Ouvrir une entreprise d'architecture d'intérieur : Comment faire ?

Mis à jour le 23/11/22
Sommaire

    Quelle formation pour devenir architecte d'intérieur ?

    Le métier d'architecte d'intérieur n'est pas réglementé et n'exige donc pas de diplôme reconnu par l'état, contrairement au métier d'architecte, qui est plus encadré. Il est cependant conseillé de suivre une formation spécifique afin d'acquérir les bases nécessaires au métier d'architecte d'intérieur.

    Aussi, le Conseil français des architectes d’intérieur délivre un certificat de capacité aux diplômés d'écoles spécialisées, cette certification permet de valider un panel de compétences indispensables à l'architecte d'intérieur. Cette certification n'est pas obligatoire mais permet à l'architecte d'intérieur d'afficher, auprès de ses clients ou autres partenaires, un label de qualité.

    Afin d'obtenir cette certification, le futur architecte d'intérieur passe devant un jury afin de valider 4 catégories de compétences :

    • "Analyse du projet d'Architecture intérieure"

    Cette partie consiste à comprendre et déterminer le projet du client dans son ensemble. L'architecte d'intérieur doit ici analyser ce qui est souhaité et ce qui est possible de réaliser, et à quel coût afin d'établir le cahier des charges qui sera validé par son client.

    • "Conception du projet d'Architecture intérieure"

    Dans cette catégorie, l'architecte d'intérieur va établir les plans et projections visuelles tout en précisant le budget du travail à réaliser. C'est une étape indispensable pour que le client se projette dans les futurs espaces définis par l'architecte d'intérieur, et s'assurer que le projet corresponde aux attentes initiales du client.

    • "Définition technique des travaux d’architecture intérieure, sélection des entreprises et pilotage du chantier"

    Une fois le projet parfaitement déterminé, il est important de prendre en compte les normes techniques du bâtiment, les spécificités énergétiques et environnementales avant de réaliser des travaux. C'est alors qu'il y a consultation des entreprises de maîtrise d'œuvre et autres spécialistes de ce corps de métier. Il sélectionnera les meilleures propositions et réalisera avec les entreprises partenaires le choix des matériaux.

    • "Conduite, gestion et développement d'une activité d'Architecture intérieure"

    Ce dernier point de validation ne concerne plus la réalisation d'un projet précis mais se concentre plus sur la gestion de l'entreprise d'architecte d'intérieur et d'évaluer la capacité du futur professionnel à développer et à faire pérenniser son activité.

    Le marché de l'architecture d'intérieur

    Le marché de l'architecture intérieur est intégré au marché global de la décoration d'intérieur. Ce secteur d'activité s'est développé de manière conséquente avant la crise COVID du fait de la communication importante à ce sujet avec les émissions de télévision notamment. Cette croissance s'est accrue avec les différents confinements, qui ont remis le confort au centre de la vie quotidienne, à la maison, comme au travail.

    Cependant, il est important de préciser que l'architecte d'intérieur travaille beaucoup avec des entreprises. En effet, il peut être sollicité pour aménager une espace de vente ou encore améliorer un espace de travail. Avec la multiplication des open-space, les entreprises ont besoin d'aide pour optimiser ces espaces tout en conservant le confort des salariés.

    En 2020, on comptait 2000 architectes d'intérieur en France, comme l'indique L'Etudiant.

    Selon Les Echos, la décoration d'intérieur et l'ameublement réalisent 26 milliards d'euros de chiffre d'affaires en France en 2020, reprenant les revêtements de sols et murs, les textiles de la maison, les luminaires ou encore les arts de la table.

    Quelle est la différence entre un architecte d'intérieur et un décorateur d'intérieur ?

    Malgré leurs ressemblances, il est important de différencier les métiers d'architecte d'intérieur et décorateur d'intérieur.

    On les distingue tout d'abord par leurs profils, en effet, on attend du décorateur une créativité très importante tandis que l'architecte d'intérieur doit, en complément de la créativité, présenter un esprit logique indispensable à la maîtrise technique.

    Leur intervention ne se fait pas au même moment, le travail d'architecture d'intérieure doit être réalisé avant le travail de décoration.

    • L'architecte d'intérieur définit ou réajuste les espaces. Il a pour mission de répondre aux besoins pratiques du client. Il doit gérer la disposition des pièces, leurs tailles, ainsi que la luminosité. Il peut également ajouter des escaliers, recouper une pièce, supprimer des délimitations existantes. Il a une connaissance plus approfondie de la construction, et un champ de compétences plus important, il va gérer l'ergonomie.
    • Le décorateur d'intérieur va décorer les espaces déjà établis, il va répondre aux attentes esthétiques du client. Il va gérer la partie ameublement, les couleurs, le style global de la décoration pour créer une ambiance.

    L'architecte d'intérieur va, dans la plupart des situations, réaliser aussi la mission du décorateur d'intérieur, mais l'inverse n'est pas possible. C'est pourquoi les clients attendent des décorateurs encore plus de créativité, ces derniers iront donc chercher des produits de décorations qui sortent de l'ordinaire, il vont également se tenir informés des dernières modes pour être parfaitement à jour des nouveautés.

    Comment créer un cabinet d'architecte d'intérieur ?

    L'architecte d'intérieur peur exercer de différentes façons : en tant que salarié d'un cabinet d'architecture intérieure, en indépendant ou encore sous forme de cabinet.

    Pour créer son cabinet d'architecture intérieur, il y a plusieurs étapes importantes que voici :

    1. Déterminer son projet

    Tout d'abord, il faudra cibler précisément son projet, connaître la clientèle cible et déterminer en conséquences sa tarification.

    2. Le choix de la structure juridique

    Pour créer votre cabinet d'architecture d'intérieur, il est important de bien réfléchir à la structure juridique la plus adaptée, c'est une décision importante qui dépendra de la nature du projet, du nombre d'associés. Il est possible de débuter son activité en tant qu'auto-entrepreneur et ensuite de s'installer sous forme de sociétés, telles que la SARL (ou EURL si vous êtes seul) ou SAS (SASU si vous êtes seul). Il existe également d'autres formes juridiques telles que l'Entreprise Individuelle (EI) qui peuvent être parfaitement adaptées à votre future activité, n’hésitez pas à faire appel à un expert-comptable qui vous conseillera au plus juste.

    3. Les démarches administratives obligatoires :

    • Rédaction des statuts de votre société
    • Enregistrer les statuts de la société, le cas échéant
    • Déclarer l’entreprise auprès du CFE de la chambre de commerce et d’industrie

    4. Construire son prévisionnel et assurer son activité

    Le prévisionnel, ou business plan est indispensable pour partir sur de bonnes bases, il permet :

    • De structurer votre projet
    • De vérifier et valider la rentabilité du projet
    • De fixer vos objectifs en termes d'activité et de dresser un fil rouge dans votre gestion future
    • De convaincre des partenaires financiers éventuels

    Votre business plan doit contenir les éléments suivants

    • Une présentation administrative de votre future société
    • Votre tarification
    • Votre clientèle cible
    • Votre compte de résultat prévisionnel (votre chiffre d'activités et les différentes charges, ces informations seront basées sur une étude de marché préalablement réalisée)
    • Votre bilan prévisionnel
    • Un tableau de trésorerie

    Quel est le salaire moyen d'un architecte d'intérieur ?

    La rémunération de l'architecte d'intérieur est réalisée sous forme d'honoraires qui vont varier selon le projet de son client et de la zone géographique. L'architecte d'intérieur doit donc, avant de débuter son activité, déterminer précisément sa grille tarifaire.

    Il pourra fixer ses honoraires de différentes manières :

    • en pourcentage du montant global du projet de son client
    • en tarif horaire ou journalier
    • sous forme de forfait

    Au lancement de son activité, la rémunération d'un architecte d'intérieur est estimée à environ 1500 € et 2 300 € brute pour ensuite aller se situer entre 2 300 et 3 500 € brute. A savoir que les disparités sont importantes sur ce secteur d'activité.

    En effet, la tarification sera plus ou moins élevée selon le type de projet et la zone géographique mais également selon la clientèle (particuliers ou entreprises).

     

    Image
    guillaume-delemarle-expert-comptable

    Guillaume DELEMARLE

    Expert-comptable chez L-Expert-Comptable.com

    L'expert-comptable en Stan Smith arpente Linkedin et Youtube afin d'apporter son éclairage et son expérience pour répondre aux questions des freelances avec clarté et bonne humeur.