Qui peut tenir la comptabilité d'une société ?

L'article en brefEn France, la tenue de la comptabilité est réglementée pour garantir la fiabilité et la transparence des informations financières des entreprises. Seuls les experts-comptables inscrits à l'Ordre des Experts-Comptables peuvent légalement tenir la comptabilité d'un tiers. Cette régulation protège les entreprises en assurant que leur comptabilité respecte les normes et les lois en vigueur. Les TPE et PME, même si elles ont la possibilité de gérer leur comptabilité en interne, optent souvent pour la sous-traitance à des professionnels agréés pour éviter les risques associés à une comptabilité mal gérée.

L'exercice illégal de la comptabilité expose à de sévères sanctions, allant jusqu'à un an de prison et 15 000 € d'amendes pour les individus, et jusqu'à 75 000 € pour les entités. Les risques d'erreurs, de non-conformité aux évolutions législatives, et l'absence de garanties telles que l'assurance de responsabilité civile professionnelle sont autant de menaces pour les entreprises faisant appel à des services non accrédités. Pour ces raisons, il est crucial de choisir un partenaire de comptabilité légitime, capable de garantir la conformité et la sécurité de vos données financières.
Temps de lecture : 1minDernière mise à jour : 17/04/2024
Besoin d'aide sur la comptabilité de votre entreprise ? Discuter avec un conseiller
Ecrit par Aurélia HEYAccompagnement des freelances chez L'Expert-Comptable.com
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article certifié par
Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.
Image
Qui peut tenir la comptabilité d'une société ?

La comptabilité en France est une obligation pour les entreprises commerciales, c'est aussi une activité réglementée. Son exercice illégal constitue un délit pénal. Plus que du corporatisme, cette réglementation est une protection fondamentale pour les entreprises.

Qui peut tenir la comptabilité de mon entreprise ?

La majorité des entreprises, en particulier les TPE et PME, sous-traitent la tenue de leur comptabilité à un cabinet d'expertise comptable. Il ne s'agit cependant pas d'une obligation ; la comptabilité peut être tenue en interne par le gérant ou par un salarié.

Toutefois, la sous-traitance ne peut être confiée qu'à un cabinet inscrit à l'Ordre des experts comptables : il est illégal de tenir la comptabilité d'un tiers sans être dûment enregistré en tant qu'expert-comptable.

Lire le dossier à quoi sert un expert-comptable? 

Qui ne peut pas tenir la comptabilité de mon entreprise ?

Tenir la comptabilité d'une structure sans être expert-comptable est une pratique illégale. Ces personnes encourent des sanctions pénales pouvant aller jusqu'à un an de prison et 15 000 € d'amendes (75 000 € dans le cadre d'une personne morale).

Différentes méthodes sont utilisées afin de contourner la loi, mais toutes sont interdites par les textes ou par les différentes jurisprudences ayant tranché ces cas. Les procédés les plus classiques sont les suivants :

  • Comptables multi-salariés (absence de lien de subordination évident).
  • Conseil en organisation ou en gestion (illégaux dès qu'ils réalisent des travaux comptables).
  • Sociétés informatiques (lorsqu'au-delà de l'offre de logiciels elles proposent de gérer la saisie comptable elles-mêmes).

Tenir une comptabilité illégalement : les risques

Les personnes exerçant hors du contrôle de l'Ordre des experts-comptables ne disposent souvent pas des connaissances ou du matériel nécessaire à la tenue correcte d'une comptabilité. Elles sont non soumises aux normes et contrôles qui garantissent le sérieux des travaux d'un expert comptable et engagent sa responsabilité. Il existe également un risque de non-conformité du aux évolutions législatives.

Le risque d'erreurs dans les travaux rendus est donc important. En cas de litige, leurs clients ne peuvent bénéficier de la procédure arbitrale afin de régler les conflits à l'amiable. La voie judiciaire est obligatoire afin de justifier sa bonne foi.

Enfin, ces prestataires illégaux ne pouvant couvrir leur responsabilité civile professionnelle (une activité illégale ne peut être assurée), l'indemnisation des clients en cas de litige est rarement possible.

A lire aussi : Comptabilité en ligne, le piège du bon marché?

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.