Maçon : métier, salaire, formation et diplômes

Mis à jour le 16/11/22
Sommaire

    Niveau d'études : CAP, BAC, BAC+2

    Salaire en début de carrière : 1 480 € brut

    Environnement de travail : salarié, indépendant

    Métier(s) similaire(s) : maçon coffreur, maçon VRD

    Le rôle du maçon

    Le maçon s'occupe de réaliser le gros-œuvre d'un bâtiment. Il doit donc jongler avec de nombreuses compétences différentes.

    Il prend connaissance des plans de l'architecte, s'il est question de construire une structure, ou de la demande d'un client s'il s'agit de monter un simple mur par exemple.

    Le maçon peut prendre en charge la réalisation de fondations en béton, l'édification des murs, les coffrages pour la réalisation de planchers, la pose de cloisons intérieures, le passage des enduits, et bien d'autres choses encore.

    Sur les chantiers de petite taille ou aucun chef de chantier ne dirige le projet, c'est lui qui coordonne les autres corps de métier à chaque étape de la construction.

    Il est le premier à intervenir sur le chantier, juste après le passage du terrassier, et n'a fini son travail qu'au moment des finitions. Finitions qu'il est parfois chargé de superviser.

    Il doit accorder son travail avec l'intervention de l'électricien, du plombier, du carreleur, du charpentier ou encore du couvreur. Si un chantier prend du retard, c'est au maçon que l'on demande des explications.

    Il doit d'ailleurs veiller à ce que tout soit fait dans les règles, notamment lorsqu'il est aidé de manœuvres ou d'agents de chantier qu'il doit diriger.

    Lorsque le projet est terminé, le maçon veille à rendre l'endroit dans un état irréprochable.

    Les missions du maçon

    Le maçon édifie ou répare des constructions :

    • recherche des fournitures, matériaux et outillages nécessaires

    • coulage des fondations, et de tous types de dalles béton

    • montage de murs en parpaings, briques, pierre, plâtre,…

    • fabrication du mortier ou du ciment avec une densité adaptée

    • réparation de bâtis endommagés

    • pose de drains d'évacuation autour des bâtis

    • gestion de la main d'œuvre (recrutement, consignes, vérification du travail accompli)

    • gestion administrative de la société si le maçon est à son compte

    • conseil en projet architectural

    Les compétences pour devenir maçon

    Le maçon maîtrise la plupart des domaines de la construction :

    • être très polyvalent

    • savoir respecter des consignes

    • pouvoir diriger une équipe

    • connaître les dosages du béton

    • connaître tous les matériaux disponibles dans le monde de la construction

    • maîtriser, au moins théoriquement, les techniques utilisées dans les domaines adjacents à la maçonnerie (pose de carrelage, peinture des murs,…)

    • savoir utiliser la majorité des outils de chantier

    • posséder des permis spécifiques, et un CACES (certificat d'aptitude à la conduite en sécurité) est un plus

    • être en excellente forme physique

    La formation pour devenir maçon

    Le CAP maçon constitue un premier ticket d'entrée pour intégrer une entreprise du BTP. Mais les perspectives d'évolution peuvent alors être réduites. Pour éviter cela, ou se mettre à son compte, l'élève maçon a tout intérêt à pousser sa formation jusqu'au niveau bac ou bac+2 :

    • CAP maçon

    • CAP constructeur en béton armé du bâtiment

    • Brevet professionnel maçon

    • Brevet professionnel métiers de la pierre

    • Bac professionnel technicien du bâtiment, organisation et réalisation du gros œuvre

    • Bac professionnel interventions sur le patrimoine bâti option maçonnerie

    • BTS bâtiment

    Le salaire du maçon

    Le maçon salarié débute sa carrière au Smic, soit 1 480,27 € brut mensuel.

    Et un maçon à son compte peut avoir un salaire moyen compris entre 2 800 à 5 400 € brut par mois en fin de carrière.

    Le lieu de travail du maçon

    Le maçon partage son temps entre le chantier en cours, les visites de chantiers futurs, les magasins de fournitures, les agences de location d'engins professionnels, …

    S'il est à son compte, il doit en plus se rendre disponible pour rencontrer des clients potentiels et écouter le contenu de leur projet.

    Il peut entrer dans une société de travaux publics, elles qui sont constamment à la recherche de ce profil indispensable dans le milieu du BTP.

    La carrière du maçon

    En termes de promotion, le maçon peut devenir chef d'équipe ou chef de chantier.

    Il peut aussi se lancer en indépendant, fort de son expérience du terrain, à la condition d'avoir acquis des notions de gestion d'entreprise.

    Image
    aurelia-hey-expert-comptable

    Aurélia HEY

    Accompagnement des freelances chez L'Expert-Comptable.com

    Aurélia est une personne franche qui sait se faire apprécier de ses collègues. Forte de ses 9 ans d'expérience, Aurélia sait se montrer pédagogue et bienveillante pour former les nouveaux arrivants !