Comment devenir coach sportif en auto-entrepreneur ?

L'article en brefSe lancer en tant qu'auto-entrepreneur dans le domaine sportif exige non seulement une passion pour le sport mais aussi une préparation rigoureuse. Pour exercer légalement, il est indispensable de posséder un diplôme reconnu dans le domaine, d'obtenir une carte professionnelle, de souscrire à une assurance responsabilité civile professionnelle et de déclarer son activité en tant que micro-entreprise. Ces démarches garantissent une pratique sécurisée tant pour le coach que pour ses clients, tout en bénéficiant d'une gestion simplifiée et d'une fiscalité avantageuse propre au statut d'auto-entrepreneur. Ce cadre offre la liberté d'organiser son activité tout en veillant à ne pas dépasser les seuils de chiffre d'affaires et de TVA imposés.

Par ailleurs, le choix du diplôme joue un rôle crucial dans la carrière d'un coach sportif, offrant diverses voies d'accès à cette profession. Que ce soit à travers un BPJEPS, un DEUST, ou encore des études en STAPS, chaque formation ouvre la porte à des spécialisations variées et enrichit le profil du coach. De plus, développer des qualités telles que la pédagogie, l'écoute, et la motivation est essentiel pour fidéliser sa clientèle et garantir son bien-être. Le statut d'auto-entrepreneur, avec ses avantages administratifs et fiscaux, représente une opportunité attrayante pour les coachs sportifs, à condition de bien s'informer sur les obligations légales et les meilleures pratiques pour une gestion efficace de leur activité.
Temps de lecture : 4minDernière mise à jour : 10/04/2024
Créez votre entreprise de coach sportif gratuitement avec L-Expert-Comptable.comJe me lance !
Ecrit par Déborha VINDIOLETDiplômée en DCG et BTS Comptabilité et accompagnatrice de freelances chez L-Expert-Comptable.com
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article certifié par
Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.
Image
coach-sportif-auto-entrepreneur

Devenir auto-entrepreneur dans le sport nécessite un diplôme adéquat, une carte professionnelle, une assurance RC Pro, et l'ouverture d'une micro-entreprise. 

Ce statut offre une gestion simplifiée et une fiscalité allégée, mais implique de respecter des seuils de chiffre d'affaires et de TVA, et de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle.

Comment devenir auto-entrepreneur dans le sport ?

Pour devenir auto-entrepreneur dans le sport, vous devez tout d'abord,- détenir un diplôme (STAPS, DEJEPS...), celui-ci est nécessaire pour l'exercice de la profession.

Il n'est pas possible de coacher sans détenir un diplôme.

Il est obligatoire d'avoir une carte professionnelle. Pour l'obtenir, il suffit de faire la déclaration d'activité auprès de la direction départementale de la cohésion sociale (DDCS).

La carte professionnelle est valable 5 ans. Il faudra la renouveler.

Sans celle-ci, en vertu de l'article L.212-8 du Code du sport, vous encourez un an de prison et 15 000 euros d'amende.

  • Avoir souscrit à une assurance professionnelle (RC pro), elle est obligatoire et permet de couvrir les dédommagements (physiques ou matériels) en cas d'incidents survenus lors vos séances.

  • Et enfin vous devez ouvrir votre micro-entreprise. Cette démarche est accessible à tous, vous pouvez la faire seul et celle-ci est gratuite. Vous êtes prêt pour vous lancer.

Quels diplômes pour devenir coach sportif ?

Il n'y a pas qu'un seul et unique diplôme pour devenir coach. En effet, plusieurs diplômes permettent de devenir coach sportif :

  • le BPJEPS (le Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport)

  • le brevet d’Etat d’éducateur sportif, option Métiers de la forme

  • un DEUST, Diplôme d’Études Universitaires Scientifiques et Techniques option Métiers de la Forme.

  • les licences et masters STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives)

  • la licence Activités physiques adaptées pour encadrer les personnes à mobilité réduite ;

Vous avez la possibilité de passer des formations complémentaires vous permettant de vous spécialiser (nutrition, diététique, Crossfit, Yoga...).

Ces formations pourront vous donner un avantage concurrentiel sur le marché et vous permettront d'assurer le bien-être de vos clients.

Les qualités pour devenir coach sportif

Il ne suffit pas d'être sportif pour être un bon coach. Des qualités sont requises pour assurer un bon coaching avec ses clients. L'idée étant de fidéliser, satisfaire ses clients et garantir leur bien être.

Les principaux

  • Être pédagogue, le coach doit adapter son enseignement selon son public.

  • À l'écoute de ses clients. Les objectifs de chacun ne seront pas les mêmes, il faut cerner le besoin du client (renforcement musculaire, perte de poids...), discuter et adapter ses séances. Il est nécessaire de personnaliser celles-ci.

  • Souriant, le sourire est la clé d'une séance dans la bonne humeur.

  • Être une source de motivation, il est important d'être moteur, encourager ses clients, les aider à se fixer des objectifs.

  • Tolérant et polyvalent. En effet vous allez être amené à coacher aussi bien des débutants que des grands sportifs. Il faudra donc veiller à adapter vos séances, prendre en compte le niveau de la personne , les pathologies éventuelles et ses besoins.

  • Rigoureux, il faut assurer la sécurité de vos clients. L'activité physique peut être la cause de blessures, il faut donc adapter les exercices et doser les efforts, afin d'éviter un accident.

  • Une bonne condition physique, vous allez sûrement être amené à vous déplacer régulièrement. De plus, votre dynamisme sera une source de motivation pour vos clients.

Comment se déclarer auto-entrepreneur en coach sportif ?

Tout d'abord, toute immatriculation d'auto-entreprise doit se faire sur le site de l'URSSAF. Vous y indiquerez les informations concernant votre activité, ainsi que vos informations personnelles.

Toutes les étapes sont indiquées sur le site de l'URSSAF.

Suite à cette immatriculation, vous allez être amené à recevoir un certain nombre d'informations concernant votre activité, notamment votre code APE, votre SIRET et votre Kbis dans un délai court (environ 10 à 15 jours).

Une fois que vous êtes bien enregistré auprès de l'URSSAF, vous aurez le devoir de déclarer votre chiffre d’affaires, vous devrez définir une périodicité de déclaration (mensuelle ou trimestrielle). 

Bien que votre chiffre d’affaires soit 0 euro sur une période, il faudra le mentionner sur la déclaration.

Le plafond du chiffre d’affaires d'un éducateur sportif auto-entrepreneur est plafonné à 72 600 euros.

Est-ce intéressant d'opter pour la micro-entreprise pour un coach sportif ?

Les avantages de la micro entreprise pour un coach sportif

Des démarches simplifiées et moins onéreuses

L'ouverture d'une micro-entreprise est gratuite, l'ouverture de celle-ci se fait rapidement contrairement à l'ouverture d'une société.

Une comptabilité simple et une fiscalité légère

Devenir coach sportif auto-entrepreneur permet de se lancer rapidement, d'avoir une liberté dans votre organisation.

Vous aurez la possibilité de choisir ce statut si est seulement si le CA encaissé est dessous du seuil, soit 72 600 €.

Si vous pouvez prétendre à ce statut l'auto-entreprise a l'avantage d'avoir une fiscalité légère et simple. Le coach va pouvoir mettre en place sa micro rapidement, à moindre coût, les formalités administratives sont relativement simples.

D'un point de vue administratif et comptabilité, vous aurez tout de même à déclarer votre chiffre d’affaires (vous devrez définir une périodicité de déclaration mensuelle ou trimestrielle).

Il vous faudra émettre vos factures et tenir un livre de recettes dépenses afin d'avoir un suivi de votre comptabilité.

Il faudra veiller à garder vos justificatifs.

Vous n'aurez pas l'obligation d'avoir un compte bancaire professionnel, cependant il faudra ouvrir un compte bancaire dédié à l'activité, distinct de votre compte bancaire personnel. On pourra ainsi distinguer les opérations bancaires professionnelles et personnelles.

Auto-entreprise et facturation de la TVA

En tant que coach auto-entrepreneur vous n'avez pas à payer de TVA. Cependant, vous êtes soumis à un seuil de franchise (34.400 euros/an). Une fois ce seuil dépassé, vous devrez facturer la TVA à vos clients.

Sur vos factures, la mention "franchise en base de TVA" doit apparaître, du fait que vous n'êtes pas soumis à TVA.

Auto-entreprise et cotisations sociales

Le taux de cotisations sociales d'un auto-entrepreneur coach sportif est de 22 % du chiffre d’affaires (ce qui constitue un taux relativement faible contrairement à celui des sociétés).

Vous pouvez demander à bénéficier de l'ACCRE durant votre première année activité, il s'agit d'une exonération partielle des cotisations sociales (11 % la première année). Vous pouvez vérifier si vous êtes éligible à ce dispositif via le lien suivant;

Si vous n'avez pas de chiffre d’affaires, il faudra tout de même le déclarer, en revanche, vous n'aurez pas de cotisations sociales à payer.

Auto-entreprise et versement libératoire

En tant qu'auto-entrepreneur, vous avez la possibilité d'opter pour le versement libératoire. Il s'agit d'un versement libératoire de l’impôt sur le revenu.

Il est calculé sur votre chiffre d’affaires (mensuel ou trimestriel). Il est de 1.7 % pour les personnes pratiquant une activité de prestation de services, dont les coachs sportifs.

Le versement libératoire s’applique s'opère sur la demande du micro-entrepreneur. Celle-ci est adressée à l'Urssaf.

La demande est à faire au plus tard le 30 septembre pour une application l'année suivante.

Quels sont les points de vigilances de la micro entreprise pour un coach sportif ?

Mise en place d'une RC pro

Il est fortement recommandé d'avoir souscrit à une assurance de responsabilité civile professionnelle.

En effet le coach sportif peut être exposé à plusieurs risques. En effet une responsabilité professionnelle vous couvre en cas de préjudice lors d'une séance (vol ou casse de matériel, accident corporel, mauvais conseil...).

Compte bancaire dédié à l'activité

Il sera nécessaire d'ouvrir un compte bancaire dédié à l'activité afin de distinguer vos revenus personnels et professionnels.

Attention à deux seuils :

  • Le seuil de TVA (34 400 euros), au-delà du chiffre d’affaires encaissé, vous serez soumis à TVA

  • Le seuil du chiffre d’affaires (72 600 euros) au-delà de celui-ci vous passez automatiquement en entreprise individuelle.

Il est donc important de suivre sa comptabilité afin d'anticiper le dépassement de seuil.

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.