Démarche environnementale d'entreprise : Est-ce le bon moment ?

Mis à jour le 17/10/23
Sommaire

    Dernière mise à jour le 17/10/2023

    Sécheresses, incendies, fontes des glaciers, canicules, raréfaction de l’eau potable… la hausse globale de la température de la Terre est la conséquence des émissions de gaz à effet de serre causées par les activités humaines. Elle entraîne un changement climatique qui bouleverse l’écosystème et atteint les populations vulnérables. D’après la note du conseil d’analyse économique de 2022 présentant les résultats d'une enquête, quatre sur cinq des Français répondants s’inquiètent de la modification du climat et de ses conséquences. Ils estiment qu'il devient urgent d'agir pour protéger l’environnement. Certaines entreprises s’engagent dans ce sens avec la mise en place de politiques RSE (responsabilité sociétale des entreprises). La démarche environnementale d’entreprise s’inscrit dans cette tendance. Quels bénéfices en retirer ? Comment l’appliquer concrètement ?

    La démarche environnementale : définition

    La démarche environnementale consiste pour une entreprise à éviter les effets négatifs de ses activités sur l’environnement, à les réduire s'ils n’ont pas pu être évités et à les compenser en dernier recours.

    Le triptyque ERC contre les impacts environnementaux

    Les entreprises utilisent la séquence « éviter, réduire, compenser » (ERC) du développement durable :

    1. L’évitement : les mesures d’évitement sont prioritaires. Elles doivent mener à l’absence d’impacts d’un projet sur la biodiversité, les sols, les points d’eau, l’air, etc.
    2. La réduction : lorsque les impacts ne peuvent pas être évités, les mesures de réduction visent à atténuer leur intensité, leur étendue et leur durée.
    3. Compenser : les mesures compensatoires corrigent l’insuffisance des deux autres mesures.

    Ce principe peut être intégré au volet environnemental d’une démarche RSE à côté des objectifs économiques et sociaux.

    Le management transversal

    Puisque la démarche environnementale implique tous les salariés de l’entreprise, il peut être intéressant d’abandonner une organisation hiérarchique et d'adopter la transversalité.

    Ce concept de management brise les murs qui séparent les différents services. Des groupes de travail sont formés par des profils qui ne travaillent quotidiennement pas ensemble pour résoudre une problématique commune. Cette mutualisation des savoirs génère une nouvelle dynamique de travail qui renforce l’efficacité de la démarche.

     

    Quel est l'intérêt de la mise en place d'une démarche environnementale au sein de l'entreprise ?

    Grâce à la démarche environnementale, l’entreprise optimise l’utilisation de ses ressources (eau, chauffage, électricité, gaz…), réduisant ainsi ses dépenses énergétiques.

    Les actions écoresponsables bâtissent une image d’entreprise engagée qui peut être renforcée par l’obtention d’un label environnemental (certification ISO 14001 par exemple). Une telle réputation permet à l’entreprise de se démarquer de ses concurrents, de fidéliser les clients et de créer de nouveaux partenariats commerciaux.

    Toutes les activités sont concernées : direction, ressources humaines, production, communication, etc. Aucun salarié n'est donc laissé de côté. Motivées par un projet porteur de sens, les équipes augmentent leur productivité et contribuent à la croissance de leur entreprise.

    Une démarche environnementale bien exécutée, c'est la garantie d'avoir des effets positifs sur la performance de l'entreprise à long terme.

     

    Comment mettre en place une démarche environnementale ?

    La mise en place d’une démarche environnementale s'effectue avec la procédure suivante :

    • Désigner un responsable de projet formé aux défis environnementaux ;
    • Effectuer l’analyse environnementale de l’entreprise ;
    • Former les salariés sur les enjeux écologiques et leur expliquer l’intérêt du projet ;
    • Fixer des objectifs précis et temporels qui visent à éviter, réduire ou compenser ces impacts ;
    • Construire un plan d’action qui détaille les moyens humains et financiers utiles ;
    • Mettre en œuvre la démarche et informer régulièrement les employés et les tiers des avancées ;
    • Évaluer l’efficacité du projet grâce aux indicateurs clés de performance et procéder aux ajustements nécessaires.

    Quelles sont les étapes d'une analyse environnementale ?

    L’analyse environnementale se compose de trois étapes :

    • Le recensement des activités susceptibles d’avoir un impact environnemental en auditant les collaborateurs de l’entreprise.
    • L’identification des normes environnementales françaises et internationales à respecter.
    • L’évaluation de l'ampleur des impacts de chaque activité sur l’environnement.

    Le choix d'indicateurs spécifiques et pertinents est indispensable pour réussir l'audit des impacts environnementaux des activités de l’entreprise. Ils portent sur l’utilisation des matières premières, la consommation énergétique, la production des déchets, la consommation d’eau, la biodiversité et les émissions de gaz à effet de serre.

    Quelles actions pour l'environnement en entreprise ? Exemples

    Voici quelques exemples d’actions favorables à l’environnement par thématique :

    • Biodiversité : installer des ruches sur les toits, créer un jardin potager ;
    • Pollution de l’air : réaliser un bilan carbone, utiliser des véhicules utilitaires électriques, prendre en charge une partie de l’abonnement de transport en commun ;
    • Déchets : limiter la vaisselle jetable, sensibiliser au tri des déchets, proposer le compostage ;
    • Énergies : installer un système d’éclairage automatique, éteindre systématiquement les ordinateurs, investir dans les énergies renouvelables ;
    • Matières premières : prévenir leur perte, privilégier les achats responsables ;
    • Consommation d’eau : placer des économiseurs d’eau, utiliser un système de récupération d’eau de pluie.

     

    Une démarche écoresponsable à élaborer sans délai

    La démarche environnementale d’entreprise exige une préparation minutieuse, des ressources financières suffisantes et la mobilisation de toutes les équipes. L’absence de méthodologie complique sa mise en œuvre et son efficacité.

    Avec une stratégie de gestion de projet, les entreprises s’assurent de la réussite de leur démarche et du maintien de leur rentabilité. Mises en valeur par leur position en faveur de l'environnement, elles deviennent plus compétitives et durables. Leur engagement dans une transition écologique est de plus en plus attendu pour faire face à l’urgence climatique. La situation actuelle est alors propice pour se lancer.

    Image
    laura-mougel-expert-comptable
    Laura MOUGEL
    Consultante en création de société et comptabilité chez L-Expert-Comptable.com

    Avec plus de 8 ans d'expérience en comptabilité et en tant qu'Account Executive chez L-Expert-Comptable.com, Laura Mougel est une experte en création d'entreprise et en conseil financier. Titulaire d'un BTS en Comptabilité et Gestion des Organisations, elle se distingue par son approche personnalisée et son engagement envers la satisfaction client.