions spécifiques des intermittents du spectacle. Ce groupe se divise en deux catégories principales: les artistes et les techniciens/ouvriers du spectacle, chacun avec ses critères d'éligibilité pour l'assurance chômage. Pour les artistes, il s'agit notamment de justifier 507 heures de travail sur 319 jours. Les techniciens, eux, suivent une logique similaire, avec une nuance temporelle. Ces détails, essentiels à la compréhension de leur statut, soulèvent un voile sur un univers professionnel aussi précaire qu'envoûtant, où la passion pour l'art se confronte aux réalités administratives.
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Image
Deborha-Vindiolet-expert-comptable
Article rédigé et certifié par Déborha VINDIOLET
 
Leader comptable chez L'Expert-Comptable.com avec plus de 6 ans d'expérience dans le domaine. Diplômée en DCG et BTS Comptabilité.
Temps de lecture : 1minDernière mise à jour : 12/03/2024
Image
intermittent-du-spectacle-droits-specificites

Qu’est-ce qu’un intermittent du spectacle ? Quelles sont les spécificités des intermittents du spectacle ? La définition n’est pas des plus compliquées, pour le reste … Avant toute chose, il faut savoir qu’être intermittent du spectacle n’est pas un statut professionnel mais une forme particulière d’indemnisation par le Pôle emploi. En effet la spécificité de l’intermittent du spectacle se trouve dans le nom : il travaille par intermittence et alterne alors périodes de travail et période de chômage.

Les droits et spécificités des intermittents du spectacle

Le fait d'être intermittent du spectacle ouvre des droits spécifiques concernant les indemnisations chômage versées entre les périodes travaillées.

Comme cela semble un peu trop simple, il faut maintenant dissocier deux catégories d'intermittents du spectacle, pour lesquelles les conditions d'attribution de l'assurance chômage sont différentes :

Les artistes du spectacle

Pour bénéficier des spécificités de l'assurance chômage, l'artiste doit pouvoir attester auprès du Pôle Emploi, avoir été employé sous CDD par des organisateurs de spectacle. Il doit également remplir plusieurs conditions :

  • Avoir exercé dans une ou plusieurs entreprises reconnues du Pôle Emploi pour une durée minimale de 507 heures durant les 319 derniers jours.
  • Être arrivé au terme du contrat.
  • Être inscrit comme demandeur d'emploi à l'ANPE.
  • Être à la recherche effective et permanente d'un emploi.

Les techniciens et ouvriers du spectacle

Pour avoir droit au chômage, les techniciens et ouvriers du spectacle doivent avoir exercé dans une ou plusieurs entreprises reconnues du Pôle Emploi pour une durée minimale de 507 heures durant les 304 derniers jours.
Pour le reste, les conditions sont les mêmes que pour les artistes.

Les prestations d'un intermittent ne peuvent pas faire partie du chiffre d’affaires d'une association dans laquelle celui-ci est salarié ; de même il ne peut également pas être gérant ou mandataire de société.

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.