Entrepreneur c'est quoi ? Définition, avantages et inconvénients

Mis à jour le 20/10/21
Sommaire

Entrepreneur : Définition

L'entrepreneur n'est pas un salarié.

C'est une personne qui agit en toute indépendance et qui est responsable de ses projets et actes. Il n’a pas de subordination avec une personne tierce. C'est la différence par rapport à un salarié.

Quel est le rôle de l’entrepreneur ?

Sa fonction principale est de prendre des décisions pour la vie et dans l'intérêt de l'entreprise. Il doit veiller à la bonne exécution de ces décisions. L'entrepreneur créé l'entreprise et en assume le bon fonctionnement.

Pour un entrepreneur, le but est de réaliser du profit.

Pour pouvoir créer une entreprise et garantir sa pérennité, un entrepreneur doit avoir un capital et savoir le gérer. Le capital ne sera pas forcément de la provenance de l’entrepreneur personnellement.

Il peut également demander des financements en partie ou totaux. L’essentiel est qu’il ait la trésorerie nécessaire pour la bonne gestion de l’entreprise et qu’il sait le gérer efficacement.

Pour le développement de l’entreprise, l’entrepreneur doit être créatif et innovateur.

Il doit toujours avoir de nouvelles idées pour créer de projets solides et devancer ses concurrents. L’entrepreneur est donc en même temps le créateur, le décideur, l’employeur, l’organisateur et le réalisateur.

L’entrepreneur ne prend pas forcément le rôle de manager, il se contente seulement d’être propriétaire de l’entreprise et décide d’engager un gestionnaire.

Pour bien gérer une entreprise, un entrepreneur doit savoir diriger ses salariés. Il doit savoir les motiver en améliorant la qualité de leur vie au travail, entretenir une bonne communication avec eux et développer leurs talents. Tout cela doit se faire dans le but d’assurer la rentabilité de l’entreprise.

Quel est le salaire de l’entrepreneur ?

Quand on est son propre dirigeant, on décide soi-même la propre rémunération et la tentation de se verser les bénéfices est inévitable.

Attention, tous les bénéfices n’appartiennent pas au dirigeant. Il faut bien penser à conserver une trésorerie pour le bon fonctionnement de l'activité.

Même si l’objectif de la création d’entreprise est de pouvoir vivre de son activité, chaque rémunération doit être calculée au plus juste.

Le salaire du chef d'entreprise est lié aux charges et surtout aux bénéfices de l'entreprise.

D’ailleurs, ce n’est pas un salaire, mais une rémunération, car aucun contrat de travail n’est établi pour un dirigeant.

Pour la calculer, le dirigeant doit tenir compte de l’évolution de l’entreprise et des cotisations sociales. Selon la forme juridique, ces dernières représentent environ 30 à 48% de vos bénéfices, payables en N+1 auprès des organismes.

Dans le cadre d’un statut d’entreprise individuelle ou auto-entreprise, ou autres sociétés soumises à l’impôt sur le revenu, l’entrepreneur est libre dans le choix de sa rémunération, elle peut être variable d’un mois à l’autre et la périodicité souhaitée.

La rémunération pourra varier tous les mois, en fonction des besoins en trésorerie personnelle, les points importants sont d’avoir une vision d’ensemble concernant les dépenses personnelles fixes du dirigeant (loyer, électricité, crédit auto, abonnement internet…).

Comment devenir jeune entrepreneur en France ?

Pour obtenir le statut de Jeune entreprise innovante, les dirigeants doivent se déclarer à la direction des services fiscaux dont elle dépend dans les 10 premiers mois suivants sa création.

Une nouvelle entreprise qui souhaite se développer dans la recherche et le développement (R&D) a le statut de jeune entreprise innovante (JEI) ou de jeune entreprise universitaire (JEU). Elle bénéficiera d'exonérations fiscales et sociales.

Les JEI et JEU doivent, à la clôture de chaque exercice respecter les conditions suivantes :

  • Être une PME: entreprise employant moins de 250 salariés, réalisant soit un chiffre d'affaires annuel inférieur à 50 millions d'euros, soit un total de bilan inférieur à 43 millions d'euros. Un dépassement de seuil n'a d'effet qu'après 2 exercices consécutifs.
  • La société ne doit pas exister depuis plus de 8 ans.
  • Être une entreprise indépendante. Le capital doit être détenu pour 50 % au minimum par une ou des personnes physiques et/ou d’autres JEI détenues par au moins 50% par des personnes physiques et/ou une association reconnue d’utilité publique à caractère scientifique et/ ou des établissements de recherche et d’enseignement.

Jeune entreprise innovante

Pour obtenir le statut de JEI, l'entreprise doit en plus réaliser des dépenses de R&D à hauteur de 15 % minimum des charges fiscalement déductibles au titre de l’exercice en cours.

Jeune entreprise universitaire

Les critères pour que l'entreprise est le statut de JEU:

  • Appartenir pour au moins 10 % à des étudiants (ou diplômés d'un master ou d'un doctorat depuis moins de 5 ans) ou à des enseignants chercheur.
  • Avoir comme activité principale la valorisation de travaux de recherche. Ses dirigeants ou ses associés doivent y avoir participé, dans leur cursus scolaire ou dans l'exercice de leurs fonctions dans un établissement d'enseignement supérieur.
  • L’établissement doit être habilité à délivrer un master.
  • Avoir conclu une convention avec un établissement d'enseignement supérieur.

La vie d’un entrepreneur :

Les chefs d'entreprise arrivent rarement à travailler sur des horaires réguliers et à limiter leur semaine à 35 heures.

La création d’une entreprise nécessite d’y consacrer beaucoup de temps en fonction des objectifs du dirigeant, notamment à la création. Le futur entrepreneur doit donc avoir conscience qu’il s’engage dans une nouvelle activité qui prendra beaucoup de temps.

L’entrepreneur n’a plus de comptes à rendre à une hiérarchie.

Par contre, l’entrepreneur a en contrepartie une responsabilité plus importante et plus étendue qu’un salarié. En tant que chef d’entreprise, il pourra être sanctionné civilement et pénalement en cas d’erreur ou de faute.

La création de sa propre entreprise est un projet qui prend une place importante dans la vie de l’entrepreneur : difficile de penser à autre chose même le week-end.

Il faut donc se fixer des règles pour parvenir à concilier son entreprise avec une vie privée normale.

L’entrepreneur prend des risques en abandonnant le côté sécurisant d’un poste en CDI. La création d’une entreprise peut générer des causes de stress supplémentaires pour les personnes anxieuses.

Cela nécessite un investissement financier considérable, le salaire ne tombe plus automatiquement à chaque fin de mois : il faut que l’entreprise génère du bénéfice pour commencer à se rémunérer.

Si l’entreprise ne fonctionne pas et doit être liquidée, l’entrepreneur ne peut pas bénéficier du chômage le temps de retrouver un autre poste.

Créer une entreprise implique d’engager sa responsabilité en fonction de la forme de l’entreprise : on peut « simplement » perdre son apport ou au contraire être poursuivi sur ses biens personnels dans les cas les plus graves.

Au-delà d’exercer dans le cadre de son domaine d’activités, l’entrepreneur doit également gérer toute la partie administrative de l’entreprise (tâche dont on ne s’occupe pratiquement pas lorsque l’on est salarié d’une entreprise).

Il faut donc également prévoir du temps pour payer les fournisseurs, réaliser, envoyer et suivre le règlement des factures de ventes, gérer les relations avec les partenaires de l’entreprise (assureur, banquier, comptable…), s’occuper de tout ou partie de la comptabilité.

Certains entrepreneurs ont la possibilité d’embaucher du personnel pour déléguer tout ou partie de la gestion administrative de l’entreprise, c’est rarement le cas en début d’activité. 

Un entrepreneur doit pouvoir déléguer des tâches s'il veut pouvoir se concentrer sur ce qu'il maîtrise le mieux. L’entrepreneur gagnera du temps mais surtout le travail est, souvent, mieux réalisé. Il faut avoir des partenaires à qui on peut avoir confiance et s'en servir, autant que vous les servez.

Image
fanny-toussaint-expert-comptable

Fanny TOUSSAINT

Accompagnement des freelances en création d'entreprise et comptabilité chez L-Expert-Comptable.com

Fanny aide les entrepreneurs au quotidien depuis 5 ans, toujours de bonne humeur, elle aime l'humour mais traite toujours les dossiers de nos clients avec beaucoup de sérieux !