Psychologue du travail

Mis à jour le 05/02/2018

Niveau d'études : bac+5

Salaire en début de carrière : 1 800 € brut

Environnement de travail : salarié, libéral

Métier(s) similaire(s) : médecin du travail, attaché aux ressources humaines, ergonome


Notes: 0 (0 vote)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
0
Pas encore de note.

Le rôle du psychologue du travail

Le psychologue du travail œuvre à la mise en place d'une stratégie en matière de ressources humaines d'une entreprise. Il intervient à différentes étapes du processus de l'emploi : définition des profils de postes, recrutement, développement, formation, prévention des risques psychologiques ou encore management des relations sociales.

Lorsqu'un poste doit être pourvu, le psychologue du travail en définit les tenants et les aboutissants afin de délivrer une information claire sur les profils à démarcher. Lors du processus de recrutement, il analyse les motivations des candidats et leur stabilité psychologique. Il travaille en étroite relation avec le graphologue.

En cours de carrière, les salariés peuvent solliciter le psychologue du travail afin de partager leurs problèmes liés à l'emploi ou à leur vie personnelle. Ce professionnel de la santé doit alors déceler tout risque de surmenage ou de trouble et les prévenir du mieux possible.

En termes de formation et d'orientation, il tente de mettre en corrélation les options qui s'offrent à lui avec les profils des demandeurs.

Ponctuellement, le service marketing peut faire appel aux compétences du psychologue du travail afin de définir la meilleure amorce de promotion d'un produit.

Les missions du psychologue du travail

Le psychologue du travail suit les directives de l'entreprise, en veillant à la santé psychologique des salariés :

  • Définition des profils de postes à pourvoir en amont des publications d'annonces

  • Analyse psychologique des candidats à l'emploi

  • Mise en place d'actions de prévention des risques psychosociaux (travail pénible, restructuration, licenciement économique, surmenage…)

  • Evaluation psychologique des salariés en cours de carrière

  • Conseils en formation et en réorientation

  • Entretien et écoute des salariés sur demande (pouvant inclure des problématiques personnelles)

Les compétences pour devenir psychologue du travail

Le psychologue du travail sait faire preuve d'empathie :

  • Comprendre les besoins en personnels du secteur professionnel abordé

  • Savoir être à l'écoute des salariés

  • Etre capable de mettre en place une vraie politique positive en matière de ressources humaines

  • Avoir un sens aigu de la communication

  • Savoir prendre du recul face aux situations les plus complexes

La formation pour devenir psychologue du travail

Le psychologue du travail est titulaire d'un niveau master deuxième année. Le master "psychologie sociale, du travail et des organisations" est particulièrement indiqué pour l'exercice du métier. Toutefois, les titulaires d'un autre diplôme en psychologie peuvent suivre une formation spécifique supplémentaire au CNAM (conservatoire national des arts et métiers) :

  • Master psychologie sociale, du travail et des organisations

  • Master psychologie

  • Master psychologie clinique, psychopathologie et psychologie de la santé

  • Master psychologie de l'éducation et de la formation

  • Master psychologie clinique en thérapie comportementale et cognitive

  • Master psychologie du développement cognitif et social

L'EPP (école de psychologues praticiens) délivre elle aussi un diplôme de psychologue reconnu de niveau bac+5.

Le salaire du psychologue du travail

Le psychologue du travail perçoit environ 1 800 € brut en début de carrière. Après quelques années d'expérience, en restant à son poste, il peut espérer atteindre les 2 400 € brut par mois.

Créer son activité de psychologue du travail libéral

Le lieu de travail du psychologue du travail

Le psychologue du travail est généralement employé les entreprises comprenant un effectif important. Pour les structures plus modestes, il intervient ponctuellement en tant que libéral.

La médecine du travail ainsi que les organismes chargés de l'insertion professionnelle sollicitent également ses services.

Enfin, certains cabinets de recrutement proposent des emplois à temps partiel ou des missions temporaires.

La carrière du psychologue du travail

Le psychologue du travail expérimenté peut occuper une haute fonction au sein du service des ressources humaines en tant que directeur ou responsable.

Avec un carnet de contact étoffé, il peut aussi se lancer en libéral.