Maréchal-ferrant : métier, salaire, formation et diplômes

L'article en brefDécouvrir le métier de maréchal-ferrant, c'est plonger dans une profession ancienne essentielle à la bonne santé et au bien-être des chevaux. Ce spécialiste du soin des pieds équins ne se contente pas de poser des fers, mais analyse et traite également les affections du sabot, un savoir-faire alliant tradition et techniques modernes. Les compétences requises sont autant physiques qu'intellectuelles, nécessitant une bonne connaissance de l'anatomie équine et une grande habileté manuelle.

Les aspirants à cette carrière doivent suivre une formation spécifique, souvent initiée par un CAPA en maréchalerie, pour maîtriser les facettes de ce métier exigeant. Le parcours inclut des enseignements théoriques et beaucoup de pratique, essentiels pour réussir dans ce domaine où l'artisanat rencontre la médecine vétérinaire. La rémunération, qui peut varier significativement, reflète l'expertise et la région d'activité, rendant ce métier à la fois noble et lucratif pour les passionnés d'équitation et d'artisanat.
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Image
Deborha-Vindiolet-expert-comptable
Article rédigé et certifié par Déborha VINDIOLET
 
Leader comptable chez L'Expert-Comptable.com avec plus de 6 ans d'expérience dans le domaine. Diplômée en DCG et BTS Comptabilité.
Temps de lecture : 2minDernière mise à jour : 16/04/2024
Image
salaire maréchal ferrant

Les chiffres clés sur le métier de Maréchal Ferrant

Niveau d'études : CAP, BTM

Salaire en début de carrière : 1 480 € brut

Environnement de travail : salarié, indépendant

Métier(s) similaire(s) : orthopédiste équin

Le rôle du maréchal-ferrant

Le maréchal-ferrant fabrique et pose des fers adaptés sous les ongles (aussi appelés sabots) des équidés (chevaux, ânes, mules, mulets) et plus rarement des bovidés (taureaux, bœufs, vaches, …).

Il retire l'ancien fer et nettoie le sabot en enlevant le surplus de corne qui s'est formé avec un rogne-pied.

Il analyse la physionomie exacte du sabot afin de créer un fer totalement adapté.

Avec sa forge à gaz, il façonne le nouveau fer et l'essaie sur le sabot avant de le clouer définitivement.

Selon l'activité du cheval, le fer peut être changé tous les mois ou tous les deux mois.

Le maréchal-ferrant exécute toutes ces opérations en prenant soin de ne pas blesser ni inquiéter le cheval qui reste un animal difficilement manipulable.

Il décèle d'éventuels problèmes de marche chez l'animal et propose des solutions adaptées.

Chez les bovidés, il pose des fers sur les animaux de trait ou ceux destinés à la corrida.

Dans certains cas, le maréchal-ferrant peut aussi être amené à agir sur la dentition du cheval, notamment au niveau de l'hygiène.

Il peut intervenir à la demande de propriétaires de chevaux, ou sur recommandation d'un vétérinaire.

 

Les missions du maréchal-ferrant

Le maréchal-ferrant crée et pose des fers adaptés :

  • analyse et nettoyage du sabot

  • création d'un fer totalement adapté

  • pose du nouveau fer

  • recherche de solutions dans le cas de problèmes orthopédiques

  • parfois, contrôle de l'hygiène dentaire de l'animal

  • gestion administrative de l'activité d'indépendant

 

Les compétences pour devenir maréchal-ferrant

Le maréchal-ferrant aime les chevaux :

  • être passionné par les chevaux

  • aimer travailler dehors en toutes saisons

  • être en bonne condition physique (particulièrement au niveau du dos)

  • être patient et doux

  • maîtriser la forge à gaz

  • être capable d'échanger avec les propriétaires et les vétérinaires

  • savoir déceler d'éventuels problèmes orthopédiques chez l'animal

  • supporter de longues heures de route

  • éviter à tout prix l'absentéisme (la pose d'un fer ne peut pas attendre)

 

La formation pour devenir maréchal-ferrant

Peu de formations destinent les élèves au métier de maréchal-ferrant. Le CAP agricole maréchal-ferrant est un bon début pour maîtriser les techniques de base du travail auprès des équidés et des bovidés, mais le BTM représente une vraie qualification en matière de soins orthopédiques :

Le métier peut aussi être appris dans le cadre militaire au sein de la garde républicaine française. L'élève sous-officier de gendarmerie suit alors une formation complémentaire en maréchalerie.

 

Le salaire du maréchal-ferrant

Le maréchal-ferrant salarié démarre sa carrière au Smic, soit 1480 € brut par mois.

Un maréchal-ferrant indépendant itinérant touche entre 80 € et 100 € par intervention.

 

Le lieu de travail du maréchal-ferrant

S'il est indépendant, le maréchal-ferrant est itinérant. Il se déplace dans les clubs équestres, centres de dressages, haras, et chez les propriétaires de chevaux.

Il vient avec son camion qui fait office pour lui de véritable atelier. Muni de sa forge à gaz transportable (contrairement aux anciennes forges à charbon qui obligeaient les propriétaires à se déplacer chez le maréchal-ferrant) il est capable d'exécuter tous ses travaux de maréchalerie sur site.

Le maréchal-ferrant peut aussi être employé par un centre équestre d'envergure qui nécessite ce type de professionnel à demeure.

Dans tous les cas, il passe son temps en extérieur, au sein des écuries, ou sur la route pour ses déplacements qui peuvent être longs et fréquents selon les régions.

Bien évidemment, en tant qu'indépendant il doit aussi passer du temps à la gestion administrative de son activité.

 

La carrière du maréchal-ferrant

Le maréchal-ferrant acquiert une renommée par le bouche à oreille dans le monde équin. Il peut alors travailler pour des structures plus prestigieuses (tels que des élevages de champions hippiques, des haras).

Au sein de l'armée, il peut monter en grade au fil des ans.

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.