Mécanicien monteur : métier, salaire, formation, diplômes

Mis à jour le 01/12/2017

Niveau d'études : CAP à bac+2

Salaire en début de carrière : de 1 480 à 1 650 € brut

Environnement de travail : salarié

Métier(s) similaire(s) : technicien monteur, assembleur, ajusteur-monteur


Notes: 0 (0 vote)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
0
Pas encore de note.

Le rôle du mécanicien monteur

Le mécanicien monteur est chargé d'assembler et de mettre en service les machines et outils nécessaires à la production industrielle. Il peut aussi acquérir des compétences d'ajusteur, et de technicien électrique, ou travailler de concert avec ces deux professionnels.

A la livraison de l'ensemble des composants à assembler, le mécanicien monteur procède tout d'abord au déballage du colis, sans précipitation afin de rien endommager. Puis il prend connaissance de la fiche technique de la machine-outil, de sa notice d'assemblage, de son mode d'emploi de fonctionnement ainsi que du cahier des charges d'entretien ultérieur. Des documents qui sont le plus souvent rédigés en anglais (avec un vocabulaire technique).

Le mécanicien monteur vérifie qu'il a en sa possession toutes les pièces nécessaires à l'assemblage. Pour en être sûr et visualiser au mieux l'ensemble, il peut réaliser un "éclaté" à taille réelle : il pose les pièces au sol ou sur un établi dans leur position d'imbrication future.

Ensuite, il s'assure que tous les éléments s'insèrent parfaitement entre eux. Il doit procéder à cette vérification avant l'étape de l'assemblage pour ne pas se retrouver coincé avec un outillage partiellement monté. Si certaines pièces ne concordent pas, mais qu'elles peuvent être récupérées, il fait alors appel aux services d'un ajusteur ou d'un usineur. Parfois, le mécanicien monteur cumule lui-même ces compétences.

Lorsque tout est correct, il procède à l'assemblage définitif qui doit être exécuté selon des méthodes précises. Le hasard et l'approximation n'ont pas leur place lors de cette étape qui conditionne le bon fonctionnement de la machine ainsi que sa durabilité.

Après assemblage, le mécanicien monteur procède à la mise en service. Il graisse les éléments en friction, tend les courroies, fait les niveaux des différents liquides et à insuffle la pression nécessaire dans les outillages pneumatiques. Il réalise ensuite des tests de fonctionnement, et exécute selon les cas une phase de rodage.

Si ce n'est pas déjà fait, le mécanicien monteur rédige ensuite un document de maintenance à l'attention des intervenants ultérieurs. Il exprime également les recommandations d'usage à l'attention des opérateurs qui vont être aux commandes des matériels.

Les missions du mécanicien monteur

Le mécanicien monteur assemble les machines industrielles :

  • réception et vérification des composants à assembler

  • ajustement, usinage, et assemblage des pièces

  • mise en service par la réalisation du premier entretien

  • réalisation des protocoles de test de fonctionnement

  • édition d'un cahier des charges de maintenance et recommandations aux opérateurs

Les compétences pour devenir mécanicien monteur

Le mécanicien monteur est précis dans chacun de ses gestes :

  • aimer bricoler, assembler, et se creuser la tête

  • maîtriser le maniement des différents outils d'assemblage

  • connaître les impératifs de maintenance des machines industrielles

  • comprendre l'anglais technique

La formation pour devenir mécanicien monteur

Le mécanicien monteur suit l'une des voies de formations initiales disponibles dans le secteur de l'industrie :

  • CAP construction mécanique

  • CAP outillages en outils à découper et à emboutir

  • CAP outillages en moules métalliques

  • Bac professionnel maintenance des équipements industriels

  • Bac professionnel technicien outilleur

  • Bac technologique STI2D (sciences et technologies de l'industrie et du développement durable)

  • BTS conception de produits industriels

  • DUT génie mécanique et productique

Le salaire du mécanicien monteur

Selon son niveau de formation, le mécanicien monteur perçoit de 1 480 à 1 650 € brut en début de carrière. Ses augmentations suivent la grille définie par son entreprise en fonction de son ancienneté.

Des primes sur la rapidité d'intervention et sur l'efficacité sont parfois allouées.

Le lieu de travail du mécanicien monteur

Le mécanicien monteur travaille dans l'industrie, sur le terrain même où vont être disposées les machines.

Il réalise souvent ses opérations dans une atmosphère bruyante et surchauffée.

La carrière du mécanicien monteur

Le mécanicien monteur doté d'un niveau bac au minimum peut espérer devenir chef d'atelier ou chef d'équipe après quelques années d'expérience.