Les Aides à la création d’entreprise dans les Hauts-de-Seine (92)

Mis à jour le 21/11/22
Sommaire

    Malgré la crise de la covid19, il est toujours possible de se lancer dans l'entreprenariat. L’Etat a mis en place de nombreux dispositifs facilitant l’accès à l’emprunt, avec ou sans garantie réelle et/ou apport personnel. Vous êtes localisés en Île-de-France, et plus particulièrement dans les Hauts-de-Seine et vous avez un projet de création d’entreprise en tête ? C’est le moment de vous pencher sur les aides à la créations d’entreprise. Nous les détaillons et nous vous expliquons comment vous devez préparer votre demande de financement.

    Quelles sont les aides à la création d’entreprise dans les Hauts-de-Seine ?

    L’association Hauts-de-Seine Initiative vous permet d’obtenir des prêts personnels à taux 0 %. En 2017, c’est près de 3,6 millions de prêts accordés, 3,6 Millions de garanties bancaires consenties, 2500 emplois créés et / ou consolidés et 320 structures financées et accompagnées ! Ne laissez pas votre chance passer. Appuyée par un prêt bancaire, cette aide vous permet de renforcer les fonds de votre entreprise. Ainsi, vous commencez sereinement votre activité avec une trésorerie sécurisée.

    Le prêt d’Honneur Création

    Cet emprunt s’effectue sans intérêt ni garantie personnelle. Il s’adresse à ceux qui lancent leur entreprise ou ceux dont la création remonte à moins de trois, qui n’ont pas pu obtenir de prêt bancaire classique à plus ou moins long terme. Son montant est compris entre 2 000 à 20 000 €, avec un remboursement sur 5 ans.

    Tout type de public peut en bénéficier (salariés, bénéficiaires du RSA, demandeurs d’emploi) excepté les retraités. Vous pouvez effectuer une demande, qu’importe votre activité ou le statut juridique de votre entreprise. Cependant, ce prêt bancaire est destiné à financer vos besoins immatériels, par exemple votre fonds de roulement.

    Il existe cependant des critères d'éligibilité :

    • vous devez être non interdit bancaire ou gestionnaire ;

    • votre siège social et votre lieu d’exploitation doivent être localisés dans les Hauts-de-Seine ;

    • si vous êtes une société, votre capital est d’au moins 7 500 € et le prêt peut servir à capitaliser votre structure, mais ce dernier doit être libre au démarrage de la société ;

    • vous devez créer au moins un emploi, chef d’entreprise compris.

    Le prêt d’Honneur Croissance

    Le Prêt d’Honneur croissance (PHC) est un emprunt à taux zéro dans le cadre d’un plan de développement d’une entreprise. Ce plan de soutien s’octroie en parallèle d’un financement bancaire, supérieur ou égal au montant du prêt. Le PHC est limité à 25 000 €, sans possibilité de différés d’amortissement.

    Il existe également le prêt d’Honneur Ile-de-France est un emprunt à 0 % cumulable avec le PHC. Vous pouvez demander jusqu’à 50 000 €, que vous remboursez en 5 ans avec 6 mois de différés. Néanmoins, il est octroyé en complément d’un financement bancaire équivalent, pour développer votre entreprise avec un budget supérieur à 20 000 €.

    Pour ce prêt, vous devez effectuer un diagnostic gratuit à la CCI des Haut-de-Seine avant toute demande. Le but est de vous accompagner dans votre projet en vue d'améliorer les points faibles et à risque.

    Les critères d'éligibilité sont assez stricts :

    • Le siège social de votre entreprise ainsi que son lieu d’exploitation doivent être localisés dans le 92.

    • Votre société doit disposer de fonds propres positifs.

    • Vous devez vous engager à créer un emploi pour le PHC et un minimum de 3 emplois pour le prêt Île-de-France.

    • Vous devez prouver l’utilité de votre projet dans le plan dans le développement de votre société.

    • Vous devez justifier de votre statut de représentant légal et de dirigeant en fait et droit.

    • Il faut que votre entreprise ait plus de trois ans et moins de 7 ans d'existence.

    Le prêt d’Honneur à taux zéro

     Caisse des dépôts (PTZ-CDC)

    Ce prêt est conçu par la région Île-de-France, conjointement à la Caisse des dépôts et consignations. Il s’agit d’une aide financière à la bancarisation et propose un accompagnement complet, du début de votre projet jusqu’à la troisième année après la création de votre entreprise.

    Vous pouvez demander jusqu’à 8 000 euros, que vous pouvez rembourser en cinq ans. En revanche, vous devez obligatoirement avoir un financement bancaire en parallèle. Son montant de remboursement ainsi que sa durée doit être égale ou supérieure au prêt de la banque.

    Ce dispositif s’adresse en premier lieu aux personnes les plus éloignées de l’emploi et dont l’accès à des financements bancaires est difficile, notamment à cause d’un apport financier personnel trop bas. Il s’adresse également en priorité aux demandeurs d’emploi de plus d’un an et aux bénéficiaires de minima sociaux (RSA, ASS, ASH, …)

    Pour y prétendre, vous devez remplir les critères d’éligibilité suivant :

    • Le responsable du prêt dans le cadre d’un projet individuel ou les titulaires s’il s’agit d’un projet collectif doivent posséder un contrôle effectif de leur société.

    • Pour les projets collectifs, entre 2 et 10 personnes, les initiateurs doivent être accompagnés et éligibles.

    • Pour les projets individuels, le financement doit être inférieur à 75 000 €.

    Le prêt Île-de-France Transmission

    Ce prêt s’effectue sans intérêt et sans garantie personnelle. Il s’adresse à toute personne résidant dans les Hauts-de-Seine et qui souhaite reprendre une TPE ou PME. Vous pouvez le coupler au prêt d’honneur, à rembourser sur 5 ans. Il sert à financer les besoins immatériels de l’entreprise. Il s’adosse obligatoirement à un financement bancaire. Il est équivalent et complémentaire de l’apport personnel du dirigeant. Il s'applique à tout type d’activité, qu’importe le statut juridique.

    Les projets de reprise d’entreprises éligibles à cette aide sont celles qui :

    • sont bénéficiaires ;

    • maintiennent au minimum l’équivalent de trois temps pleins ;

    • possèdent un plan de financement à plus de 100 000 €.

    Néanmoins, les rachats minoritaires de parts sociales sont exclus de ce dispositif.

    La Garantie France Active

    Ce dispositif permet d'accéder plus facilement à un emprunt bancaire sous forme de garanties à perte finales. Ce mode de fonctionnement bénéficie à l’établissement prêteur. Ces garanties peuvent monter jusqu’à 50 000 voire 100 000 € pour un prêt bancaire, avec une garantie de 24 à 84 mois. Il reste cependant une commission à charge de l’entreprise qui s’élève à 2,5 % .

    La Garantie France Active se décide au cas par cas. Elle dépend de l’entrepreneur, de l’endroit où est exploitée l’entreprise et de la phase de votre projet ( création d’entreprise, reprise, plan de développement …).

    La Prime Cap Quartiers

    Cette prime a pour but d’aider les entrepreneurs à obtenir un prêt bancaire. Son montant peut aller jusqu’à 2 000 € et vise à augmenter l’apport personnel du demandeur. Elle soutient la création d’entreprise dans les quartiers Politiques de la ville.

    Peut y prétendre tout entrepreneur des QPV ayant fixé un projet d’entrepreneuriat avec un projet ficelé. Le créateur de l’entreprise doit avoir effectué des actes concrets comme la rencontre de clients potentiels, l’immatriculation de la société ...

    Comment bien préparer sa demande ?

    Pour obtenir l’une de ces aides à la création d’entreprise, vous allez devoir préparer votre dossier !

    Réaliser une étude de marché

    Entreprendre, c’est avant tout devenir chef d’entreprise. Vous allez donc vous établir sur un marché, ce qui implique une certaine concurrence pour aller chercher des clients. L’étude de marché vous permet d’évaluer la taille et le potentiel de votre projet, d’analyser les différents leviers pour réussir et de concevoir le meilleur produit adapté à votre cible. C’est la base de votre plan marketing !

    Établir un business plan

    Le business plan constitue la pièce principale de votre dossier. Il concerne à la fois la communication et la gestion de votre entreprise. Il s’avère indispensable dans la création de votre entreprise mais surtout dans la demande de financement.

    Ainsi, dans ce dossier, vous établissez clairement vos objectifs et vos ambitions. Mais, vous allez également devoir détailler vos stratégies pour atteindre vos objectifs. Cela donnera une vision précise de l’évolution financière de votre entreprise, ce qui convaincra (ou non) de potentiels investisseurs.

    Assister à des ateliers collectifs

    Avoir le mindset de l’entrepreneur ne se crée pas du jour au lendemain. Si certains semblent à l’aise pour établir un projet concret de A à Z, d’autres maîtrisent plutôt la prospection. Afin de pallier vos lacunes et pour mieux vous préparer dans le lancement de votre projet, vous avez la possibilité d’assister à des ateliers collectifs. Généralement, ils vous aident :

    • dans les démarches administratives ;

    • les demandes de financement ;

    • la mise en place et le développement de votre projet.

    Vous pouvez vous renseigner auprès :

    • de la chambre de commerce et d’industrie (CCI) des Hauts-de -Seine ;

    • de votre organisme Pôle Emploi ;

    • ou encore de l’association Hauts-de-Seine initiative qui accompagnent les jeunes entrepreneurs dans toutes leurs démarches.

    Comme vous avez pu le lire, il existe de nombreuses aides à la création d’entreprise dans les Hauts-de-Seine. Si vous avez des difficultés à créer votre société, vous pouvez toujours nous contacter. Nous nous occupons de la création de votre entreprise gratuitement. De plus, nous gérons également votre comptabilité. Prenez rendez-vous pour plus d’informations !

    Image
    jeanne-mulot-expert-comptable

    Jeanne MULOT

    Accompagne les freelances à créer leur société chez L-Expert-Comptable.com

    Besoin de réponses, d'être rassuré ou encore d'avoir une partenaire comptable de choc? C'est bien Jeanne la grande gagnante!